Comète du championnat tchèque ou adolescent coûteux ? Qui occupera le flanc gauche de la défense du Slavia ?

Comète de la ligue tchèque ou adolescent coûteux ? Qui occupera le côté gauche de la défense du Slavia ?

Il faut qu’il y ait de la concurrence, les entraîneurs aiment avoir des doublures dans les équipes d’élite. Mais au Slavia, il y a une foule sans précédent pour le poste d’arrière gauche. Les fans sont impatients de voir comment l’équipe d’entraîneurs de Jindřich Trpišovský va résoudre l’énigme. L’un des joueurs rusés d’Eden sera-t-il préféré, ou l’un des renforts gagnera-t-il sa place dans le onze de départ ? Et si le principal candidat est toujours en partance pour Vršovice ?

Un pas après l’autre. Jan Bořil est un élément permanent de l’équipe, qui a fait un retour remarquable à l’automne, couronnant sa guérison d’une grave blessure. Seul l’encadrement du vice-champion décidera si cela suffira pour le titulariser au printemps, même s’il est beaucoup plus probable qu’il laissera le poste de latéral aux plus jeunes et qu’il évoluera au poste d’arrière gauche.

Oscar, par exemple, s’est déjà essayé au poste de latéral gauche par le passé, tout comme Lukas Provod. L’été dernier, le Roumain Andres Dumitrescu est venu remplacer David Jurásek, mais il n’a joué que 98 minutes en championnat à l’automne. La direction de Slavie s’est donc remise au travail et a décidé de relancer la concurrence au poste d’arrière gauche.

Vendredi après-midi, l’arrivée d’Ondrej Zmrzlý, longtemps pressenti, en provenance de Sigma Olomouc a été confirmée. El Hadji Malick Diouf, joueur sénégalais de 19 ans, rejoindra bientôt le Slavia en provenance de Tromsö en Norvège. Qui gagnera une place dans l’équipe de départ ?

Frozen ou Diouf ?

Zmrzlý est arrivé en tant que défenseur le plus productif de la FORTUNA:LIGA et à un âge idéal pour le football. Diouf, quant à lui, serait dans les dizaines de millions. Et il est évident qu’on ne peut pas mettre un tel joueur sur le banc de touche. Mais il n’y a qu’une seule place dans l’équipe.

Comment ces deux joueurs s’en sortent-ils si l’on regarde les données ? Selon Wyscout, il est évident que Diouf commet un peu plus de fautes, mais il a l’avantage en termes de duels aériens. Il réalise en moyenne un duel aérien de plus par match et réussit nettement mieux (64,29 %), soit une hausse de 10 %.

Le jeu au sol favorise davantage Frozen, qui gagne 71% du temps, alors que Diouf ne gagne que 59% du temps. Les deux joueurs sont très proches en ce qui concerne la perte de balle, chacun la retirant à son adversaire en moyenne quatre fois par match.

Cependant, leur contribution à l’attaque sera sans aucun doute très importante. Zmrzlý s’est distingué à cet égard à Hana. Sa confiance en lui et sa qualité de jeu lui ont valu un bilan automnal de trois buts et cinq passes décisives, soit la place de onzième joueur le plus productif du championnat. Diouf a marqué deux buts et délivré une passe décisive dans le championnat norvégien actuel.

Les deux joueurs se situent autour de 72% en ce qui concerne le nombre et le taux de réussite des passes, et sont similaires en ce qui concerne le nombre de centres (environ 3 par match) et leur taux de réussite (26%). Cependant, Frozen a une longueur d’avance en ce qui concerne les passes vers l’avant. Il en fait en moyenne 16 par match, alors que Diouf n’en fait que 10. Le Sénégalais est cependant légèrement plus précis dans ses passes (66%). Il est également nettement meilleur dans le nombre et le taux de réussite des passes dans le dernier tiers du terrain et dans la surface de réparation.

Les données relatives aux dribbles révèlent une différence significative. Diouf est manifestement attiré par cette activité, car il tente en moyenne de contourner l’adversaire environ cinq fois en quatre-vingt-dix minutes, et réussit la moitié du temps, alors que Zmrzlý ne le fait qu’une seule fois.

Les deux joueurs ont le même nombre de tirs (21). Alors que Zmrzlý touche le filet 42% du temps, Diouf ne touche le filet que 29% du temps. Les chiffres sont très similaires pour les deux, il sera donc intéressant de voir qui gagnera la confiance des entraîneurs à la fin.

A lire également