La fin de l’entraîneur national ? Ma position sera résolue, a admis Šilhavý

La fin de l’entraîneur national ? Ma position sera résolue, a admis Šilhavý

Le sélectionneur national Jaroslav Šilhavy (61 ans) a clairement indiqué qu’après la lourde défaite 0:3 en Albanie lors du match clé de la qualification pour l’Euro 2024, sa position sera réglée. Immédiatement après le match à Tirana, il n’a pas démissionné et a déclaré qu’il voulait préparer l’équipe aussi bien que possible pour le deuxième match du programme d’octobre dimanche à domicile à Pilsen contre les Îles Féroé. Lors de la conférence de presse, il a également déclaré qu’il n’envisageait pas de participer uniquement au barrage pour le championnat, car ses protégés ont toujours la situation du groupe entre leurs mains.

« Démission ? Bien sûr qu’elle (ma position) sera traitée, c’est clair. Cependant, mon devoir est maintenant de préparer l’équipe pour dimanche, ce qui est une courte période. Je ne sais pas ce que les dirigeants vont proposer. a déclaré Šilhavý, dont les protégés ont marqué en Albanie à la neuvième minute.

Avant la pause, l’attaquant Mojmír Chytil était expulsé et l’équipe locale marquait deux fois de plus en supériorité numérique après le changement de côté. « Bien sûr, perdre 0:3 est un mauvais résultat. Je le vis très mal. Ensuite, il faut toujours tenir compte de l’évolution de la situation, etc. Je ne veux pas chercher d’excuses pour l’expulsion, mais quand vous jouez une mi-temps à dix, cela se voit parfois. a-t-il souligné.

Il a un contrat avec l’équipe jusqu’à la fin de la période de qualification et s’il progresse, il sera automatiquement prolongé pour le tournoi final. L’équipe tchèque est troisième du groupe, à un point de la Pologne, deuxième, et à cinq points de l’Albanie, leader. Cependant, les deux adversaires ont joué un match de plus. Les deux premières équipes de chaque groupe se qualifieront pour le championnat d’Allemagne ; l’équipe nationale n’a jamais manqué l’Euro depuis que la fédération a été scindée.

« C’est encore difficile, mais nous avons encore la main. Nous recevons les Iles Féroé à domicile, puis nous irons en Pologne. Il s’agit toujours de nous et de notre capacité à réussir ces matches », a souligné Šilhavy.

Si l’équipe tchèque ne termine pas à la deuxième place, elle ne devrait pas manquer les éliminatoires. Là, les 12 pays qui n’ont pas réussi à se qualifier lors du tour de qualification régulier se disputeront les trois places restantes pour le tournoi final, en fonction de leur classement dans la Ligue des nations.

« Je dois admettre que nous ne pensons pas au barrage. Pour l’instant, nous avons encore le dernier match en tête. Ce n’est que maintenant que les chiffres, etc. viendront. Mais ensuite, c’est toujours ce que l’on fait sur le terrain qui compte ». Šilhavý a déclaré.

VBC Foot Daily #105 : Qu’est-ce qui a mal tourné en Albanie et à qui la faute ?

VBC Foot

A lire également