La dernière Salernitana a surpris le géant. La Fiorentina est déjà quatrième, la Lazio a perdu ses piliers

La dernière Salernitana a surpris le géant. La Fiorentina est déjà quatrième, la Lazio a perdu ses piliers

L’AC Milan n’a fait qu’un match nul chez le dernier de la Slaernitana lors de la 17e journée de Serie A, alors que le remplaçant Luka Jovic a assuré un point en toute fin de match. La victoire de la Lazio à Empoli a mis fin à une attente de cinq matches sans victoire à l’extérieur. Matteo Guendouzi a donné l’avantage aux Aigles en inscrivant son premier but en Serie A et Mattia Zaccagni a assuré la victoire, mais les blessures de Ciro Immobile et Luis Alberto ont inquiété les entraîneurs. La Fiorentina d’Antonin Barak s’est imposée à Monza, Lucas Beltrán prenant les trois points et se hissant à la quatrième place du classement. Le Genoa s’est imposé à Sassuolo et a fait plaisir à ses supporters après cinq matches de galère.

Les Biancocelesti enflammaient leurs supporters dès la neuvième minute en encerclant le but et, après quelques rebonds, Guendouzi s’emparait du ballon et le reprenait de la tête. Le même joueur aurait pu creuser l’écart 11 minutes plus tard, mais Elia Caprile a facilement repoussé son tir. Les Blancs et Bleus ont ensuite connu un gros revers, puisque deux joueurs clés ont dû être remplacés sur blessure, à savoir Immobile et Luis Alberto.

Les Empoles auraient pu égaliser face à des visiteurs affaiblis, mais Ivan Provedel s’interposait sur une frappe de Daniel Maldini. Quelques minutes après le changement de côté, Nicolo Cambiaghi se procurait une occasion dans la surface de réparation, mais le gardien de la Lazio réalisait un nouvel arrêt de grande classe. Provedel continuait à faire des miracles dans le but des visiteurs, repoussant une tentative de Maldini et quelques instants plus tard, il repoussait brillamment un tir de Jacopo Fazzini.

Les Romains se montraient intransigeants à l’autre bout du terrain. Zaccagni manquait d’abord deux fois la frappe de Caprile, mais la troisième fois il réussissait et le but était ensuite concédé par l’arbitre vidéo. Taty Castellanos aurait pu ajouter l’assurance finale, mais il ne parvenait pas à battre le gardien local à bout portant. Les Aigles tâtonnants l’emportaient donc et amélioraient un peu leur humeur morose à la veille de Noël.

Le match ne commençait pas idéalement pour Monza, puisque dès la septième minute, le gardien Michele Di Gregorio ratait son dégagement et Beltrán profitait de l’occasion. Jonathan Ikoné aurait pu doubler la joie des Violets, mais son tir était dévié sur la ligne par un défenseur après une action individuelle. Barak aurait pu ouvrir le score à la 36e minute, mais Di Gregorio a repoussé sa tentative au poteau droit.

Cristiano Biraghi aurait pu briser l’égalité en seconde période à la 73e minute, mais il n’a fait que frapper le mur sur un coup de pied direct. Riccardo Sottil aurait pu augmenter l’avance de la Fiorentina à la 86e minute après une belle action, mais sa tête passait au-dessus. A part cela, les spectateurs n’ont pas vu beaucoup d’occasions, car les défenseurs de la Viola ont défendu consciencieusement et les visiteurs n’ont pas eu à attaquer furieusement à tout prix, de sorte que l’équipe de Toscane a gardé le reste du match sous contrôle.

Milan aurait pu prendre l’avantage dès la deuxième minute, mais la frappe de Rafael Leão était hors cadre. De l’autre côté, Boulaye Dia aurait pu convertir son occasion en but, mais son tir était détourné en corner par Mike Maignan. C’est Fikayo Tomori qui a eu le plus de succès, après une situation standard à la 17e minute, le ballon a rebondi sur lui avec chance et l’international anglais l’a repris de la tête derrière Benoït Costil.

L’équipe de Salerno égalisait à la mi-temps, Federico Fazio terminant de la tête un centre d’Antonio Candreva. Ruben Loftus-Cheek aurait pu redonner l’avantage à Milan à la 60e minute, mais son tir puissant était repoussé par Costil. Les Granata réagissaient rapidement, Candreva se débarrassait de Grigoris Kastanos et décochait une frappe à l’entrée de la surface que Maignan ne parvenait pas à repousser.

L’équipe locale aurait pu creuser l’écart, mais la frappe de Pasquale Mazzocchi était dégagée par le gardien des Rouge et Noir. Olivier Giroud se procurait une belle occasion à l’autre bout du terrain, mais Costil parvenait à repousser le tir. Les visiteurs ont égalisé lorsque Jovic s’est emparé du ballon à l’entrée de la surface et a trompé le gardien français.

Andrea Pinamonti a ouvert le score à la 28e minute. L’attaquant italien, qui a également joué une saison sous le maillot des Rossoblu, a inscrit son sixième but cette saison, battant ainsi son précédent record sous le maillot des Neroverdi.

Après le changement de côté, les Jananiens ont accéléré le rythme et, après un penalty transformé, ont obtenu la victoire grâce à Caleb Ekuban. Les Noirs et Verts prolongeaient ainsi leur attente d’un triomphe à domicile à six matches d’affilée, tandis que les Rossoblu ravissaient leurs supporters avec une victoire en championnat après quatre matches de disette.

Tableau de la Serie A

A lire également