La domination du PSG en Supercoupe se poursuit, Toulouse grince des dents pour le trophée en vain

La domination du PSG en Supercoupe se poursuit, Toulouse grince des dents pour le trophée en vain

Le PSG a battu Toulouse 2-0 en Super Coupe de France. Les visiteurs disputaient le trophée pour la deuxième fois seulement de leur histoire, et dès les premières minutes, on sentait que l’inexpérience leur liait les pieds, puisque Kang-In Lee inscrivait le but le plus rapide de la compétition depuis 2005 à la troisième minute. Les Parisiens ont continué à être beaucoup plus actifs, comme ils l’ont confirmé peu avant la pause lorsque Kylian Mbappé a brisé la résistance de l’adversaire. Les hôtes ont remporté le Trophée des champions pour la 12e fois, tandis que les Violets devront attendre leur premier triomphe.

Le match devait initialement se dérouler non seulement à la date précédant le début de la saison, mais aussi dans un autre lieu. Mais l’organisateur local a démissionné à Bangkok et le duel a été déplacé à la trêve hivernale de janvier. Et comme aucun hôte n’a pu être négocié en Arabie Saoudite ou au Qatar, la fédération française a fait une faveur au PSG en optant pour le Parc des Princes. Les Parisiens avaient donc une occasion unique de remporter leur 10e titre en 11 ans devant leurs supporters.

Et ils faisaient un pas en avant dès la troisième minute lorsque Lee se retrouvait à la réception d’une combinaison millimétrée dans un petit périmètre. Toulouse n’obtenait pas grand-chose dans sa propre moitié de terrain, mais dès qu’ils franchissaient la ligne médiane, cela valait la peine. Gabriel Suazo, par exemple, aurait pu marquer en frappant le filet latéral dans une glissade. À la 37e minute, Thijs Dallinga s’est créé une occasion encore plus belle en s’infiltrant dans la surface et, avec l’aide de Gianluigi Donnarumma, en frappant la barre.

Cependant, la ruée des Violets vers l’égalisation était interrompue juste avant la pause par Mbappé, qui s’échappait brillamment à l’entrée de la surface et envoyait le ballon avec précision sur la barre. En seconde période, l’attaque des visiteurs a continué à se porter vers l’avant, mais elle a souffert d’imprécisions. C’est le cas par exemple de Cristian Casseres, dont la tentative est aidée par une belle touche. Puis Achraf Hakimi s’est mis en évidence avec un coup de pied direct magnifiquement courbé qui a heurté le poteau.

Donnarumma réalisait ensuite un superbe arrêt à l’autre bout du terrain, aidé par la finition ratée de Vincent Sierra. L’Italien effectuait également un saut spectaculaire sur une tête de Dallinga. Le leader de la Ligue 1 française n’a pas faibli et a remporté son 12e triomphe, tandis que la première participation de Toulouse à la Super Coupe depuis 1957 s’est soldée par un échec.

A lire également