Alvarez et Acuña Jr. remportent le dernier titre de Joueur du mois

Le dernier mois de la saison régulière a filé à toute allure. Alors que 12 équipes se préparent à un nouveau mois de Postseason, les dernières récompenses mensuelles ont été remises. Yordan Alvarez a été très important dans la course au titre de la Ligue américaine de l’Ouest pour les Astros de Houston. Ronald Acuna Jr. a remporté le titre de joueur du mois dans la Ligue nationale pour la troisième fois cette saison. Par ailleurs, le Lanceur du mois, la recrue du mois, le releveur du mois et l’équipe du mois ont été annoncés.

JOUEUR DU MOIS DE LA LIGUE AMERICAINE : YORDAN ALVAREZ

Les Houston Astros ont remporté l’American League West pour la sixième fois en sept ans. Le suspense a duré jusqu’au dernier jour de la saison, mais les hommes de Dusty Baker ont encore réussi à s’imposer. Alvarez a joué 26 matchs en septembre et un en octobre. Il n’a manqué qu’une seule fois d’entrer en contact avec la base. Cette série a duré beaucoup plus longtemps. Du 20 août au 25 septembre, le frappeur désigné des Stros est entré en jeu à chaque fois.

Il a obtenu 27 coups sûrs en 92 coups sûrs, ce qui représente une moyenne au bâton de .293. Il a réalisé huit coups de circuit, 20 RBI et s’est rendu sur les buts 19 fois en marchant. Alvarez a obtenu un OPS de 1,060, un SLG de 0,620, un OBP de 0,441, 19 promenades et huit home runs. Dans ces cinq catégories, il était dans les cinq premiers de la Ligue américaine le mois dernier.

Ce n’est pas la première fois qu’il remporte ce prix, puisqu’il l’a également obtenu l’an dernier. Il l’a ensuite remporté en juin, mais Alvarez devient le premier joueur depuis le troisième basketteur Alex Bregman à repartir avec le prix. La saison dernière, un joueur des Astros avait également remporté le titre de joueur du mois au cours du dernier mois de la saison régulière. Le joueur de 26 ans perpétue cette tradition.

Le Cubain devra continuer à étoffer son armoire à trophées à domicile. En plus de sa deuxième bague de joueur du mois et des World Series, il a remporté trois prix consécutifs de recrue du mois en 2019 et a finalement été élu recrue de l’année. Le samedi 7 octobre, il aura l’occasion de montrer qu’il peut aussi porter sa forme vers les séries éliminatoires. Les Houston Astros affronteront le vainqueur de la série entre les Minnesota Twins et les Toronto Blue Jays à l’issue du match 1 des ALDS.


JOUEUR DU MOIS DE LA LIGUE NATIONALE : RONALD ACUÑA JR

Un seul homme peut être nommé Joueur du mois de la Ligue américaine. Ronald Acuna Jr. l’a été, qu’il soit ou non le meilleur joueur de la Ligue majeure de baseball, semaine après semaine. Cette récompense est donc plus que méritée. Il a également battu de nombreux records au cours du mois écoulé. Il est devenu le premier joueur de l’histoire de la MLB à frapper quarante home runs et à voler soixante-dix bases en une saison. Acuna a affiché une moyenne de frappe de 0,340 au cours du dernier mois de la saison régulière, il a frappé 11 home runs, volé 11 bases et obtenu 23 RBI. Il a également eu un OBP de .403 et un OPS de 1,111. Personne n’a pu suivre Acuna Jr. au cours de la saison et cela s’est encore vérifié au cours du dernier mois.

Acuna Jr. et les Braves d’Atlanta auront maintenant une semaine de repos. Ensuite, le vainqueur de la série entre les Phillies de Philadelphie et les Diamondbacks de l’Arizona se retrouvera dans l’ALDS. C’est déjà la troisième fois qu’il reçoit le titre de Joueur du mois. En avril et en juin, il s’est également imposé et en avril 2021, il a décroché son tout premier. Cela porte déjà à quatre le total de l’homme qui a toutes les chances de remporter le titre de meilleur joueur de la Ligue nationale.

Barry Bonds est toujours le détenteur du record de titres de Joueur du mois. Il a remporté cette récompense 12 fois au cours de sa carrière, mais le détenteur actuel du record encore actif est Aaron Judge. Il a été nommé six fois Joueur du mois. Pour battre ce record, Acuna Jr. devra donc attendre une saison supplémentaire. Au vu de ses chiffres, il est plus que mérité qu’il ait réalisé son triplé.


LANCEUR DU MOIS DE LA LIGUE AMERICAINE : TARIK SKUBAL

Les Tigers de Detroit ne jouaient plus rien depuis un certain temps. La seule chose que la plupart des fans attendaient avec impatience était les adieux du futur Hall of Famer Miguel Cabrera. Un autre joueur de l’organisation a remporté l’une des récompenses les plus convoitées de la Major League Baseball. Tarik Skubal a tellement bien travaillé en septembre et en octobre qu’il a été nommé lanceur du mois dans la Ligue américaine. Il s’agit là d’un véritable exploit, car il a dû manquer la première moitié de la saison en raison d’une blessure. Skubal n’a débuté que 15 matchs de la saison régulière. Il ne fait ses débuts que le 4 juillet contre les Oakland Athletics.

Le joueur de 26 ans a effectué cinq départs au mois de septembre. Deux fois contre les White Sox de Chicago et une fois contre les Angels de Los Angeles, les Athletics d’Oakland et les Royals de Kansas City. Il a obtenu une minuscule moyenne pondérée de 0,90 et a réalisé 43 Ks en 30,0 manches. Skubal a accordé 14 coups sûrs et quatre points mérités. Il a également effectué quatre promenades. Son changeup s’est avéré être de loin son meilleur lancer. Dans 56,1 % des cas où il a effectué ce lancer, le frappeur a été retiré et n’a rien touché. Pour les Tigers de Détroit eux-mêmes, ce prix était également une première. Pour la première fois depuis juillet 2016, un joueur des Tigers a remporté le prix. Skubal marche sur des traces importantes, puisque le précédent lauréat s’appelait Justin Verlander.


LANCEUR DU MOIS DE LA LIGUE NATIONALE : BLAKE SNELL

Alors que les Detroit Tigers ont vu l’un de leurs lanceurs remporter une récompense mensuelle pour la première fois en sept ans, c’est devenu monnaie courante pour les San Diego Padres cette saison. C’est la deuxième fois que Blake Snell remporte le prix. Sur les six lanceurs du mois distribués, la franchise des Padres en a remporté trois. Dans la carrière du lanceur gaucher, c’est déjà le quatrième titre de lanceur du mois dont il est crédité. Snell a également débuté cinq matchs et a mené la MLB en termes d’ERA (0,58) lors de ces cinq départs. Ses adversaires ont également eu la plus faible moyenne au bâton (.123) parmi les lanceurs de 30 ans.

Dans quatre des cinq matchs commencés par Snell, il n’a pas donné un seul point mérité. Il a également mené la Ligue nationale pour les retraits avec 41 et le WHIP avec 0,87. Ses bons départs à la fin de la saison régulière lui ont également valu le titre d’ERA de la NL. En effet, il l’a abaissée de 2,60 à la fin du mois d’août à 2,25 après la fin du match 162. Son ERA de 2,25 n’est pas seulement la meilleure de la Ligue nationale, Snell a donc également terminé en tête de la Ligue majeure de baseball. Ses 41 Ks lui ont également permis d’atteindre le cap des 200 strikeouts pour la deuxième fois de sa carrière. Il en a même ajouté quelques-unes. Lors de son dernier départ contre les Giants de San Francisco, sept adversaires ont dû s’y mettre. Il termine ainsi la saison avec 234. Le chiffre le plus élevé de sa carrière.


RECRUE DU MOIS DE LA LIGUE AMERICAINE : ROYCE LEWIS

Royce Lewis ne fait pas seulement fureur dans les playoffs, il a aussi été le rookie du mois lors du dernier mois de la saison régulière. en fuego. Il est déjà apparu dans plusieurs Rookie Watches ainsi que dans MLB Out Of The Parks. Il n’est donc pas surprenant que le premier choix de la draft 2017 ait obtenu le titre de Rookie of the Month à la dernière minute. C’est la première fois qu’il remporte une récompense mensuelle. C’est aussi seulement la première fois cette saison qu’un rookie de l’American League Central parvient à décrocher cette récompense.

Le dernier joueur des Minnesota Twins à avoir remporté le titre de recrue du mois est Jose Miranda. Il a remporté le prix en juillet 2022. Au total, la franchise n’a remporté le prix que sept fois. Outre Lewis et Miranda, Francisco Liriano (juin et juillet 2006), Boof Bonser (septembre 2006), Ben Revere (juin 2011) et Miguel Sano (août 2015) ont remporté le prix.

Après sa performance lors du match 1 de la série Wild Card de la Ligue américaine, la recrue des Minnesota Twins n’aura pas réfléchi longtemps à son mois de septembre. Pourtant, il est bon de jeter un coup d’œil sur ses chiffres. Il a affiché une moyenne au bâton de 0,313, frappé six coups de circuit et obtenu 23 points d’intérêt. Il a réalisé ces statistiques en seulement 18 matchs et 67 coups de pied. Lewis a également frappé deux doubles, marché 11 fois et volé quatre bases. Il s’agira surtout de briser la série et de disputer le deuxième match de la série Wild Card au Minnesota, mais Lewis mérite lui aussi d’être honoré.


RECRUE DU MOIS DE LA LIGUE NATIONALE : NOLAN JONES

Si quelqu’un a été inarrêtable dans la National League West au cours du dernier mois, c’est bien Nolan Jones. Les Colorado Rockies ont dû se demander pourquoi ils avaient attendu la fin du mois de mai pour l’appeler. Depuis, Jones est l’un des meilleurs rookies de la National League. Le comble est donc qu’il remporte le titre de Rookie of the Month au dernier moment de la saison. Pour la première fois en six ans, les Rockies peuvent dire qu’ils ont un Rookie of the Month dans leurs rangs. Le dernier joueur à l’avoir remporté est Antonio Senzatela en avril 2017. Au total, c’est la huitième fois que la franchise remporte cette récompense.

En 106 coups sûrs, le joueur de 25 ans a retiré 37 frappeurs, ce qui représente une moyenne au bâton de 0,349. Il a frappé sept home runs, cinq doubles et trois triples. En outre, il a affiché un pourcentage de base de 0,461 et un pourcentage d’élancement de 0,651. Il a également été en tête de tous les rookies en septembre pour : le pourcentage sur la base, le SLG, l’OPS (1,112), les hits (37) et les bases totales (69). Jones a partagé la tête du classement des RBI (23) et des points marqués (23), et il a été deuxième pour les promenades et les frappes extrabudgétaires (15). Sa moyenne au bâton lui a valu une médaille de bronze.

Lors du dernier match de la saison, le joueur de champ droit a frappé son vingtième home run de la saison. Il est ainsi devenu le dix-neuvième joueur de la saison à réaliser une saison 20/20. C’est le nombre le plus élevé que la Major League Baseball ait connu depuis 1999. Il est également devenu la première recrue des Rockies à atteindre une saison 20/20. Au total, Jones est le quinzième joueur des Rockies de l’histoire à réaliser vingt home runs et vingt bases volées en une seule saison.


RELEVEUR DU MOIS DE LA LIGUE AMERICAINE : CLAY HOLMES

Malgré l’élimination des playoffs et le pire bilan depuis 1992, un joueur s’est affirmé lors du dernier mois. Clay Holmes a remporté le titre de releveur du mois de la Ligue américaine. C’est la deuxième fois dans la carrière du joueur de 30 ans qu’il remporte ce prix. La saison dernière, il est sorti de nulle part et est devenu le closer des Bronx Bombers. Aroldis Chapman a même été écarté de son rôle pour Holmes et il a terminé avec 20 arrêts et une élection à l’équipe d’étoiles. Cette saison, il a réalisé 24 arrêts et terminé 41 matchs. C’est la troisième fois qu’un membre de l’organisation des Yankees remporte plusieurs fois le titre de releveur du mois sous l’uniforme de la franchise. Mariano Rivera (avril 2008 et juillet 2009) et Aroldis Chapman (septembre 2017, mai 2019, août 2019) l’ont déjà fait.

Holmes a lancé 12,0 manches en 12 matchs en septembre. Il a obtenu huit occasions de sauvetage et les a toutes exploitées. Il n’a concédé qu’un seul point mérité. Par conséquent, il a eu une ERA de 0,75. De plus, il a accordé cinq coups sûrs et quatre promenades, tout en retirant 11 frappeurs. Lorsqu’il s’est présenté sur le monticule pour les Yankees au mois de septembre, le succès était également au rendez-vous. Les 12 matchs auxquels il a participé ont tous été remportés par les Bronx Bombers. Sur l’ensemble de la saison, les Yankees affichent un bilan de 49 victoires et 17 défaites lorsqu’il monte sur le monticule.


RELEVEUR DU MOIS LIGUE NATIONALE : TANNER SCOTT

Ce n’est qu’à deux reprises qu’un lanceur de relève des Marlins de Miami a remporté le titre de releveur du mois. Todd Jones (août 2005) et Kyle Barraclough (juin 2018) appartenaient jusqu’à présent à ce club exclusif. Mais ils ont gagné un membre après le mois de septembre, puisque Tanner Scott a été nommé releveur du mois pour le mois de septembre dans la Ligue nationale. Fin avril 2021, il a été récupéré par les Marlins dans le cadre d’un échange avec les Orioles de Baltimore. L’échange comprenait un choix de repêchage, deux espoirs des ligues mineures, Antonio Velez, Kevin Guerrero et un joueur à nommer plus tard. Ce dernier s’est avéré être Yaqui Rivera. Au vu de ses performances, les Marlins seront certainement satisfaits de l’échange effectué, car le closer a tenu bon pendant le mois le plus important de la saison régulière.

Au total, Scott a lancé 16,1 manches. Au cours de cette période, il a obtenu une moyenne pondérée de 1,65 et il a réussi 20 triplets. Il a également réalisé neuf sauvetages en 14 occasions. Lors de ses quatre derniers matchs, le lanceur gaucher a été parfait. Il n’a cédé aucun coureur en 4,1 manches et a inscrit huit buts sur balles. Au total, Scott a réalisé 104 retraits au bâton cette saison, entrant ainsi dans l’histoire de l’organisation des Marlins de Miami. Jamais auparavant un lanceur de relève gaucher n’avait réussi plus de 100 retraits au bâton pour l’équipe. Il a également rejoint un club exclusif avec Kyle Barraclough. Les deux lanceurs de relève sont les seuls dans l’histoire de l’organisation des Marlins à avoir lancé plus de 100 Ks. En 2016, Barraclough a réalisé 113 triplets.


ÉQUIPE DU MOIS

Outre les noms qui ont remporté les prix mensuels, il y avait aussi de la place pour d’autres dans l’équipe du mois. Le joueur du Royaume Xander Bogaerts a gagné sa place au poste de shortstop. Sa saison a déjà été évoquée dans le dernier Dutch Watch de la saison, mais au cours du dernier mois, Bogaerts a encore donné du fil à retordre. En 103 manches, il a enregistré 43 hits. Ces hits se composent de dix doubles, deux triples et quatre home runs. Par ailleurs, son coéquipier Juan Soto a également été sélectionné pour le champ droit. Il a obtenu un ligne de stat de : .340/.440/.711. De plus, il a frappé 10 home runs et a eu 29 RBI. Les Padres de San Diego n’ont pas réussi à se qualifier pour la Postseason.

Luis Arraez a également gagné sa place dans l’équipe du mois. Il a fourni son deuxième titre de batteur d’affilée. Il est ainsi devenu le deuxième joueur de l’histoire à remporter le titre de meilleur batteur dans les deux divisions. Il suit les traces de DJ LeMahieu (Rockies en 2016 et Yankees en 2020). Il est cependant devenu le premier joueur à le faire deux années de suite.

Le nom le plus méconnu de l’équipe est celui du joueur de champ gauche TJ Friedl. Il a frappé 27 fois au mois de septembre et sept d’entre elles se sont envolées dans les tribunes pour un home run. Il a également frappé trois doubles et trois triples. Il a obtenu 18 points d’appui et 15 promenades. Outre Friedl, Adley Rutschman était le seul joueur d’une autre équipe à ne pas avoir de coéquipier dans l’équipe du mois. Yordan Alvarez a obtenu le titre de joueur du mois, mais les Orioles ont dû se contenter du choix de leur receveur. Il a frappé 28 coups sûrs en 96 coups sûrs, portant sa moyenne à 0,292. Il a réussi neuf doubles et quatre coups de circuit au cours du dernier mois de la saison.

A lire également