Bah rend visite à ses anciens coéquipiers : « Le Slavia peut former des joueurs pour les meilleurs clubs d’Europe », a-t-il déclaré.

Bah rend visite à ses anciens coéquipiers : « Le Slavia peut former des joueurs pour les meilleurs clubs d’Europe ».

Il ne pouvait pas manquer le rendez-vous. Lorsque le Slavia est arrivé au Portugal pour le camp d’entraînement, son ancien joueur vedette Alexander Bah (26 ans) est allé voir l’équipe et a apprécié la compagnie de ses anciens coéquipiers et de l’équipe d’entraîneurs. Bien sûr, il n’a pas oublié qu’il venait de quitter Benfica, où il a remporté le titre portugais et s’est qualifié pour la Ligue des champions. « Le Slavia montre qu’il est capable de produire des joueurs pour les meilleurs clubs d’Europe, voire du monde. C’est fantastique », se félicite le vice-champion tchèque Bah, qui a retrouvé deux autres anciens Slaves à Lisbonne.

Bah a longuement discuté avec l’entraîneur Jindřich Trpišovský en Algarve. « Quand j’étais au Slavia, il a fait beaucoup pour moi. Nous avons parlé de football, de la vie. Il m’a appris beaucoup de choses », admet l’international danois dans une interview accordée au site Internet du club pragois.

Même s’il n’est plus à Eden, il croise les doigts pour ses partisans sous le maillot rouge et blanc. Il a déclaré qu’il n’avait pas manqué quelques matches des Sešiovans en Europa League. « Par exemple, le match à domicile contre la Roma. Une belle victoire. Je le regarde et je croise les doigts pour que les garçons gagnent le titre ». Bah rapporte.

En Algarve, où les Slaves sont en stage, il est allé directement à l’hôtel. « J’ai fait le tour des chambres, j’ai dit bonjour à tout le monde. J’avais hâte de voir Osky, de voir Mick. En fait, j’avais hâte de revoir tous ceux que j’ai connus ici, il y en a encore beaucoup », s’amuse l’ancien slaviste. Il raconte qu’il a joué aux cartes avec ses amis, comme au bon vieux temps.

En même temps, Bah ne tarit pas d’éloges sur son lieu de résidence actuel. « La vie ici est incroyable. Le Portugal est un pays exceptionnel avec beaucoup de gens bien. Il y a du bon football, du bon temps. J’adore être ici, je me sens comme à la maison. Je suis très heureux ». Bah, qui est actuellement sur la touche, ne tarit pas d’éloges. Mais il affirme que son retour sur les pelouses est imminent. « Je me sens bien, je travaille dur. Et j’espère revenir bientôt sur le terrain ».

Il est également ravi que trois anciens joueurs du Slavia aient été réunis au sein du club portugais. « Cela montre que le Slavia est capable de produire des joueurs pour les meilleurs clubs d’Europe, voire du monde. C’est génial, nous en parlons souvent ensemble. C’est fantastique », se félicite-t-il.

Mais il est tout aussi enthousiaste lorsqu’il s’agit du grand club de Lisbonne. « Tout le monde est génial au Benfica. Tout le monde dans la cabine est cool, nous passons du bon temps ensemble. Nous avons une bonne alchimie entre nous », dit-il, ne cachant pas l’une des recettes qui expliquent le succès du club et la raison pour laquelle il a joué sous son maillot en Ligue des champions. Il a rejoint le Portugal en juin 2022 et a immédiatement été titularisé. « La première saison a été incroyable. Non seulement parce que nous avons bien joué en Ligue des champions, mais aussi en termes de compétition nationale. Nous avons pratiqué un très beau football », se réjouit Bah.

« C’était une excellente première année pour moi. Mais bien sûr, les matches de la Ligue des champions ont été spéciaux, uniques. Au Slavia, j’ai joué l’Europa League et la Conference League. Aujourd’hui, j’ai toutes les compétitions européennes dans ma collection. Et nous nous améliorons cette année encore, nous sommes sur la bonne voie », ajoute-t-il, précisant que ce ne serait pas une mauvaise chose si son club recevait peut-être le Slavia comme adversaire pour la suite de l’Europa League. « Nous devons réussir à éliminer Toulouse en barrages, c’est la première tâche. Nous ferons de notre mieux pour faire le meilleur parcours possible en Europa League ».

A lire également