Je pense que ce sera un beau spectacle, a déclaré Panak avant le match clé contre l’Aris

Je pense que ce sera un beau spectacle, a déclaré Panak avant le match clé contre l’Aris

La longue série d’échecs du Sparta à l’extérieur en Coupe d’Europe n’effraie pas les joueurs, selon le milieu de terrain Filip Panák (28 ans). S’adressant aux journalistes avant son départ pour Chypre, il a déclaré que les champions tchèques en titre se rendaient à l’Aris Limassol avec l’objectif de gagner et de se qualifier pour la phase à élimination directe de printemps de l’Europa League.

Depuis leur victoire 4-1 au stade du Celtic Glasgow (également en EL) en novembre 2020, les hommes de Leten n’ont pas gagné 12 matches de coupe consécutifs à l’extérieur et en ont perdu 10. « Je n’étais même pas au courant. Cela ne nous effraie pas du tout. Nous croyons en notre façon de jouer et en ce que nous pouvons faire. Nous savons que nous sommes plus forts à domicile parce que nous avons les supporters derrière nous », a déclaré Panak avant la finale de la 6e journée du groupe C de l’Europa League, jeudi.

« Limassol est un adversaire difficile, surtout à domicile. Nous pensons que nous pouvons réussir là-bas et gagner. De nombreux Spartans viendront nous soutenir. Nous pensons que nous aurons une atmosphère familiale ». a déclaré le défenseur expérimenté.

Une victoire enverrait le Sparta en EL

Si l’équipe pragoise s’impose à l’Aris, elle accèdera à la phase à élimination directe de la Ligue européenne. En cas de match nul ou de défaite par un but d’écart, elle évoluera dans la Ligue de conférence européenne, plus basse. En cas de défaite par deux buts ou plus, ils occuperont la dernière quatrième place de la « C » et leur participation aux coupes prendra fin pour cette saison. Le Betis Séville et les Glasgow Rangers sont les prochains adversaires du groupe.

Les protégés de l’entraîneur danois Brian Priske sont restés dans la course à la qualification pour la suite de l’EL grâce à une victoire 1-0 à domicile contre le Betis et à un match nul 1-1 pour l’Aris au stade des Rangers. « Avant toute chose, nous devons nous remettre en question. Nous savions que nous avions un match difficile contre le Betis et nous étions sûrs de pouvoir le gérer. Il y a d’autres choses que nous ne pouvions pas contrôler, mais en fin de compte, la chance était de notre côté (avec le match nul de l’Aris contre les Rangers). Nous pouvons aller à Chypre en sachant que si nous gagnons, nous nous qualifierons pour l’Europa League », a déclaré Panak.

L’Aris joue pour la troisième place, il ne peut pas faire mieux. « Je pense qu’au début, ce sera tactique, nous nous y habituerons. Je crois que les deux équipes veulent jouer offensivement. Je pense que ce sera un beau spectacle. Nous allons là-bas pour gagner et nous n’avons pas besoin de regarder à gauche et à droite. Nous voulons réussir là-bas. Nous y allons pour gagner, nous n’y allons pas pour un autre objectif », a-t-il déclaré.

Les températures à Chypre avoisinent actuellement les 20 degrés. Après le duel avec l’Aris, le Sparta accueillera Teplice en championnat dimanche pour terminer la saison d’automne. « Ce serait bien de ne pas avoir à revenir. En devant revenir et jouer à nouveau contre Teplice dans trois jours, il y aura un saut de température. Ce sera certainement plus agréable à Chypre », a souligné Panak.

A lire également