Championnat du monde junior 2024 : la Suisse en quarts de finale, la Lettonie en Allemagne

La cinquième journée du Championnat du monde junior n’a laissé aux supporters que deux matches au menu pour reprendre leur souffle. Pourtant, les enjeux étaient extrêmement importants dans les deux poules. Dans la poule A, la Lettonie a arraché la dernière goutte d’eau dans la lutte pour la survie en éliminant son rival direct, l’Allemagne, sur le score de 6-2. Dans la poule B, le rideau de la phase de groupe est tombé pour la Norvège, qui peut se préparer à la lutte pour la relégation après sa défaite 6-2 contre la Suisse.

POULE A

ALLEMAGNE – LETTONIE (2-6)

Le CMJ a été une torture pour la Lettonie jusqu’à présent. L’équipe du sélectionneur Artis Abols est la lanterne rouge de la poule A après trois matches, avec une abominable différence de buts de 0-20. Pour connaître le dernier but régulier des Lettons, il faut remonter au 27 décembre 2022, lorsque Darel Dukur a marqué un but contre la Suisse. Forts de leur dernière chance de survie, les Lettons se sont présentés sur la glace face à l’Allemagne motivés jusqu’à l’os.

La motivation des Lettons s’est surtout manifestée en première période. Avec trois buts en l’espace de quinze minutes, les Vorentscheidung était déjà pratiquement acquise. Eriks Mateiko, Rodzers Bukarts et Peteris Bulans ont successivement déjoué les pronostics du gardien allemand Philipp Dietl – qui a d’ailleurs été remplacé par Matthias Bittner pendant le match.

Les grands hommes du côté letton étaient les espoirs de la NHL Sandis Vilmanis (Florida Panthers) et Dans Locmelis (Boston Bruins). Vilmanis a marqué deux buts et délivré une passe décisive, tandis que Locmelis a délivré trois passes décisives. Avec un score final de 6-2, les Lettons ont pris le dessus sur l’Allemagne, qui s’estimait peut-être riche après sa victoire sur la Finlande lors du premier tour. Les Allemands sont actuellement derniers de leur poule et ont une chance de s’en sortir contre le Canada ce soir à 19h30 (heure néerlandaise).


POULE B

SUISSE – NORVÈGE (6-2)

La Norvège s’est retrouvée dans la même situation que la Lettonie dans la poule A. Avec la dernière place de la poule, elle se devait d’obtenir un bon résultat contre la Suisse. Bien que les Norvégiens aient une fois de plus réalisé une excellente performance, l’équipe de l’entraîneur Christer Nyland a reçu le couvercle en deuxième période. Bien que cela ressemble une fois de plus à une raclée, le score final de 6-2 était tout sauf le reflet de l’équilibre des forces.

Les Norvégiens ont immédiatement appuyé sur l’accélérateur dès la première mise en jeu. Petter Vesterheim et Patrik Dalen se créaient deux belles occasions en l’espace de cinq minutes, mais tous deux trouvaient le gardien suisse Alessio Beglieri sur leur chemin. Bien que le score soit encore ouvert par Simon Meier, les Scandinaves redressent à nouveau la barre. Des frappes de Martin Johnsen et de Patrik Dalen donnaient à la Norvège une avance bien méritée de 1 à 2, alors qu’elle se dirigeait vers les catacombes.

En deuxième période, la Suisse a changé du tout au tout. Avec un forecheck plus important et quelques changements de lignes, les pièces du puzzle côté suisse se sont parfaitement mises en place cette fois-ci. En l’espace de dix minutes, les Suisses ont transformé le déficit en une avance de 5-2. Au cours de la troisième période, la Norvège n’a plus pu s’opposer au mur érigé par la ligne bleue. Pour les statistiques, Rodwin Dionicio a marqué un nouveau 6-2.

Le rideau est maintenant tombé pour la Norvège dans la poule B. Le 4 janvier, ils joueront dans un match unique croiser le fer avec le numéro cinq de la poule A (au moment de la publication, il s’agit de l’Allemagne).

SUIVANT

La veille du Nouvel An, le Championnat du monde junior clôturera l’année avec quatre matches. Bien que de nombreuses équipes soient déjà qualifiées pour les finales croisées, les enjeux sont en revanche très importants. Par exemple, la Slovaquie et les Etats-Unis s’affrontent dans un duel mutuel pour les victoires de groupe, l’Allemagne se bat pour sa dernière chance contre le Canada et la Suède peut également régler son conflit de voisinage avec la Finlande avec une victoire de groupe.

POULE A
Suède – Finlande 14:30
Canada – Allemagne 19h30

POULE B
États-Unis – Slovaquie 12h00
République tchèque – Suisse 17h00

A lire également