Mourinho : un avenir en suspens...

Actualité - L'entraîneur du Real Madrid sur le départ ?

le 23/08/2011 à 16:28

« Jose ne se sent pas soutenu par ses dirigeants et il réfléchit à quitter le club ». Cette déclaration attribuée à Eladio Paramès, porte-parole de Jose Mourinho, par Canal + Espagne, a fait la Une de tous les médias ibériques en début d'après-midi.

Canal + trompé par des SMS ?
Alors que la chaîne cryptée devait ensuite diffuser un reportage sur le sujet à partir de 14h30, cette dernière s'est finalement rétractée suite au démenti rapide d'Eladio Paramès sur les ondes de Radio Marca : « Les déclarations que l'on me prête sont complètement fausses. Le chef des sports de Canal + m'a dit qu'un journaliste se faisait passer pour moi et qu'il avait envoyé à leur rédaction de faux SMS. Cette personne se sert de mon ancien numéro, que je n'utilise plus depuis plus d'un an », a-t-il assuré.

Mourinho est-il soutenu par ses dirigeants ?
Contacté ensuite par El Mundo (sur le bon numéro cette fois ?), Eladio Paramès a tenu à préciser que « Jose Mourinho était très tranquille et très heureux au Real Madrid ». Mais à quelques heures du Trophée Bernabéu que disputera le Real Madrid face à Galatasaray (ce mercredi, à partir de 22h30), ce vrai-faux départ du Special One entretient en tout cas encore un peu plus le flou concernant le réel soutien du club merengue envers son entraîneur portugais. Alors qu'une sortie publique de Florentino Pérez était attendue pour couper court à la rumeur,  ou au moins un communiqué du club, aucune manifestation officielle de l'état-major madrilène n'a en effet été recensée pour le moment. Une ignorance qui traduirait selon certains journalistes espagnols (les mêmes qui utilisent l'ancien numéro de Paramès ?) l'agacement des dirigeants du Real face aux comportements polémiques de leur entraîneur.

Mourinho risque gros pour son dérapage
Enfin, alors que le Barça a décidé de ne pas donner suite aux dérapages de l'entraîneur du Real Madrid lors du dernier Clasico disputé au Camp Nou (voir ci-dessous), la Royale Fédération Espagnole de Football (RFEF) a elle décidé d'ouvrir une enquête disciplinaire à son encontre pour « infraction grave ». Il est notamment reproché à Jose Mourinho d'avoir mis son doigt dans l'oeil de "Tito" Vilanova, l'entraîneur adjoint de Pep Guardiola. Un comportement qui pourrait coûter de 4 à 12 matches de suspension au Portugais et une amende pouvant atteindre jusqu'à 3006 €. Poursuivi pour « infraction légère », pour avoir répondu à Mourinho par une claque derrière la tête, Vilanova risque lui un maximum de quatre matches de suspension. Tous les trois expulsés lors de la victoire 3-2 du Barça, David Villa, Marcelo et Mesut Özil ont eux écopé d'un match de suspension en Supercoupe.

F.B.

Réagissez

  • J'ai déjà un compte

  • Je n'ai PAS de compte,Inscrivez-vous !