Avant le match retour, Koubek s’est souvenu de l’accident de coupe survenu il y a huit ans : « Maccabi ? C’était une tache

Avant le match retour, Koubek s’est souvenu de l’accident de coupe survenu il y a huit ans : « Maccabi ? C’était une tache

Selon l’entraîneur de Plzen, Miroslav Koubek (71 ans), les joueurs ont gagné en énergie avant le match de jeudi contre Tobol Kostanay et sont bien préparés pour la revanche à domicile du dernier tour du 4ème tour de l’Europa League. L’entraîneur reste prudent malgré la victoire encourageante (2-1) du Kazakhstan en ouverture de la compétition. Il n’aime pas se souvenir de 2015, lorsque le Viktoria sous sa direction a perdu l’avantage à l’extérieur dans le match de qualification pour la Ligue des Champions contre le Maccabi Tel Aviv et a été éliminé après une défaite inattendue à Plzeň.

Il y a huit ans, les Occidentaux ont également ramené une victoire 2-1 d’Israël, mais ont perdu le match retour du troisième tour 0-2 et n’ont pas réussi à se qualifier pour la compétition d’élite. Koubek a été licencié peu de temps après. « Je n’aime pas m’en souvenir, bien sûr, ce n’est pas un bon souvenir. Mais c’est un sport qui apporte de telles situations. On n’a jamais rien gagné d’avance, et nous non plus », a déclaré l’entraîneur lors d’une conférence de presse.

« C’est déjà une question historique qui restera bien sûr à vie. C’était certainement une tache, il aurait dû être terminé, mais il ne l’a pas fait. Mais ce n’est pas le seul cas dans l’histoire du football, même à Pilsen, qui ne s’est pas reproduit. » Koubek, qui n’a jamais mené une équipe à un groupe de Coupe d’Europe dans sa carrière d’entraîneur, a ajouté.

Les joueurs de Plzeň, contrairement aux autres représentants de la coupe, Sparta et Slavia, ont vu leur match de championnat du week-end reporté en raison de leur participation aux barrages. Viktoria devait initialement jouer dimanche à Mladá Boleslav. « Cela nous a aidés. Nous avons l’impression d’avoir gagné en énergie. L’équipe a l’air bien et je ne vois aucun signe pour l’instant que nous ne sommes pas bien préparés. Au contraire, je pense que nous le sommes », a déclaré l’ancien entraîneur de Hradec Králové, Bohemians, Slavia, Mladá Boleslav et Ostrava.

L’expédition du Viktoria de la semaine dernière a quitté Kostanay vendredi matin et le voyage a duré près de dix heures. « Le voyage a été fatigant, interminable. Il était impossible de s’entraîner le samedi. Personnellement, je me sentais très fatigué, mais je suis plus âgé. Les garçons aussi ont dit qu’ils en avaient assez. Nous n’avons commencé à nous entraîner que dimanche. Mais nous avons déjà fait les unités que nous devions faire. Il n’était pas possible de faire un entraînement plus intensif pendant cinq semaines, » explique Koubek.

Tobol a décrit l’équipe comme ayant un très bon pressing, une contre-attaque rapide, une phase de transition et une maturité technique des joueurs. Cependant, il n’a même pas fait allusion à des plans pour les adversaires. « Les plans, le comité de planification… Je ne parlerai pas de plans », a déclaré Koubek en souriant. « Je peux dire des choses générales. Nous voulons jouer activement, sous pression, pour gagner ».

Aperçu du match Viktoria Plzen – Tobol (Jeudi 19:00)

A lire également