Kozel à propos d’un éventuel départ de Liberec : « La direction m’a assuré qu’aucun changement d’entraîneur n’était prévu pour l’instant.

Kozel à propos d’un éventuel départ de Liberec : La direction m’a assuré qu’un changement d’entraîneur n’était pas encore prévu

Malgré les spéculations selon lesquelles le Slovan Liberec pourrait changer d’entraîneur avec l’arrivée d’un nouveau propriétaire, l’entraîneur Luboš Kozel (52 ans) a été assuré par la direction que tout restait inchangé pour l’instant. L’ancien défenseur s’attend à diriger l’équipe au printemps. Il pense que l’équipe restera soudée après la période des transferts d’hiver et qu’elle s’attaquera aux six premières places du classement, voire à la Coupe d’Europe. C’est ce qu’il a déclaré lors du derby de la Saint-Sylvestre.

Peu avant Noël, l’homme d’affaires Ondřej Kania a obtenu une option d’achat de 75 % des actions du Slovan auprès du propriétaire actuel du club, Ludvík Karel. Selon les spéculations des médias, le futur propriétaire majoritaire des Bohémiens du Nord a rencontré l’entraîneur Radoslav Kovac, qui dirige actuellement l’équipe de Pardubice.

« Vous le savez peut-être mieux que moi. Bien sûr, on ne peut pas le rater quand il apparaît quelque part. Mais ce qui est important pour moi, c’est ce que disent les gens qui sont compétents pour le faire et qui sont au-dessus de moi. Ils m’ont assuré que rien n’avait encore changé ». a déclaré Kozel, qui est sous contrat jusqu’à la fin de la saison et qui dispose d’une option.

Kania et lui ne se sont pas encore vus. « Peut-être qu’il n’est même pas encore venu au club, peut-être pendant les vacances quand il était en congé. Il y a probablement eu des négociations, mais nous ne nous sommes pas rencontrés. Rien n’a changé pour moi. »

« Je ne pense pas que Liberec ait encore un nouveau propriétaire. C’est censé arriver après un certain temps. D’après les informations dont je dispose, ce qui était valable à l’automne l’est toujours. Et nous allons de l’avant », a ajouté l’ancien international tchèque.

Il commencera à s’entraîner avec l’équipe le 3 janvier. Les Tchèques du Nord n’ont perdu que les huit dernières journées et occupent la huitième place du classement à l’issue de la saison d’automne. « Nous avons eu un automne très contrasté. La première moitié n’a pas été excellente, la seconde moitié a été correcte, à l’exception du dernier match à Pardubice. Nous sommes arrivés à peu près là où nous voulions être », a déclaré Kozel.

« S’il y a une chance, nous aimerions attaquer les six premiers, peut-être même les places qui garantissent les coupes. Mais cela implique beaucoup de choses qui doivent fonctionner. Nous sommes également en quarts de finale de la coupe, nous pensons que nous avons une chance là aussi. Nous nous concentrons sur ces choses. Kozel a mentionné.

Il pense que grâce à l’arrivée prochaine d’un nouveau propriétaire, le Slovan pourrait ne pas avoir à faire face à l’habituelle rotation importante de l’effectif. « Bien sûr, il y a des nouvelles, mais la fenêtre de transfert ne s’ouvre pas avant janvier. L’effectif restera à 99% le même jusqu’au début de la préparation. J’espère que l’équipe ne s’effondrera pas complètement. Si le club dispose d’une certaine sécurité financière et d’opportunités, il y a toujours plus de chances que l’équipe soit maintenue, voire renforcée. Kozel a déclaré.

Il a participé au derby de la Saint-Sylvestre pour les plus de 45 ans et a dû subir la défaite 2:5 du Sparta contre le Slavia. De plus, il a fait une chute douloureuse sur le gazon artificiel de l’Eden. « J’ai senti un coup à la cuisse, ça fait mal. Maintenant, elle est ouverte, c’est une blessure de cheval classique », a déclaré Kozel.

A lire également