Alavés a brisé l’algorithme du score. Une autre bonne performance de Bilbao a été décorée par Williams

Alavés a cassé l’algorithme de notation. Une autre bonne performance de Bilbao a été décorée par Williams

Le club basque de Bilbao s’est imposé 2-0 sur le terrain du Deportivo Alavés lors de la sixième journée de LaLiga. Iñaki Williams, en particulier, a joué un match réussi, inscrivant son troisième but dans la campagne actuelle et offrant une passe décisive pour le second, un but magnifique d’Oihan Sanchet. Les Rojiblancos ont rompu la tradition de jouer sur le terrain des Bleus et Blancs grâce au gain de trois points, puisqu’ils n’y avaient pas gagné depuis 20 ans. De plus, le nouveau venu dans la compétition a mis fin à son alternance de défaites et de victoires avec ce duel, puisqu’il s’est incliné pour la deuxième fois d’affilée.

Les Basques dominent le match dès le début et tentent de se procurer des occasions par des combinaisons successives. C’est d’ailleurs ce qui a permis d’inscrire le premier but à la 18e minute. Mikel Vesga effectuait une belle passe dans le dos de la défense et trouvait Williams, qui ne manquait pas sa chance à 100 % et dégageait le ballon sous les pieds d’Antonio Siverou.

Après le but, les visiteurs se montraient encore plus entreprenants et ne permettaient pas à l’équipe locale de réagir rapidement. Dani Vivian aurait pu augmenter le score à la fin du premier acte, mais sa tête à bout portant s’écrasait sur la barre transversale.

Après le changement de côté, le jeu s’équilibrait et Alavés parvenait même à garder le ballon dans ses pieds. C’est d’ailleurs ce qui permettait à l’équipe locale de se procurer sa première grosse occasion à la 70e minute. Kike García était là, mais sa tentative était repoussée par Unai Simón. Quelques minutes plus tard, Williams aurait pu punir l’équipe locale pour cette occasion manquée en inscrivant un deuxième but.

Cette fois, l’attaquant ghanéen ne parvenait pas à convertir l’occasion qui lui était offerte. Il n’avait cependant pas à s’en plaindre, car à la 76e minute, Sancet, aidé par le joueur malchanceux de la situation précédente, parvenait finalement à placer un tir d’exhibition sous le poteau gauche.

A lire également