Faits saillants de la LNH : Classique d’hiver, jalons, tours du chapeau et bien plus encore

En raison du tournant de l’année et du Winter Classic, ce numéro est un peu plus tardif que d’habitude, mais il n’en est pas moins rempli pour autant ! Dans ce dossier, nous nous intéressons bien sûr au Winter Classic de Seattle, mais nous mettons également Marc-André Fleury à l’honneur, Steven Stamkos détient un record et Connor McDavid, entre autres, a franchi une étape importante. En raison de ces faits saillants tardifs, nous allons sauter les vendredis hebdomadaires pendant un certain temps, mais à partir du 8 janvier, nous reprendrons la « programmation » normale.

FAITS MARQUANTS

CONNOR MCDAVID vs LA KINGS

Beaucoup de joueurs se réjouiraient de neuf points lors de leurs six premiers matches. Mais Connor McDavid n’est pas un joueur comme les autres. Connor McDavid fait partie d’une ligue à part et des règles différentes s’y appliquent. La superstar des Oilers d’Edmonton a visiblement souffert de blessures au cours des premières semaines. Cela a donné à McDavid des traits humains, mais ceux-ci ont disparu comme la neige sous le soleil canadien au cours des dernières semaines. Alors qu’il figurait initialement parmi les joueurs « modaux » du classement des meilleurs buteurs, il est aujourd’hui à sa place. Parmi les grands de ce sport.

À l’aube de la nouvelle année, McDavid a également disputé son 600e match dans la LNH. Il l’a fait à Los Angeles, où les Oilers ont affronté les Kings. Edmonton a eu du mal à s’imposer à Los Angeles, mais alors qu’il était mené 0-2 en deuxième période, le capitaine des Oilers a une fois de plus fait preuve de sa classe. D’un angle presque impossible, il assomme Cam Talbot et déclenche ainsi une remontada. Leon Draisaitl a égalisé le score et les Oilers ont remporté les deux points lors de la séance de tirs au but. Au 20 novembre, McDavid a accumulé pas moins de 35 points et il lui a fallu 18 matches pour y parvenir.

Nous sommes peut-être au milieu d’une nouvelle année, mais McDavid continue sur sa lancée. Mardi, il a mené les Oilers à une victoire de 5-2 sur les Philadelphia Flyers. Littéralement. Le capitaine des Oilers a ouvert le score et a ensuite participé à toutes les actions suivantes en tant que déclarant. Edmonton a ainsi remporté sa sixième victoire consécutive et sa 16e en 22 matches sous la direction de Kris Knoblauch. McDavid a d’ailleurs franchi la barre des 900 points en LNH lors de ce match. On peut dire qu’il est redevenu comme avant

ARTEMI PANARIN vs TAMPA BAY LIGHTNING

Connor McDavid a les premières places de la liste des meilleurs buteurs en vue et cela signifie qu’Artemi Panarin, entre autres, doit être sur ses gardes. Contre le Lightning de Tampa Bay, le Russe des New York Rangers s’est toutefois bien débrouillé. Et pour son club, bien sûr. Panarin s’amuse beaucoup cette saison. La saison n’est même pas encore à mi-parcours, mais l’expérimenté attaquant est déjà sur le point de pulvériser son record personnel de buts (32 en 2019-2020).

Samedi, Panarin a presque à lui seul mis le Lightning de Tampa Bay en difficulté sur le genou. Même si, bien sûr, les 4 points (1G, 3A) de Vincent Trocheck en valaient certainement la peine aussi ! Panarin a inscrit 3 buts lors de cette victoire 5-1, qui a également fait des New York Rangers la première équipe à atteindre la barre des 50 points cette saison. La concurrence dans la zone métropolitaine est inexistante. Même si la Caroline est en voie de guérison.

KEVIN SHATTENKIRK vs NEW JERSEY DEVILS

Kevin Shattenkirk a connu ses meilleures années sous le maillot des St. Louis Blues. Louis. Il a remporté une Coupe Stanley à Tampa Bay et maintenant à Beantown, une belle étape est en vue pour le joueur de fond. Le week-end dernier, Shattenkirk, aujourd’hui âgé de 34 ans, a effectué deux tirs tranchants contre les Devils du New Jersey. Son premier but était mémorable puisqu’il s’agissait de son 100e dans la LNH.

Louis, il lui a fallu beaucoup de temps pour atteindre ces 100 buts. Cependant, si l’on considère ses chiffres des dernières années, il est extraordinaire qu’il ait atteint les 100 buts. Il a finalement joué 919 matchs. Shattenkirk n’est plus un défenseur à deux chiffres en termes de buts, mais à Boston, il est toujours utile. Il en va de même contre les Devils. Les Bruins ne sont pas dans la meilleure phase de leur saison et toute aide est donc la bienvenue.

Dans ce match, cette aide est venue d’une source inattendue. Shattenkirk n’a marqué que 14 buts lors de ses 230 derniers matches et en a soudainement marqué 2 en un seul match. Après avoir été menés 0-2, les Devils ont été battus 5-2 et les Bruins ont repris le fil de la victoire.

STEVEN STAMKOS vs MONTREAL CANADIENS

Lors du dernier match de l’année 2023 pour le Lightning de Tampa Bay, Vincent Lecavalier a été détrôné par Steven Stamkos. Le match contre les Canadiens de Montréal a été le 1038e match de Stamkos.e sous le maillot des Bolts. Stamkos en compte désormais un de plus que Vincent Lecavalier. Il a disputé 1 037 matches pour le compte de Tampa Bay entre 1998 et 2013. L’actuel capitaine du Lightning avait depuis longtemps distancé son prédécesseur en termes de nombre de points.

La saison de Stamkos s’est déroulée en quelque sorte parallèlement à celle du Lightning. Le capitaine réalise de bonnes performances, mais sans plus. On peut dire la même chose de l’équipe. Nikita Kucherov dépasse tout et tout le monde de la tête et des épaules, mais derrière le Russe, c’est la médiocrité qui règne. Ce n’est pas pour rien que les Bolts ont entamé le match contre Montréal en sachant qu’ils étaient à la traîne des équipes de la wildcard à l’Est.

Contre les Habs, il est devenu douloureusement clair que ce n’est pas encore la saison du Lightning. À certains moments, Montréal était en contrôle et ils ont aussi obtenu le 0-2 en fusillade. À Tampa Bay, la concentration a disparu et Sam Montembeault et Johnathan Kovacevic en ont profité de manière incroyablement intelligente lors d’un changement de ligne. Cette humiliation a cependant réveillé quelque chose chez les Bolts. Soudain, ils ont accéléré et pris le contrôle. Tampa Bay s’est imposé 4-3 et Steven Stamkos a délivré une passe décisive sur le but de DeHaan dans ce match spécial pour lui.

MASON MARCHMENT vs CHICAGO BLACKHAWKS

Les choses bougent toujours en tête de la division centrale et pour les Stars, l’Avalanche et les Jets, tous les points sont les bienvenus dans la lutte pour le titre de la division. Si Dallas n’a pas à se plaindre en termes de résultats, les choses n’ont pas été faciles pour les Stars ces derniers temps. Ils ont souvent gagné, mais lors de six de leurs sept dernières victoires, ils l’ont fait avec seulement un but d’écart. Et puis il y a eu le match contre les Blackhawks juste avant le début de l’année.

Les Stars ont commencé le mois de décembre par une victoire retentissante de 8-1 sur Tampa Bay. Les mêmes chiffres étaient inscrits au tableau d’affichage ce week-end après 60 minutes de hockey contre Chicago. Les pauvres Blackhawks ne savaient pas où chercher et Mason Marchment en particulier a été un véritable fléau pour la défense. Marchment, 28 ans, réalise une belle saison à Dallas et a inscrit le deuxième coup du chapeau de sa carrière. En février 2022, il avait également marqué une fois. A l’époque, il était au service de la Floride. Dallas a donc entamé la nouvelle année avec de bonnes sensations et a infligé à Chicago sa huitième défaite lors des dix derniers matches.

Dallas n’a pas pu poursuivre sur sa lancée. Le premier match de la nouvelle année a été perdu 4-3 contre Montréal malgré une offensive de fin de match.

DANIEL SPRONG vs SAN JOSE SHARKS

Après un début de saison plus que correct, se qualifier pour les playoffs semblait être une formalité pour Daniel Sprong et les Red Wings. Cependant, maintenant que nous sommes presque à la moitié de la saison, c’est décevant. À l’heure où nous écrivons ces lignes, Détroit se trouve en dehors du groupe de la post-saison. Par conséquent, tous les matches revêtent à nouveau une grande importance. Surtout un match obligatoire comme celui de mardi contre les Sharks. Il y a quelques semaines, les Red Wings se sont inclinés à domicile face à cet adversaire.

Daniel Sprong en était conscient. Le natif d’Amsterdam est dans une bonne phase avec des buts juste avant Noël contre Philadelphie et peu après contre le Minnesota. A San Jose, notre compatriote n’a eu besoin que de six minutes pour faire trembler les filets. Son PPG a permis à Detroit de prendre l’avantage dans le match qui a finalement été remporté 5-3. C’est le dixième de la saison pour Sprong. Il est donc bien parti pour franchir la barre des 20 buts pour la deuxième année consécutive. Sprong a également participé au 3-3 de David Perron, ce qui lui a permis de marquer 24 points en 33 matches.

ALEX OVECHKIN vs PITTSBURGH PENGUINS

En début d’année, la NHL avait prévu un choc entre deux vieux rivaux. Un classique entre les Capitals et les Penguins est toujours extrêmement intéressant en raison de la présence de légendes comme Alex Ovechkin, Sidney Crosby et Evgeni Malkin, et celui de mardi n’a pas fait exception à la règle. Les deux équipes ont terminé l’année 2023 de manière différente. Washington a perdu ses quatre derniers matches de l’année, tandis que Pittsburgh vient d’enchaîner trois victoires.

Cependant, ce sont les Caps qui ont démarré la nouvelle année civile comme une frénésie. Washington a marqué pas moins de quatre buts en première période et le dernier d’entre eux a été inscrit par Alex Ovechkin. Son huitième but de la saison est le 830e de sa carrière. Il lui en manque 64 pour dépasser Wayne Gretzky, mais Ovi souhaitera que le marquage lui soit à nouveau un peu plus facile.

Lui-même ne s’attendait probablement pas à ce que son 4-0 soit inscrit dans les livres comme le but de la victoire. Pittsburgh, qui restait sur sept victoires lors des neuf derniers matches, est revenu en force grâce aux 21 buts de Crosby. Il n’a pas réussi à rattraper son retard, puisque Washington a quitté la glace avec une victoire 4-3.


GARDIEN DE BUT DE LA SEMAINE

MARC-ANDRE FLEURY (Minnesota Wild)

Notre gardien de la semaine n’est pas là pour ses performances des derniers jours ou des dernières semaines. Non, il s’agit d’un bref hommage à l’ensemble de la carrière de Marc-André Fleury. En effet, le gardien de but a disputé son 1000ème match en NHL la veille du Nouvel An, rejoignant ainsi une galerie de grands. Martin Brodeur domine tout et tous avec ses 1266 matchs. Derrière la légende des Devils, on trouve Roberto Luongo (1044 matchs) et Patrick Roy (1029). Depuis dimanche dernier, Flower est le quatrième gardien de l’histoire à avoir disputé au moins 1000 matchs.

Le triple vainqueur de la Coupe Stanley a été honoré par ses coéquipiers lors d’un « tour de piste ». Habituellement réservé aux rookies, les joueurs au seuil d’une étape importante ont également droit à un tel hommage. Malheureusement pour Fleury et le Wild, le gardien n’a pas pu aider son équipe à remporter la victoire tant attendue. Sur 29 SOG, Flower a réalisé 26 arrêts et comme ses coéquipiers n’ont marqué que deux fois, Winnipeg s’en est sorti avec une victoire de 3-2. Un jour plus tôt, au Canada, les Jets avaient battu le même adversaire 4-2.

Marc-André Fleury reste donc bloqué à 550 victoires. C’est sous le maillot des Penguins qu’il en a remporté le plus grand nombre (375). Il a joué treize ans pour cette franchise avant d’être présenté par les Golden Knights comme le premier visage de ce nouveau club. Après une saison décevante à Chicago, Flower s’est retrouvé dans le Minnesota, où il entame sa troisième saison.

Le vainqueur du Vezina en simple est à 39 anse loin d’être le gardien qu’il a été, mais toujours utile en tant que remplaçant. Fleury a besoin d’une victoire de plus pour égaler le nombre de victoires de Roy. Les 691 victoires de Brodeur sont un peu trop loin pour Fleury, dont le contrat expire après cette saison.


MATCH DE LA SEMAINE

WINTER CLASSIC 2024

Une tradition qui a commencé en 2008 avec un duel entre les Sabres et les Penguins s’est poursuivie en 2024 avec un affrontement entre les deux plus jeunes franchises de la NHL. Au T-Mobile Park des Mariners de Seattle, les Kraken ont accueilli les Golden Knights de Vegas, tenants du titre. Un match entre une équipe en forme et une équipe en perte de vitesse depuis un certain temps. C’est le cas des Knights, qui ont perdu cinq de leurs six derniers matches. Seattle, en revanche, a remporté ses quatre derniers matches avant ce Winter Classic et a pris des points lors de ses huit derniers matches.

Plus de 47 000 supporters ont vu les Kraken prendre l’avantage dès la cinquième minute grâce à Eeli Tolvanen. Vegas a cherché à égaliser, mais les vagues d’attaque ont été brisées à plusieurs reprises par un Joey Daccord exceptionnel. Le gardien allait signer son deuxième blanchissage de la saison et grâce à William Borgen – son premier de la saison – et Yanni Gourde, les Kraken mettaient Vegas sur les genoux 3-0. Seattle remporte ainsi son cinquième match d’affilée. Les Wildcards sont donc de nouveau en vue, mais il reste encore du chemin à parcourir face à des équipes comme Nashville et Arizona.


JOUEUR DE LA SEMAINE

SEBASTIAN AHO (Carolina Hurricanes)

Plus haut dans cette chronique, nous avons lu que les Oilers ont bien repris le dessus, mais il y a une autre équipe de ce type qui court dans la division métropolitaine. Pour beaucoup, les Carolina Hurricanes étaient les grands favoris pour la Coupe Stanley, mais ils ont bien caché la raison en octobre et novembre. Au cours du dernier mois de l’année 2023, les keurkorps de Rod Brind’Amour se sont mieux comportés, notamment grâce au bon jeu de Sebastian Aho.

Le Finlandais de 26 ans a été bon au cours des premiers mois, mais à l’aube de la nouvelle année, Aho est passé à la vitesse supérieure. Alors qu’Aho avait une moyenne d’environ un point par match en octobre et novembre, il a marqué 22 points en 15 matchs en décembre. La plupart de ces points ont été marqués après les vacances de Noël. La Caroline a battu successivement Nashville, Montréal et Toronto lors des derniers matchs de l’année 2023.

Sebastian Aho a compté jusqu’à 11 points lors de ces rencontres. Le 30 décembre à Toronto, le Finlandais a clôturé l’année avec un but et deux passes décisives dans la victoire 3-2 contre les Leafs. Aho a commencé l’année 2024 avec « seulement » une passe contre les Rangers. Mais les Canes n’ont pas eu besoin de sa production pour infliger une nette défaite 6-1 aux Blueshirts à New York. L’écart dans la division est encore important (5 points avec plus de matchs joués) mais les Hurricanes ont donné leur carte de visite ici.

A lire également