La bataille pour Madrid a été remportée par Morata. Sociedad domine la séance de tirs au but, Las Palmas célèbre pour la première fois.

La bataille pour Madrid a été remportée par Morata. Sociedad domine la séance de tirs au but, Las Palmas célèbre pour la première fois

L’Atlético de Madrid a dominé le derby contre le Real 3-1. Le public de l’Estadio Metropolitano n’a pas attendu longtemps pour ouvrir le score, puisque la tête précise d’Álvaro Morata à la quatrième minute a été suivie d’un but en seconde période. Antoine Griezmann a confirmé la domination écrasante des Rojiblancos dans la surface de réparation adverse, en marquant de la tête et en inscrivant son premier but dans la confrontation avec le Ballet blanc depuis son retour de Barcelone. Dans les autres matches de la sixième journée de la Liga, la Real Sociedad a battu Getafe 4-3 à domicile et Vallecano a fait match nul 1-1 avec Villarreal. Las Palmas a obtenu sa première victoire depuis son retour dans l’élite.

Les Colchoneros étaient récompensés de leur début de match actif dès la quatrième minute lorsque Samuel Lino déposait un centre précis sur la tête de Morata, qui ne perdait pas une occasion d’ouvrir le score. Après un quart d’heure de jeu, l’équipe locale frappait à nouveau, cette fois-ci par la voie des airs. Saúl Níguez trouvait un Griezmann largement ouvert devant le but, dont la tête parfaitement placée était hors de portée de Kepa Arrizabalaga. C’est Eduardo Camavinga, sous le maillot blanc, qui s’est procuré sa première occasion significative à la 30e minute.

Mais la pichenette du Français de 20 ans passait juste au-dessus de la barre transversale. L’Atlético aurait pu creuser l’écart sur une nouvelle contre-attaque rapide de Niiguez, mais Arrizabalaga repoussait sa tentative. Peu après, le Real marquait son premier but. Toni Kroos a habilement préparé le ballon et, de l’extérieur de la surface, il l’a placé dans le coin inférieur de la cage.

Quelques dizaines de secondes après le changement de côté, Morata redonnait aux bleus et rouges leur avance de deux buts, et sa tête profitait à nouveau du manque de pression de la défense du Ballet blanc. Mario Hermoso a failli porter un nouveau coup aux Pussies en plaçant une tête à la suite d’un coup de pied de coin. Mais le gardien local n’a pas eu la chance nécessaire et sa frappe a touché la barre supérieure. Brahim Díaz aurait pu donner une lueur d’espoir aux Blancos à la 78e minute, mais Jan Oblak a repoussé son tir qui est passé sous la barre transversale.

La série de buts de Saint-Sébastien était stoppée et l’ailier local Takefusa Kubo confirmait sa grande forme à la deuxième minute. Cependant, les visiteurs réagissaient en fin de mi-temps et inversaient le score avant la pause. Mais l’équipe locale ne s’est pas laissée abattre et, après le changement de côté, elle a pris le jeu à son compte. Deux buts ont été marqués par Mikel Oyarzabal et Brais Méndez a également marqué. Le milieu de terrain espagnol a clôturé en beauté une semaine fructueuse, au cours de laquelle il a également marqué lors du match nul contre l’Inter en Ligue des champions.

Les deux adversaires sont passés à l’action peu de temps après l’autre. Alexander Sörloth ouvrait le score à la 15e minute avec un but, auquel répondait quelques instants plus tard Kike Pérez après une action fulgurante. Ainsi, après avoir perdu le match d’Europa League contre le Panathinaikos, les visiteurs n’ont pas non plus gagné en première division espagnole en raison de l’expulsion d’Alberto Moreno, où ils ne sont qu’à trois points de l’équipe madrilène.

Bien que les Pirates soient arrivés à Séville en tant qu’outsiders, ils ont pris l’avantage grâce à Chris Ramos, qui a marqué à la 41e minute. L’équipe locale a bénéficié d’un avantage au tir pendant la majeure partie du match et en a profité pour égaliser à la 60e minute par Guido Rodríguez. Les deux équipes sont restées voisines dans le classement après le derby andalou.

Le duel entre les deux équipes de bas de tableau a apporté à l’équipe locale un certain nombre de moments désagréables. En première mi-temps, le but de Munir El Haddadi était annulé pour hors-jeu, tandis qu’en seconde période, Mika Marmol était expulsé après avoir reçu un second carton jaune. L’équipe des îles Canaries ne s’est toutefois pas laissée abattre par l’adversité et a finalement fait basculer le match de son côté grâce à un but de Kirian à la deuxième minute de la rencontre. Le match entre les deux nouveaux venus en difficulté a finalement été dominé par Las Palmas, qui a obtenu les trois premiers points du classement.

A lire également