La Fiorentina n’a laissé aucune chance à Cagliari et occupe désormais la cinquième place du classement. L’adversaire l’a aidé à deux reprises en solitaire

La Fiorentina n’a laissé aucune chance à Cagliari et occupe désormais la cinquième place du classement. L’adversaire l’a aidé deux fois tout seul

Les joueurs de la Fiorentina ont fait leur devoir et ont remporté la septième journée de Serie A devant leur public face à Cagliari, dernier du classement, sur le score de 3-0. Les « Violets » étaient en passe de prendre les trois points dès le début, lorsque leur meilleur buteur, Nicolás González, marquait à la troisième minute après une grosse erreur du gardien Boris Radunovic. L’équipe locale a profité d’une aide involontaire du club sarde pour marquer son deuxième but, après un but contre son camp d’Alberto Dessena. Aucun des joueurs de l’équipe nationale tchèque n’a fait son apparition.

L’équipe locale prenait l’avantage dès la troisième minute grâce à Gonzalez. L’attaquant argentin n’avait pas grand-chose à voir avec le but, le ballon lui ayant été pratiquement passé par le gardien Radunovic après un gros raté. Dix minutes à peine s’étaient écoulées et il semblait que Pietro Terracciano, qui était sorti, allait lui aussi commettre une erreur. Mais Michael Kayode reprenait son rôle dans la surface et captait à temps la faible frappe de Nahitan Nandez. Les malheurs du club sarde ne s’arrêtaient pas là : le centre de Kayode était malencontreusement renvoyé derrière son propre gardien par le défenseur Dessena et l’équipe locale menait 2-0 à un quart du match.

Cagliari était toujours mené au score au début de la seconde période, malgré un plus grand nombre de tirs cadrés, mais aucun ne posait le moindre problème aux Terracciano. Andrea Petagna était tout près de réduire le score en frappant la barre transversale peu après l’heure de jeu, mais les tirs suivants montraient qu’il était hors-jeu. L’équipe toscane a réussi à frapper une troisième fois, l’Angolais M’Bala Nzola inscrivant son premier but pour la Fiorentina quelques secondes avant la quatrième minute.

Les supporters de Sassuolo espéraient une suite à leur dernier match contre les favoris, mais l’occasion de Domenico Berardi en première mi-temps était désamorcée par Michele Di Gregorio d’un grand arrêt. Après le changement de côté, ce sont les visiteurs qui se montraient les plus menaçants, et leur supériorité était finalement convertie en but victorieux par le jeune attaquant Lorenzo Colombo.

La première mi-temps a été marquée par des arrêts importants de Lorenzo Montipo, qui a montré ses qualités, par exemple, sur un tir plein d’espoir de Valentino Lazaro. Les deux équipes ont aggravé leur inaptitude offensive et continuent de marquer en moyenne moins d’un but par match, les visiteurs n’ayant pas marqué pendant plus de six heures. L’international tchèque David Zima a assisté à l’échec des attaques des deux côtés du terrain depuis le banc des remplaçants. Le point positif pour les Bulls aurait pu être au moins qu’ils n’avaient pas perdu le lundi depuis plus de deux ans.

A lire également