Baník prive Olomouc de points importants, sept buts à Karviná

Baník a volé des points importants à Olomouc, sept buts à Karviná

Lors de la 10ème journée de la FORTUNA:LIGA, les footballeurs de Baník ont brillamment géré un duel important avec Sigma Olomouc. Les Ostraviens ont décidé de gagner 3:0 en première mi-temps, qu’ils ont remportée 2:0 grâce à des buts de Tanko (25) et Ewerton (26). Jablonec a célébré une importante victoire 2:0 sur Slovácko, la première de la saison pour les joueurs de Radoslav Látal. Sept buts ont été marqués dans le match entre Karviná et Liberec, où l’équipe locale s’est imposée 5:2.

Un public nombreux a permis aux Silésiens d’entamer le match sur les chapeaux de roue. Après quelques petites occasions, l’attaquant nigérian Tanko marquait d’un magnifique lob à la 11e minute. Olomouc essayait de rattraper son retard et cinq minutes plus tard, Filip Zorvan tentait plusieurs actions dangereuses. À la 19e minute, l’arbitre Ladislav Szikszay a décidé d’envoyer le gardien Maciek sous la douche, car il a repoussé son prédécesseur Tanko d’une glissade sans discernement.

Sigma, ébranlé, ne se reprenait pas à temps et le résultat était un nouveau but encaissé par un Ewerton mal couvert. L’Avalanche bleue vivait une mi-temps d’horreur, puisque Lukas Juliš sortait sur blessure peu après la demi-heure de jeu.

Immédiatement après le changement de côté, Tanko, au pied rapide, faisait de nouveau parler son jeu en solo, ce qui avait pour effet d’affoler l’équipe locale, pourtant affaiblie. À la 60e minute, Olomouc aurait pu réduire l’état défavorable du match par l’intermédiaire d’Ondrej Zmrzlý, mais Jiří Letáček a fait preuve d’une réaction très rapide et a corrigé une rare hésitation de la défense de son équipe.

Les Bleus ont continué à essayer de dramatiser la fin du match, mais l’équipe de Baník a gardé le momentum de son côté pour le reste du match et n’a pas laissé le score évoluer en sa défaveur. Au contraire, à la 77e minute, David Buchta achevait les Hanaks, qui profitaient de l’occasion pour placer son tir hors de portée du gardien Tomáš Digani.

Le football prudent du début de match changeait à la 10e minute lorsque le ballon dans la balayette était dévié vers Chramost, qui tirait de l’entrée de la petite surface au second poteau. Michal Trávník était tout près d’égaliser, mais son tir à l’entrée de la surface était hors cadre. C’est ainsi que l’avance de Jablonec s’est creusée. À la 20e minute, Krulich recevait le ballon dans une zone similaire à celle de Chramosta, qui ne se trompait pas dans sa chute.

Chramosta avait une occasion fantastique de changer le score, mais il trébuchait lors d’une pause indépendante. La dernière grosse occasion de la première mi-temps était marquée par Vakhtang Chanturishvili, le moteur de l’attaque locale, dont le tir bien cadré depuis l’extérieur de la surface était dégagé par Milan Heča.

Après le changement de camp, les tribunes rarement remplies assistent à un football vif et enlevé, mais les deux équipes manquent de chance en fin de match. Chramosta se procurait à nouveau une énorme occasion à la 55e minute, mais sa tentative individuelle suivante était brillamment bloquée par le gardien Heča.

Miloš Kratochvíl se créait une nouvelle occasion peu après l’heure de jeu, mais son tir de volée passait à côté. Dans les dernières minutes, le match était à nouveau équilibré, mais sans grandes occasions de part et d’autre.

Karviná a mieux commencé le match. A la 11e minute, Alex Ivan récupérait un ballon dévié à l’entrée de la surface de réparation et ouvrait le score d’une reprise de volée rapide. La réponse ne s’est pas fait attendre. Trois minutes plus tard, Liberec jouait un corner, et après une tête de Filip Prebsel, Jan Mikula récupérait le ballon et, à bout portant, ne laissait aucune chance au gardien.

Cependant, l’équipe locale reprenait l’avantage quelques instants avant de rentrer aux vestiaires. Budínský s’en chargeait. Le capitaine silésien trouvait une passe d’Amar Memic dans la surface de réparation et envoyait le ballon sous la barre transversale. Le dernier but de la première mi-temps a été marqué par Adeleke Akinyemi, qui a poussé le ballon devant Olivier Vliegen après un cafouillage dans la surface de réparation. Juste avant la pause, Luka Kulenovic a réussi à frapper la barre transversale.

Dès le début du deuxième acte, Denis Višinský adressait un magnifique centre à Ľubomír Tupta, qui trompait le gardien Dominik Holc dans un angle fermé. La différence était de nouveau d’un but. Après une passe décisive, Višinský aurait pu marquer un but lorsqu’il a volé le ballon à Jiří Fleišman et l’a dirigé vers la surface de réparation. Mais à la 59e minute, il tirait juste à côté du poteau gauche.

Un autre but était marqué par les joueurs de Jarábek. Après un centre d’Ivan sur le côté droit, Memic plaçait une tête sans surveillance. Il a ensuite aidé Aboubacar Traoré à marquer, qui a profité de sa passe et, bien placé au milieu de la surface de réparation, a clôturé le score.

Le duel a semblé dès le départ être un bon argument en faveur d’un resserrement du championnat, car les équipes du bas du tableau se concentraient sur la frappe du ballon vers l’avant et la poignée de supporters qui sont arrivés au stade n’ont pas assisté à un match techniquement stimulant. Le gardien de Budějovice, Martin Janáček, a eu du pain sur la planche avec quelques tirs, notamment celui de Martin Cedidla, dont la frappe flottante depuis l’extérieur de la surface a nécessité d’habiles réflexes.

Matej Rakovan devait également être sur ses gardes à la 26e minute, mais il parvenait à désamorcer une frappe au sol discrète au premier poteau de Šigut. Wale Musa Alli a été le plus près de marquer, mais son tir à l’entrée de la surface a heurté la barre transversale. Il aurait même pu fêter le but du Dynamo à la fin de la mi-temps, car le tir de Jiří Skalák était achevé par Šigut.

Le remplacement à la mi-temps de Vukadin Vukadinovic pouvait s’avérer payant pour Vrbas, puisque l’attaquant serbe se retrouvait deux fois passeur pendant son quart d’heure sur le terrain. Cependant, Filip Žák ne profitait pas de ce centre fluide, suivi par Dominik Simerský.

Les Bohémiens du Sud contre-attaquaient ensuite pour la énième fois du match, Rakovan repoussant cette fois le tir de Šigut, 20 ans, qui, en voulant ajouter sa deuxième frappe, choisissait de tirer du pied gauche au premier poteau. Zlín n’était pas en reste dans les conditions du terrain et l’égalisation de Fantiš à la 85e minute était bien méritée.

A lire également