ALDS : Les Rangers, invaincus, balayent les Orioles et se dirigent vers l’ALCS

Avant la série entre les Orioles de Baltimore et les Rangers du Texas, de nombreuses personnes étaient confiantes quant à l’équipe numéro un de l’American League pendant la saison régulière. Mais les choses se sont révélées tout à fait différentes. Les Rangers ont également remporté le troisième match de manière convaincante, sur le score de 7-1. Ils ont ainsi mis fin à la saison des Orioles et se préparent désormais à l’ALCS. Trois home runs et un excellent lancer de Nathan Eovaldi ont permis aux Texans de remporter une simple victoire.

Après cinq promenades dans le match 2, Corey Seager avait un record de post-saison derrière son nom. Jamais un joueur n’avait obtenu une base libre autant de fois dans un match. Les Orioles de Baltimore préféraient ne pas lancer à l’arrêt-court, et dans le troisième match, il a montré qu’ils auraient mieux fait de poursuivre cette stratégie. Le lanceur Dean Kramer a lancé un changeup, mais Seager a obtenu un contact fantastique avec sa batte. Jamais auparavant les Rangers n’avaient joué un match de séries éliminatoires dans leur nouveau stade, et après l’avance initiale, le Globe Life Field a explosé. La balle tombe dans le champ droit après 445 pieds et la célébration des Texas Rangers peut commencer.


LES RANGERS EXCLUENT KRAMER DU MATCH

Pendant un certain temps, on n’a pas su si Dean Kramer serait sur le monticule pour le troisième match des Orioles de Baltimore. En plus de son passeport américain, le lanceur de 27 ans possède également un passeport israélien et une grande partie de sa famille vit dans la région. Ce nouveau conflit a failli inciter le manager Brandon Hyde à le retirer du terrain, mais sur l’insistance de Kramer, il a quand même été autorisé à débuter le match. Il aurait espéré que le match se déroule différemment, car après le home run de Seager, les Rangers ont fait encore plus mal aux O’s lors de la deuxième manche.

Josh Jung a frappé un simple, Marcus Semien un double et Corey Seager a été victime d’une marche intentionnelle. Cela signifie qu’une fois de plus, les bases étaient chargées pour Mitch Garver. Dans le match 2, il avait déjà frappé un home run de grand chelem et cette fois encore, il a signé des RBIs. Avec un compte de 0-1, Kramer a de nouveau lancé un changeup. Comme Seager, Garver a réussi à convertir ce lancer en un simple et Jung et Semien ont tous deux marqué. Le frappeur désigné a lui-même terminé en deuxième base et il n’a pas tardé à franchir le marbre à son tour.

Adolis Garcia n’avait pas encore frappé de coup de circuit contre les Orioles de Baltimore. Il y est parvenu dans la série Wild Card contre les Tampa Bay Rays, mais les O’s l’ont gardé relativement tranquille. Jusqu’à la deuxième manche du match 3. La foule venait tout juste de se calmer après les réjouissances entourant le double de Graver, lorsqu’il montra brièvement ses muscles. Kramer a lancé une balle rapide à 4 rayons qui est restée dans le haut de la zone de frappe. Garcia a parfaitement lu ce lancer et a déposé la balle de manière experte dans le champ gauche. Il double ainsi l’avance de 3-0 à 6-0 et fait sortir Kramer du monticule. L’as de l’équipe israélienne de la Classique mondiale de baseball n’a joué que 1,2 manche et est parti avec six points mérités, sept coups sûrs et un but sur balles.


LES ORIOLES TENTENT DE REVENIR

Les Orioles de Baltimore ont eu plus de mal à marquer. Nathan Eovaldi lançait très bien. Jusqu’à la cinquième manche, les O’s n’ont frappé que trois coups, gardant l’offensive très calme. Ils ont tout de même réussi à inscrire un point au tableau d’affichage. Jordan Westburg a frappé un simple et après une sortie au sol d’Adam Frazier, il a avancé d’une base. Gunnar Henderson a ensuite frappé un simple, permettant à Westburg de marquer. Sa glissade au-dessus du marbre a tout de même suscité l’hilarité. En effet, pour le deuxième match consécutif, un joueur des Orioles a fait un faceplant sur le gravier. L’homme qui a frappé le single RBI a eu un œil au beurre noir, pour Westburg, il faut espérer que les dégâts ne sont pas trop importants.


SOULAGEMENT POUR LOWE

Depuis le 18 août, Nathaniel Lowe n’est pas au mieux de sa forme. Depuis cette date, il n’a pas frappé de home run et n’a réalisé que trois hits dans la série contre les Orioles. En particulier, son timing sur les balles rapides ne tient pas et les lanceurs ne lancent donc rien d’autre sur le joueur de première base. L’ancien lanceur des Texas Rangers, Kyle Gibson, s’est quant à lui présenté sur le monticule et s’en est tenu à ce plan de bataille. Mais pour la première fois, Lowe réussit à retrouver le bon timing. Il a bien frappé la balle qui a décollé de sa batte à 107,8 mph. Lowe sait immédiatement qu’il s’agit d’un coup de circuit. Avant même que la balle n’atterrisse au champ droit, Lowe, visiblement soulagé, était déjà en train d’applaudir. Il a signé pour le 6-1, mais le manager Bruce Bochy espère que le vainqueur du Silver Slugger 2022 a enfin retrouvé un peu de sa forme.


LES O’S DE LA DERNIÈRE CHANCE RESTENT INUTILISÉS

Comme dans tous les sports, les Orioles ont encore une dernière chance. Nathan Eovaldi s’est presque fait plaisir inattaquablemais il a été retiré du monticule après 7,0 manches. Ses statistiques sont les suivantes : 7.0 IP, 5 H, 1 ER, 7 Ks. Une ovation a suivi lorsqu’il est sorti du terrain et Bochy a donné la parole à son homme de main Aroldis Chapman. Ce dernier a néanmoins connu de nouveaux problèmes. Gunnar Henderson a frappé un simple, mais devant lui, Jorge Mateo a obtenu un double de trois points et après lui, Adley Rutschman a frappé un attrapé facile à Adolis Garcia.

Avec deux zéros au tableau, il ne semblait pas y avoir de problème. Pourtant, Chapman a accordé deux autres buts sur balles et les bases se sont retrouvées chargées. Bochy n’a pas hésité et a remplacé Chapman par son closer Jose Leclerc. C’est à lui qu’il revient d’empêcher Aaron Hicks de frapper un autre coup de circuit. Il y est parvenu. Hicks a frappé un rouleau mou à Nathaniel Lowe, qui a relancé à Leclerc. Le lanceur a effectué lui-même le dernier retrait de la manche et les Orioles ont ainsi saisi leur dernière chance.

Dans la dernière manche, les Orioles n’ont pas réussi à faire un poing. Leclerc a obtenu une manche assez simple de 1-2-3 grâce à un popout d’Austin Hays, un groundout de Cedric Mullins et un strikeout de Jordan Westburg. Les Rangers pouvaient donc commencer à célébrer, car ils ont atteint la série de championnat de la Ligue américaine pour la première fois depuis 2011. À l’époque, ils avaient remporté cette série contre les Tigers de Détroit en six matchs. Les séries mondiales de cette année-là ont été encore plus mémorables, car les Rangers ont remporté toutes les séries mondiales sauf une. La saison des Orioles de Baltimore s’est donc achevée sur une petite note. Pour 91 séries, ils n’ont pas été balayés, mais ils n’ont pas pu surmonter la force des Rangers. Avec tout le talent qui circule au sein de la franchise, il y a fort à parier qu’ils reviendront en playoffs l’année prochaine. D’abord, c’est l’heure des vacances.


SUIVANT

Les Texas Rangers peuvent donc commencer à se préparer pour l’ALCS. Reste à savoir qui sera leur adversaire. Les Minnesota Twins et les Houston Astros disputeront le quatrième match de leur série ce soir à 01h07, heure néerlandaise. Les Rangers ont disputé sept matches contre les Twins en saison régulière. Cinq d’entre eux ont été perdus. Contre les Astros, les hommes de Bruce Bochy ont disputé treize matches. Les Rangers n’ont pas gagné ces séries non plus et ont perdu neuf matchs au total. L’American League Championship Series débutera le dimanche 15 octobre. Les Rangers peuvent maintenant se contenter de regarder ce que font les autres équipes.

A lire également