Faits saillants de la LNH : Ehlers et Granlund brillants, McDavid vintage, Super Demko et bien plus encore !

Week-end chargé dans la Ligue nationale de hockey, les faits marquants ne manquent pas cette semaine. Par exemple, Nikolaj Ehlers et Mikael Granlund ont démontré leur classe, McDavid a retrouvé sa place et les Devils ont retrouvé leur capitaine. Nous avons également deux matchs de la semaine à saliver, Trevor Moore brille pour les Kings et Thatcher Demko joue un rôle déterminant dans le succès des Canucks !

FAITS MARQUANTS

VALERI NICHUSHKIN vs MINNESOTA WILD

Sur le papier, il s’agissait d’un match au sommet de la division centrale vendredi, mais en réalité, c’était une équipe du sommet (Colorado) contre une équipe de la cave (Minnesota) de cette division. Le Wild espérait mettre fin à une série négative de cinq défaites consécutives et il ne s’est pas mal débrouillé. Avec Filip Gustavsson entre les poteaux, ils ont mis le feu à l’Avalanche, mais il y a quelqu’un qui court à Denver ces jours-ci et qui est une garantie de buts.

Il ne s’agit pas des Nathan MacKinnon ou des Mikko Rantanen de ce monde. Non, c’est Valeri Nichushkin qui est dans un flux remarquable. Big Val, comme on appelle le Russe à Denver, avait marqué lors des cinq matches précédents et a porté sa série à six matches contre le Wild. Son neuvième but de la saison a marqué le 2-0 pour le Colorado. Cependant, l’Avalanche a eu besoin d’un autre premier but de Kurtis MacDermid pour battre le Wild 3-2. Nichushkin a d’ailleurs vu sa belle série s’arrêter samedi contre les Flames, mais les Avs l’ont tout de même emporté : 3-1.

Minnesota subit ainsi sa sixième défaite d’affilée (le bilan est désormais de sept) et n’arrive pas à s’extirper de la lanterne rouge de la Conférence Ouest. Gustavsson a été le gardien titulaire cette fois-ci, mais c’est le remplaçant Marc-André Fleury qui a le plus attiré l’attention. Sa femme est d’origine amérindienne et Fleury a voulu rendre hommage aux Amérindiens.

Flower avait un casque spécialement conçu à cet effet, mais il a été interdit par la NHL. Comme ce fut le cas récemment avec un casque conçu pour l’initiative Hockey Fights Cancer. Fleury a pris l’amende pour argent comptant et a porté son casque pendant l’échauffement. Un casque qui a ensuite été mis aux enchères et qui a permis de récolter beaucoup d’argent.

NIKOLAJ EHLERS vs FLORIDA PANTHERS

Les Florida Panthers n’ont pas l’habitude de perdre à domicile. Leur défaite contre Boston cette semaine faisait donc partie de la catégorie des exceptions. Quelques jours plus tard, elle est devenue beaucoup moins exceptionnelle, car ce week-end, les Winnipeg Jets ont également mis les Panthers à genoux à Sunrise. L’entraîneur Rick Bowness est revenu derrière le banc des Jets après avoir passé du temps avec sa femme, récemment victime d’un accident vasculaire cérébral.

Ses joueurs l’ont accueilli de la meilleure façon possible. Winnipeg a joué un excellent match en Floride et Connor Hellebuyck a réalisé son premier blanchissage de la saison. Le fait marquant de la soirée a toutefois été le 2-0 de Nikolaj Ehlers. Le Danois a tout mis en œuvre pour atteindre ce but, en marquant et en faisant preuve de magie. Grâce notamment à son sixième but de la saison, les Jets ont pris la tête de la zone centrale aux côtés de l’Avalanche et des Stars.

JASON DICKINSON vs TORONTO MAPLE LEAFS

Les Toronto Maple Leafs ont joué leur premier match depuis les Global Series en Suède à Chicago vendredi dernier. Pour aller droit au but, Chicago a également mis fin à la série de 17 points de William Nylander. Au départ, les Leafs semblaient se débrouiller sans les points du Suédois. Ils ont égalisé Connor Bedard et ont pris une avance confortable de 3-1, mais Jason Dickinson et Kevin Korchinski n’y sont pas parvenus.

Dickinson, 28 ans, est présent depuis un certain temps en NHL, mais avec la meilleure volonté du monde, on ne peut pas dire qu’il soit une machine à marquer des buts. À deux reprises, il a atteint 9 buts en une saison complète et, le jour du Black Friday, il a déjà signé pour 33 % de ce total. Son coup du chapeau a bouleversé les Leafs et les choses ne se sont pas améliorées pour Toronto en prolongation. En effet, c’est Kevin Korchinski, 19 ans, septième choix de 2022, qui a conservé les deux points à Chicago en marquant son deuxième but en NHL.

MIKAEL GRANLUND vs VANCOUVER CANUCKS

Les fois où nous avons vu les San Jose Sharks dans cette rubrique, c’était pour parler des nombreux buts contre qu’ils avaient dû encaisser. Ou peut-être lorsque Mackenzie Blackwood a réalisé un nouvel arrêt de grande qualité. En revanche, sur le plan offensif, nous n’avons pas beaucoup entendu parler de l’équipe Teal. Ce n’est pas encore beaucoup, mais samedi soir, Mikael Granlund a fait bouger les supporters pendant un certain temps. Avec son tout premier de la saison et pour les Sharks, le Finlandais de 31 ans a tranché le beurre de l’Ouest canadien comme le couteau proverbial.

Granlund a couronné un beau match avec son but. Pour lui et pour les Sharks. Il y a quelques semaines, ils s’étaient inclinés 1-10 à domicile contre les Canucks, mais le drapeau flottait bien différemment cette fois-ci. En effet, San Jose a connu un beau week-end. Vendredi, ils s’étaient inclinés après une séance de tirs au but contre les Canadiens, mais aujourd’hui, ils ont réussi à prendre l’avantage. Ty Emberson a marqué son premier but en NHL, Mike Hoffman a de nouveau réussi et Kaapo Kahkonen a arrêté suffisamment de tirs. A 4-3, les Sharks ont effacé le mauvais goût du 1-10 et ont éliminé une des meilleures équipes de l’Ouest.

NICO HISCHIER vs BUFFALO SABRES

Les Sabres se sont rendus dans le New Jersey avec le vent en poupe. Buffalo avait transformé un déficit de 0-2 en une victoire 3-2 contre les Penguins, mais contre les Devils, les roues ont lâché dans les 20 premières minutes. Cela s’explique en partie par le retour de Nico Hischier chez les Devils. L’équipe qui a étonné amis et ennemis la saison dernière voit lentement mais sûrement ses joueurs vedettes revenir. La semaine dernière, Jack Hughes a célébré son retour en marquant un but et contre les Sabres, le capitaine a fait de même.

Il y a environ un mois, Hischier s’est blessé lors du match contre Buffalo et samedi, le Suisse a marqué son meilleur but en portant la marque à 3-0 de manière assez curieuse. Ce n’est que l’un des quatre buts marqués par le New Jersey en première période. L’équipe avait besoin de buts et d’une victoire, et elle l’a obtenue contre les Sabres. Le nombre de buts marqués après 40 minutes est caractéristique de ce match. Le New Jersey s’est attaqué au but adverse 26 fois et a réussi cinq fois. Les Sabres ont riposté avec seulement six SOG. C’est donc tout naturellement qu’un net 7-2 s’est dessiné à la fin du match.

CONNOR MCDAVID vs ANAHEIM DUCKS

Le titre de ce paragraphe résume bien le match entre les Oilers et les Ducks. Anaheim a bien commencé, menant même 2-1 après sept minutes de jeu, mais Connor McDavid s’en est mêlé. La superstar des Oilers commence lentement mais sûrement à prendre son envol. En témoignent ses quatre passes décisives lors de la victoire 5-0 contre les Capitals vendredi dernier. Mais à domicile, face aux Ducks, McDavid a redoublé d’ardeur.

Connor McDavid a impressionné les fans avec de nombreux buts et passes décisives au cours des dernières années, mais au cours du premier mois, il n’a pas répondu aux attentes. Sous la houlette de Kris Knoblauch, il n’a pas encore réussi à prendre les Oilers par la main. Jusqu’à ce week-end. Les quatre passes décisives obtenues à Washington ont été suivies d’une autre contre les Ducks dimanche. Après un déficit de 1 à 2, McDavid a pris les Oilers par les épaules, à l’ancienne. Avec un but et 4 passes, il a mené Edmonton à une victoire retentissante de 8-2. Ce n’est que la septième victoire de la saison pour les Oilers. Anaheim, qui était couvert de compliments il y a encore quelques semaines, a subi sa sixième défaite consécutive face aux Oilers.

ANDREI SVECHNIKOV vs COLUMBUS BLUE JACKETS

Ils en ont bien besoin ! Quelques jours après que le Lightning ait joué à la maison à Raleigh (nous y reviendrons), les Columbus Blue Jackets ont cherché à donner un nouveau coup aux Canes. Les choses sont encore un peu incertaines pour le club que beaucoup considèrent comme le favori pour la Coupe Stanley, le 2-8 de vendredi dernier étant le point le plus bas provisoirement. Grâce à des buts de Kirill Marchenko et de Johhny Gaudreau – qui n’en est qu’à son troisième cette saison – Columbus a donné un nouveau coup de poignard à l’animal blessé.

Les Hurricanes ne se sont pas laissés abattre. Dans les 10 dernières minutes du match, ils ont mis les Blue Jackets dos au mur. Et leur récompense ne s’est pas arrêtée là. Jesperi Kotkaniemi et Brady Skjei faisaient déjà trembler les Caniacs sur leurs bancs. Le toit de la PNC Arena ne s’est vraiment envolé que lorsqu’Andrei Svechnikov a complété la remontée à 115 secondes de la fin du match. Pour le Russe, il s’agissait de son premier but de la saison et il n’aurait pas pu mieux tomber.


GARDIEN DE LA SEMAINE

THATCHER DEMKO (VANCOUVER CANUCKS)

Tout ce que les Vancouver Canucks touchent cette saison se transforme en or. L’équipe de l’entraîneur principal Rick Tocchet est devenue un concurrent sérieux pour la division Pacifique après environ un quart de la saison. Thatcher Demko est l’une des vedettes absolues de l’équipe bleu et vert-blanc.

Le gardien de 27 ans a été le meilleur entre les poteaux la semaine dernière. L’Américain a signé un 2-1-0 en fin de match. record, .920 sv% et 2,01 GAA, ce qui porte son total de la saison à .925 et 2,18 GAA. Avec un cap hit de 5 millions de dollars jusqu’en 2025 – 2026, l’équipe de Colombie Britannique est bacon.

En particulier lors du match contre Seattle Kraken, « TD » a été millésime. Lors de la victoire 5-1 contre le rival de division, l’Américain s’est montré précieux au milieu de la première période. Une tentative d’égalisation d’Eeli Tolvanen a été sauvée par une parade folle. Finalement, Demko a marqué 23 arrêts et a obtenu du gardien de but le victoire après son nom.

JEUX DE LA SEMAINE

CAROLINA HURRICANES – TAMPA BAY LIGHTNING

Un match de la semaine qui n’en était pas un, mais une leçon d’efficacité de la part du Tampa Bay Lightning pour faire peur. Allez savoir pourquoi. Ils n’ont tiré au but que 14 ( !) fois, mais sur ces 14 tirs, huit ont disparu derrière le gardien Antti Raanta. Les mathématiciens parmi nous ont donc déjà calculé que cela laissait un pourcentage d’arrêt de .429 dans ce match. Pour les Bolts, Andrei Vasilevskiy, de retour de blessure, a obtenu 22 des 24 occasions de but.

Vasilevskiy a donc effectué un bon retour, mais il était loin du titre d’homme du match. En effet, cet honneur est réservé à Nikita Kucherov. Le Russe a marqué deux buts et a été impliqué dans quatre buts en tant que finisseur. Brayden Point n’a d’ailleurs pas fait beaucoup mieux que Kucherov. Point a terminé la soirée avec son troisième triplé en carrière et son deuxième du mois. Il a également délivré deux passes décisives dans cette victoire 8-2. Pour Carolina, il s’agissait d’un réveil pour un temps. Ils semblaient sur la voie de la guérison, mais ils ont dû s’incliner très profondément face à ce Lightning à domicile.

NEW YORK RANGERS – BOSTON BRUINS

Deux puissances de la Conférence Est s’affrontent dans l’une des plus belles arènes du monde. Il fallait s’attendre à un feu d’artifice et les Rangers et les Bruins n’ont pas déçu. Cependant, les deux puissances ont semblé oublier parfois que la défense est aussi un élément important de leur sport. On a compté pas moins de 11 buts dans ce choc entre les deux leaders de l’Est. Le club local a ri en dernier.

Les Blueshirts ont fait une déclaration avec ce lavage d’oreille dans leur propre Garden. Ils sont actuellement l’équipe à battre dans la LNH et ont été aidés par les Big Boys contre Boston. Chris Kreider s’est illustré avec 2 buts et une passe, tandis qu’Artemi Panarin continue de briller avec un but et 2 passes. Le 7-4 marque la 15ème victoire des Rangers cette saison. L’équipe de Peter Laviolette est ainsi la première à atteindre ce chiffre.


JOUEUR DE LA SEMAINE

TREVOR MOORE (LA KINGS)

Il y a un an, les fans de Los Angeles fronçaient encore considérablement les sourcils lorsque l’attaquant Trevor Moore a signé une prolongation de contrat de cinq ans – d’une valeur de 21 millions de dollars. Bien qu’il ait réalisé la meilleure saison de sa carrière (48 points), il s’agissait jusqu’à présent de la seule saison au cours de laquelle Moore avait franchi la barre des 10 buts et des 30 points. Lorsque les blessures sont venues perturber la saison dernière, les sourcils se sont encore un peu plus froncés.

Pourtant, le directeur général Rob Blake en savait assez. Sous le radar a hébergé Moore plus que suffisamment de poignées, pour être d’une valeur à plus long terme pour l’Union européenne. concurrent de pouvoir l’être. En pleine forme, personne en Californie ne le regrette encore aujourd’hui. Dans le jeu à 5 contre 5, en supériorité numérique et dans les tirs au but, l’Américain est devenu une force déterminante de l’équipe.

Les statistiques de Natural Stat Trick ne mentent pas. Avec un CF% de 57,6%, Moore est le joueur de Los Angeles qui a le plus d’impact après Kevin Fiala. Sur le 5 contre 5, le nom de l’Américain figure même en tête du classement de la franchise. L’une des parties qui a le plus d’impact est sans aucun doute sa capacité à créer des occasions. Dans les deux général En ce qui concerne les tirs, en tant que créations de chances par 60 minutes, Moore est de loin le meilleur joueur des Kings.

La semaine dernière, Moore a confirmé sa grande forme. Avec six points, il n’a peut-être pas été le joueur le plus prolifique des sept derniers jours, mais avec quatre buts et deux passes, l’attaquant a marqué un total de six points en trois matches. C’est surtout lors de la victoire 4-0 contre les Canadiens de Montréal que Moore a été en grande forme. Avec 29 points, l’équipe de l’entraîneur Todd McLellan est à un point du leader, les Vegas Golden Knights, mais à deux matches de la fin, les Kings sont en pole position pour prendre la tête de la division Pacifique.

A lire également