Čvančara la star du duel contre Darmstadt. Il a d’abord manqué un penalty, puis il a fait 3:3

Čvančara a été la star du duel contre Darmstadt. Il a d’abord manqué un penalty, puis l’a transformé en 3:3

Darmstadt a mené de trois buts lors de la quatrième journée de Bundesliga contre Mönchengladbach après la première demi-heure, mais les deux équipes se sont finalement contentées d’un match nul 3-3. Tomas Cvančara a de nouveau joué un rôle important dans ce duel fou, et bien qu’il ne soit entré sur le terrain qu’à la mi-temps, il a d’abord manqué un penalty à la 50e minute, puis a égalisé à la 77e minute pour le 3-3. Jiri Pavlenka (31) a marqué quatre buts et Brême s’est incliné face à Heidenheim 2:4.

La plus grande menace pour Brême, qui avait battu Mayence de manière convaincante la dernière fois, était l’expérimenté tireur d’élite Kleindienst, qui a résisté à un penalty ordonné après une main d’un joueur de Brême. Pavlenko l’envoyait dans l’autre sens et Heidenheim prenait l’avantage dès la cinquième minute.

L’équipe locale se réveillait après ce but précoce et c’est encore Kleindienst qui aurait pu creuser l’écart. Pavlenko lui échappait, mais l’ancien de Baník Ostrava parvenait à se mettre en meilleure position et, avec les défenseurs, il poussait l’attaquant d’Heidenheim dans une position où il ne pouvait pas marquer. Jens Stage marquait alors pour la première fois pour Brême, mais après une action individuelle, Dinkci marquait de l’autre côté du terrain.

Ole Werner, l’entraîneur des visiteurs, effectuait trois changements à la mi-temps. Le remplaçant Marvin Ducksch récompensait l’entraîneur de son opportunité en convertissant son penalty non transformé pour réduire l’avance de l’équipe locale après quatre minutes sur le terrain. Ils auraient pu reprendre les deux buts d’avance après une heure de jeu, mais Kleindienst a été stoppé par la barre. Les visiteurs de Brême, Mitchell Weiser, ont eu l’occasion de prendre l’avantage à la 64e minute et ont égalisé d’une tête au poteau gauche.

Quelques instants plus tard, Dinkci, le buteur de la première mi-temps, revenait à la charge. Il se retrouvait sans surveillance à l’entrée de la surface de réparation et d’un tir à ras de terre dans le coin inférieur droit, il ne laissait aucune chance à Pavlenko. Le dernier clou dans le cercueil du Werder a été enfoncé à la 76e minute par Jan-Niklas Beste de Dortmund.

Un long ballon précis dans le dos de la défense était à l’origine du premier but du match. Marvin Mehlem s’en chargeait de manière experte, se débarrassait du dernier joueur et battait le gardien de but d’un centre. A la 10e minute, le stade explosait à nouveau de joie, cette fois grâce à Matej Maglica. Le défenseur a dirigé de la tête le ballon centré qui a fendu le filet derrière le gardien impuissant.

A la 33e minute, le nouveau venu parvenait à marquer pour la troisième fois. Tim Skarke s’emparait le premier du ballon dévié dans la surface de réparation et d’un tir puissant ne laissait aucune chance au gardien de but visiteur. La seule ombre au tableau pour l’équipe locale dans ce premier acte était le remplacement forcé de Matthias Bader.

Les complications pour l’équipe locale sont arrivées quelques instants après le changement de côté. Čvančara obtenait un penalty et un carton rouge pour Maglice, mais l’attaquant tchèque gâchait ensuite l’opportunité des 11 mètres. Gladbach a été réduit à la 56e minute grâce à un but de Jordan Siebatcheu. Il y a eu beaucoup de temps pour profiter de la supériorité numérique. D’ailleurs, le but du contact n’a pas tardé à arriver, puisque l’ancien joueur du Sparta a compensé au moins en partie le penalty raté par une passe décisive sur le tir de Florian Neuhaus.

Čvančara a obtenu le pardon total des supporters de Gladbach avec une tentative de 20 mètres qui a volé à la vitesse d’une fusée pour égaliser. Le Borussia a poursuivi le but décisif jusqu’aux derniers instants, mais n’a pas pu profiter à nouveau du powerplay.

Tableau de la Bundesliga

A lire également