Arsenal gagne 4:3 grâce à Rice en toute fin de match.

Tirs au but inattendus à Luton, Arsenal gagne 4:3 grâce à Rice en toute fin de match

Les footballeurs d’Arsenal se sont imposés 4-3 à Luton lors de la 15e journée de Premier League et ont prolongé leur séjour en tête du peloton. Le match commençait de manière prometteuse pour les visiteurs, mais l’équipe locale marquait deux fois sur corner et prenait même l’avantage à la 57e minute grâce à un David Raya incertain (28), lorsque Ross Barkley fêtait son 30e anniversaire d’une frappe précise. Cependant, trois minutes plus tard, les Gunners égalisaient à nouveau et, dans une fin de match haletante, le héros Declan Rice (24) assurait les trois points. Dans le deuxième match, les Wolves ont battu Burnley 1-0, battant leurs adversaires impopulaires pour la première fois depuis septembre 2018.

Une performance nerveuse des deux côtés dans les premières minutes n’a certainement pas plu aux fans qui sont arrivés au Molineux Stadium. En conséquence, la première véritable occasion n’était pas créée par les joueurs avant le milieu de la première mi-temps, lorsque Pablo Sarabia se créait deux occasions en l’espace de quelques instants. Cependant, son premier coup de pied de réparation a été brillamment repoussé par James Trafford et, sur la deuxième occasion, sa tête est passée juste à côté du poteau droit à l’entrée de la surface de réparation.

Les Clarets ne se laissaient pas déshonorer et à la 38e minute, Daniel Bentley devait intervenir à deux reprises. Il réalisait d’excellents arrêts à bout portant sur les tentatives de Jay Rodriguez et de Josh Brownhill. Malheureusement pour eux, quelques instants plus tard, Hwang confirmait la règle du « on ne donne pas, on reçoit » de l’autre côté du terrain pour donner l’avantage aux Wolves à la mi-temps.

Le début de la seconde période ne ressemblait en rien au début du match et le public se régalait d’un jeu actif. Mario Lemina aurait pu donner l’avantage à l’équipe locale sur un coup de pied arrêté, si sa tête n’était pas passée au-dessus de la barre transversale. Le nouveau venu dans le championnat a été particulièrement gêné par les situations standard des Wanderers, d’où l’équipe locale a constamment mis en danger le but de Trafford.

A la 70e minute, il devait à nouveau s’interposer face à Sarabia qui, sur un coup franc direct, plaçait une tête dangereuse sous la barre transversale. Le terrain n’a pas été joué avec des gants en seconde période et l’arbitre principal n’a pas lésiné sur les cartons jaunes. Les Clarets se sont réveillés en fin de match, mais il était trop tard et leurs efforts offensifs ont été réduits à néant en toute fin de match.

Dès les premières minutes, les supporters des Gunners s’assombrissaient lorsque Gabriel Martinelli se retrouvait au sol à la suite d’un choc violent. Mais l’ailier brésilien revenait dans le dos et marquait le premier but de la rencontre à la 20e minute. Il trouvait une passe de Saka dans la surface de réparation et, grâce à une course, il trompait Thomas Kaminski, impuissant.

Cependant, la joie des invités n’a pas duré longtemps, puisque cinq minutes plus tard, Gabriel Osho a marqué de la tête sur un coup de pied de coin. Après une demi-heure de jeu, Martinelli se procurait une nouvelle occasion, mais cette fois sa tentative au premier poteau était brillamment repoussée par le gardien belge. Kaminski maintenait son équipe à flot à la fin de la mi-temps en repoussant en corner un tir technique de Saka. Cependant, il a fini par capituler lorsque Gabriel Jesus l’a battu d’une tête imparable depuis l’extérieur de la surface.

Bien que Luton, jouant de manière sympathique, ait été mené au score pour la deuxième fois du match, ils n’ont pas abandonné après le changement de côté, qui a finalement abouti à l’égalisation d’Elijah Adebayo. Les Hatters ont dû s’entraîner assidûment sur les coups de pied de coin, car le but de l’attaquant anglais est intervenu une nouvelle fois après cette situation classique, grâce à une contribution importante d’un Raya égaré.

Les supporters des tribunes combles commençaient à rugir à la 57e minute lorsque Barkley donnait l’avantage à l’équipe locale. Une bien mauvaise journée pour le gardien espagnol d’Arsenal, qui aurait pu empêcher ce but. Mais les célébrations n’ont duré que trois minutes pour les Hatters. Kai Havertz, réveillé, parvenait à s’infiltrer dans le camp adverse et lançait Kaminski à bout portant. Comme prévu, les Gunners ont exercé une pression énorme en fin de match, dont le héros Rice a finalement profité à la 97e minute.

Tableau de la Premier League

A lire également