Douděra après son premier but en équipe nationale : c’est quelque chose d’incroyable, un deuxième univers

Douděra après son premier but en équipe nationale : C’est quelque chose d’incroyable, un deuxième univers

Lorsque David Douděra (25 ans) a ouvert le score en marquant son premier but en équipe nationale lors d’un match de qualification crucial contre la Moldavie, il ne savait pas s’il devait pleurer ou se réjouir de la vague d’émotions. Selon le défenseur et milieu de terrain du Slavia de Prague, la victoire 3-0 à domicile et la qualification pour le Championnat d’Europe ont été favorisées par les critiques, qui ont rendu l’équipe nationale encore plus sereine.

Douděra a échappé à la défense moldave à Olomouc, terminant son échappée à la 14e minute d’un tir à ras de terre au second poteau. Il a marqué son premier but lors de son sixième match en équipe nationale. « Je ne peux même pas exprimer mes sentiments. Je n’ai pas su quoi faire pendant cinq secondes. Pleurer ou me réjouir. Une grande euphorie. Pour moi qui suis si émotive, c’est quelque chose d’incroyable, un deuxième univers. Il faut le vivre, cela ne ressort pas tellement dans les interviews », a déclaré Douděra aux journalistes.

Il s’est beaucoup concentré sur le fait de bien finir. « C’était probablement la première fois que j’y pensais. J’ai aussi eu une touche un peu mauvaise, ça m’a un peu déstabilisé. J’ai couru dans tous les sens comme une biche blessée pour me redresser pour le tir. Heureusement, c’est rentré. Je suis très heureux », a déclaré le joueur de 25 ans en souriant.

Le but a été marqué par le débutant Tomas Chorý, qui a marqué de la tête à la 72e minute pour porter le score à 2-0. Au début de la seconde période, le défenseur moldave Vladislav Baboglo a reçu un deuxième carton jaune et un carton rouge pour une faute commise sur lui. « Je l’ai félicité et remercié. Il a réussi un un-plus-un dès son entrée en jeu. Je lui tire mon chapeau, il s’en est très bien sorti ». Douděra a fait l’éloge de l’attaquant de Pilsen.

Il n’a pas voulu trop commenter la décision de l’entraîneur Jaroslav Šilhavy, qui a décidé de démissionner avec toute l’équipe de mise en œuvre malgré la qualification réussie. Principalement en raison des énormes critiques dont il a fait l’objet. « Certains d’entre eux ont passé environ cinq ans avec l’équipe d’entraîneurs, ce qui est une grande satisfaction. Il y a eu des critiques, d’une manière ou d’une autre, le dernier cycle de qualification était en cours, et les entraîneurs ont donc décidé de faire cela. Je pense que j’en resterai là pour l’instant », a déclaré M. Doudere. « Je dirais que les critiques qui nous ont été adressées nous ont aidés. Cela nous a rapprochés en tant qu’équipe et nous avons atteint notre objectif. a ajouté l’ancien joueur de Prague Dukla et de Mladá Boleslav.

VBC Foot Daily avec Pavel Horvath.

VBC Foot

Il espère participer au championnat d’Allemagne l’année prochaine. « C’est six mois et tout peut arriver. Tout le monde attend l’Euro avec impatience, c’est le rêve de tout joueur de représenter son pays. Pour le meilleur et pour le pire. Une fois que vous êtes dans l’équipe nationale, vous ne l’oubliez pas, ce sont des souvenirs pour la vie », a déclaré Douděra.

Les défenseurs Jakub Brabec, Vladimir Coufal et l’attaquant Jan Kuchta, qui se sont rendus dans une boîte de nuit à Olomouc samedi et ont été exclus de l’équipe, se sont excusés auprès de leurs coéquipiers à plusieurs reprises. « Ils savent très bien qu’ils ont commis une erreur. Les gens qui ne font pas partie de l’équipe et qui ne sont pas dans la cabine ne comprendront pas. Mais ils nous ont fait savoir à quel point ils étaient désolés. Ils ont envoyé un message avant le match, et maintenant après le match. Ils se sont excusés juste après l’incident. Nous les félicitons pour la façon dont ils ont assumé les conséquences de l’incident », a déclaré M. Doudere.

A lire également