Je suis une sorte d’hybride. Un but ? Bien sûr que j’ai visé, a déclaré Masopust en riant après la victoire contre Servette.

Je suis vraiment un hybride. Le but ? Bien sûr que j’ai visé, a déclaré Masopust en riant après la victoire contre Servette.

Selon l’auteur du but victorieux, Lukáš Masopust (30), le duel au stade Servette Genève n’a pas été aussi facile pour le Slavia que le laissait supposer le déroulement du match. C’est ce qu’il a déclaré aux journalistes après le match. L’équipe pragoise n’a laissé aucune chance à son adversaire tout au long du match et a entamé la phase de groupe de l’Europa League avec une victoire 2-0.

« Je ne sais pas à quoi cela ressemblait depuis les tribunes ou à la télévision, mais ce n’était pas un match si facile. Nous avons bien joué la première mi-temps, comme nous le voulions. Mais après la pause, nous avons laissé l’adversaire jouer inutilement. Personnellement, je n’aimais pas courir après eux et attendre que quelque chose rebondisse », a déclaré Masopust.

Le représentant a ouvert le score à la 29e minute sur une volée réussie, Igoh Ogbu ajoutant l’assurance après le changement de côté. « Bien sûr que je visais, c’est clair ». sourit l’ancien latéral droit, que l’entraîneur Jindřich Trpišovský a également utilisé en défense ces dernières saisons. A Genève, Masopust a débuté sur le côté droit du trio de milieu de terrain, mais il a suivi son but contre Luhansk lors du dernier tour préliminaire.

« Je suis un hybride, un stoppeur hybride. J’ai dit à plusieurs reprises que j’aimais attaquer en position de défenseur. C’est bien que la plupart du temps, mes adversaires ne me défendent pas trop, alors je m’en sors et parfois j’en tire un avantage. a décrit le propriétaire des 32 départs de l’équipe nationale.

Il n’a pas considéré la pluie persistante qui s’est abattue sur la pelouse du Stade de Genève tout au long du match comme une complication. « C’était la même chose pour les deux équipes, mais moi, j’ai aimé ça. Hier, le terrain s’est asséché après la moitié de la séance d’entraînement, il bégayait, alors qu’aujourd’hui, au moins, il a eu une belle glissade. C’était agréable de rouler », s’est félicité Masopust.

L’ancien joueur de Jablonec et de Jihlava attend déjà avec impatience le derby de dimanche contre le Sparta, qui sera une bataille directe pour le haut du tableau de la première division. « Le match contre Servette ne nous a pas montré grand-chose. Le derby est toujours particulier, c’est plus une question de psychologie que de football. Celui qui gérera le mieux cette situation gagnera ». a-t-il ajouté.

A lire également