Aubameyang a conforté sa position de meilleur passeur. Brest ne lâche rien, le leader trébuche

Aubameyang a conforté sa position de meilleur passeur. Brest ne lâche rien, le leader trébuche

Brest s’est imposé 2-0 à Nantes lors de la 16e journée de Ligue 1 et se hisse à la 4e place du classement incomplet, ce qui lui assure une participation aux éliminatoires de la Ligue des champions. Les joueurs de l’entraîneur Eric Roy ont marqué lors de leur cinquième match consécutif et ne devancent plus que les leaders PSG Nice et Monaco. Strasbourg s’est également imposé à l’extérieur face à Lorient et Montpellier face à Metis. Le match entre Toulouse et Rennes n’a pas donné lieu à un but. Marseille a battu Clermont 2-1 grâce à la septième passe décisive de Pierre-Emerick Aubameyang. Le PSG, leader du championnat, a trébuché sur la voie de la défense de son titre, perdant deux points pour un match nul à Lille.

La première mi-temps n’a pas offert beaucoup d’occasions. Presque immédiatement après le changement de côté, les visiteurs prenaient l’initiative, marquant deux buts en l’espace de 10 minutes. Hugo Magnetti se présentait d’abord avec une merveilleuse volée, suivie quelques instants plus tard par Steve Mounié, qui n’avait aucun mal à conclure dans la petite surface.

Les visiteurs prenaient trois points d’avance, notamment grâce à une première mi-temps réussie, lorsque Dilane Bakwa leur donnait l’avantage d’un tir tendu à l’entrée de la surface. Puis, après le changement de côté, le plus expérimenté Kévin Gameiro ajoutait le but décisif, profitant des nombreux espaces offerts par les Merlus dans la zone de vérité. En fin de compte, même la réduction du score de Bamba Dieng n’a rien changé au succès des visiteurs.

Maxime Estéve a inscrit l’unique but de la rencontre entre les deux équipes sur corner à la 9e minute, signant ainsi son premier succès de la saison. Bien que Méty ait été l’équipe la plus active du match, aucune de ses tentatives n’a réussi à tromper Benjamin Lecomte. L’équipe du sud de la France peut se consoler avec le fait qu’elle a marqué trois points pour la première fois depuis la fin du mois d’octobre, lorsqu’elle s’est imposée face à Toulouse.

L’équipe locale a dominé le match mais n’a pas réussi à trouver la recette pour l’inusable Steve Mandanda, qui a réalisé d’excellents arrêts pour écraser les attaquants de l’équipe locale. Le gardien de 38 ans a contribué à ce que les Bretons marquent pour la première fois après une série de trois défaites. Toulouse, de son côté, n’a fait qu’aggraver sa crise de résultats en ne gagnant pas pour la neuvième fois consécutive dans la plus prestigieuse des compétitions françaises.

Les Olympiens prenaient l’avantage. Michael Murillo offrait à Aubameyang sa septième passe décisive de la saison, la plus importante en Ligue 1. Amine Harit, qui faisait sa première apparition dans la plus haute compétition française depuis avril dernier, augmentait le score avant de passer aux vestiaires. Malgré une mauvaise prestation après le changement d’équipe, les locaux remportent leur quatrième victoire d’affilée, ce qui leur permet de se hisser à la sixième place. Les visiteurs, en revanche, n’ont pas quitté le bas du tableau, où ils sont tombés en raison d’une série de cinq matches sans victoire.

Le premier changement de score est intervenu après une heure de jeu, lorsque les visiteurs ont pris l’avantage sur un penalty, transformé en toute sécurité par Kylian Mbappé. Son but a longtemps semblé décisif, mais dans les arrêts de jeu, le remplaçant Jonathan David a marqué sur penalty. Après huit victoires consécutives en championnat, les Parisiens n’ont pas marqué en totalité, tandis que leurs adversaires n’ont pas été battus pour le 15e match d’affilée.

A lire également