2024 CFB Playoffs : Michigan et Washington en finale

La saison 2024 de football américain s’est ouverte lundi soir et dans la nuit de lundi à mardi avec les deux demi-finales des College Football Playoffs. Elles se sont révélées être deux duels très spectaculaires, remportés par Michigan et Washington.

ROSE BOWL : #4 ALABAMA – #1 MICHIGAN : 20-27 (OT)

Avant le match entre Alabama et Michigan, on s’attendait à ce que les défenses aient l’avantage. C’est ce qui s’est passé durant la première mi-temps. Les deux équipes n’ont pas réussi à mener de bonnes actions offensives. Les premiers points ont été marqués par l’Alabama sur une course de 34 yards de Jase McClellan, après que Michigan ait perdu un punt juste avant. Michigan a ensuite répondu par un TD drive, après lequel cinq points consécutifs ont été marqués.

Michigan a ensuite marqué grâce à une passe de 38 yards de J.J. McCarthy à Tyler Morris (voir ci-dessus) pour un score de 13-7 (extra point manqué). Alabama, juste avant la mi-temps, a répondu par un nouveau field goal. Le score est donc de 10-13 à la mi-temps. Au bout de 30 minutes, Michigan avait réussi cinq sacks et forcé quatre punts, mais il était à 1-5 sur les troisièmes essais. Michigan a cependant gagné beaucoup plus de yards qu’Alabama (96 yds contre 116 yds), au cours d’une mi-temps où Alabama n’a pas réussi à mettre en place une seule bonne action.

DEUXIÈME SEMAINE

En deuxième mi-temps, l’élan semble aller vers l’Alabama. L’attaque de Michigan n’a rien fait pendant toute la seconde mi-temps, tandis que l’Alabama est passé à 20-13 grâce à un touchdown et un field goal à cinq minutes de la fin du match. Michigan a ensuite eu une autre chance de revenir à 20-20 et l’a saisie. Une passe clé de McCarthy au RB Blake Corum lors de la quatrième tentative a finalement permis de marquer un touchdown et d’atteindre le score de 20-20 plus tard dans le match. Alabama dispose d’une minute et demie de plus pour se mettre à portée de tir, mais le Crimson Tide échoue : c’est la prolongation.

Deux minutes après l’entrée en jeu de Corum, Michigan a déjà marqué en prolongation, après quoi il revenait à Alabama de revenir au score. L’équipe semble y parvenir, puisque le ballon arrive bientôt à la ligne des 9 yards du Michigan. Cependant, quelques jeux dramatiques ont amené le ballon à 3 et 14 sur la ligne des 14 yards du Michigan, après quoi l’Alabama a réussi à atteindre la ligne des trois yards sur cette tentative. Cependant, la quatrième tentative, où l’Alabama avait besoin de trois yards, a complètement échoué. Le Michigan l’emporte donc et se qualifie pour le Championship Game.

STATISTIQUES

Michigan, sur l’ensemble du match, a eu un peu plus de yards (288 à 351) et a surtout réussi par la voie des airs. L’Alabama a été 3-13 sur la troisième tentative, le Michigan 2-11. L’Alabama a enregistré un turnover de plus que le Michigan, tandis que le Crimson Tide a également encaissé six sacks (cinq en première mi-temps) et a exercé beaucoup plus de pression que le Michigan.

McCarthy a parcouru 17-27 pour 221 yards et trois touchdowns, tandis que Milroe a parcouru 16-23 pour 116 yards et 63 yards à la course. McClellan a marqué 87 yards et deux touchdowns pour Alabama, tandis que le RB Corum du Michigan a marqué 83 yards et un touchdown. Le meilleur receveur de ce match a été Romeo Wilson avec 73 yards et un touchdown.

En défense, Braiden McGregor s’est distingué (Michigan) avec 2 sacks, tandis que Josaiah Stewart a également joué un bon match avec un sack, deux plaquages pour une perte et sept plaquages au total. Dionte Lawson, de l’Alabama, a également détourné deux passes. Michigan, ayant gagné tout seul, pouvait attendre de voir qui serait son adversaire en finale.

SUGAR BOWL : #3 TEXAS – #2 WASHINGTON : 31-37

C’est ensuite au tour du Texas (n°3) et de Washington (n°2) dans le Sugar Bowl de déterminer qui jouera contre le Michigan (n°1) en finale. Ce duel s’est avéré extrêmement passionnant et, si possible, encore plus spectaculaire qu’Alabama – Michigan. Dès la première mi-temps, il est apparu clairement que les deux équipes étaient très proches l’une de l’autre.

Après un point du Texas, les deux équipes ont marqué un touchdown pour porter le score à 7-7, puis sans réponse immédiate au début du deuxième quart-temps, Washington a porté le score à 14-7. Cependant, grâce à un fumble lors d’un punt du Texas, les Longhorns ont eu l’occasion d’égaliser à nouveau. C’est ce que le Texas a fait : 14-14. Après un point marqué par les deux équipes, Washington et le Texas ont marqué une nouvelle fois avant la mi-temps, portant le score à 21-21. C’est d’ailleurs ce score qui sera retenu à la mi-temps. Il est certain que l’attaque de Washington était en grande forme pendant la première mi-temps, ce à quoi le Texas n’avait que peu ou pas de réponse.

DEUXIÈME SEMAINE

Dans le troisième quart-temps, Washington a pris le contrôle du match. Après un bon TD drive du QB Michael Penix Jr et des Huskies (21-28), le Texas a perdu le ballon juste après. Washington en a profité et a réussi à marquer un but sur le terrain, rendant le match à deux possessions pour la première fois dans le match : 21-31. Après un point du Texas, Washington s’est à nouveau lancé dans une belle offensive pour porter le score à 21-34 au début du quatrième quart-temps.

C’est alors que le Texas s’est réveillé. C’est surtout la défense qui a permis aux Longhorns de rester dans le match, puis à dix minutes de la fin, l’attaque s’est également réveillée. A un peu plus de sept minutes de la fin du match, le Texas a marqué un touchdown pour porter le score à 28-34, puis Washington a utilisé un field goal pour ramener l’écart à neuf : 28-37. Le Texas avait besoin de deux buts en l’espace de 2,40 minutes et il était encore sur le point d’y parvenir. Après un field goal du Texas et un arrêt de la défense, il restait 45 secondes au Texas pour marquer un touchdown et gagner le match. Une réception de Jordan Whittington pour 41 yards a fait un grand pas, mais finalement Washington a été capable d’arrêter la balle du QB Quinn Ewers sur le 4e down avec une seconde à jouer. Washington remporte donc le match et se qualifie pour la finale.

STATISTIQUES

Les deux équipes ont été particulièrement bonnes par la voie des airs, comme on pouvait s’y attendre, avec deux attaques de passes contre deux secondaires médiocres qui ont donné beaucoup de yards. Washington a été 3-11 sur le 3e essai, Texas 4-11. Le Texas a eu trois turnovers, alors que Washington en a eu deux, mais le Texas a encore donné deux sacks. Washington a réussi à préserver son QB, Penix Jr, en ne concédant aucun sack.

Penix a été le meilleur joueur sur le terrain : 29-38 pour 430 yards et deux touchdowns. Odunze et Pol ont reçu respectivement 125 et 122 yards. Au Texas, Ewers a fait 23-43 pour 318 yards et un touchdown, avec les TE Ja’Tavion Sanders (75 yards) et Jordan Whittington (70 yards) comme cibles favorites. #Le receveur numéro 1 Xavier Worthy n’a réalisé que deux prises et 45 yards.

Sur le plan défensif, Bralen Trice de Washington s’est distingué avec deux sacks et trois plaquages pour une perte. Les deux défenses n’ont pas eu grand-chose à se mettre sous la dent.

A lire également