La sixième victoire dans le groupe est une source de motivation, a déclaré Koubek, qui prévoit à nouveau des changements dans la composition de l’équipe

La sixième victoire du groupe est une source de motivation pour Koubek, qui prépare de nouveaux changements dans l’équipe.

L’entraîneur Miroslav Koubek (72 ans) pense que les joueurs de Pilsen profiteront de leur environnement à domicile contre Astana jeudi et termineront le groupe de conférence de l’Europa League avec une sixième victoire, ce qui égalerait le record de la compétition. L’entraîneur expérimenté a déclaré lors de la conférence de presse qu’il serait heureux que les Bohémiens de l’Ouest prouvent une fois de plus qu’ils ne perdent pas de leur qualité, même après des changements importants dans l’équipe.

Lors de la phase de groupes de la Conference League, West Ham n’a réussi à obtenir les 18 points que la saison dernière, lors de sa deuxième saison. Pilsen peut rattraper les champions londoniens en titre lors de la finale de Prague. « Ce serait bien, c’est l’une des motivations, il y en a beaucoup dans le jeu. Celle-ci est également importante, bien sûr. Nous allons essayer de le faire et je pense que nous sommes capables d’utiliser l’environnement domestique et de le prouver », a déclaré Koubek.

Il a laissé entendre qu’il remanierait à nouveau l’équipe. Il prend également en compte le fait que la troisième équipe de la première division tchèque terminera la saison d’automne par un match de championnat à Olomouc dimanche. « Jeudi et dimanche, c’est la pire des combinaisons, je ne cesse de le répéter. Bien sûr, notre manager doit trouver un équilibre. Je suis sûr que les deux équipes ne seront pas les mêmes », a déclaré Koubek.

Les joueurs de l’Ouest étaient déjà assurés de passer de la première à la huitième de finale avant le dernier duel avec Ballkani. Ils ont battu leurs adversaires kosovars 1-0 à Tirana, même avec une équipe considérablement modifiée. « Nous avons donné leur chance à ceux qui n’avaient pas beaucoup débuté et ils ont réussi. Je crois que notre équipe a le niveau », a déclaré l’entraîneur de Plzen.

« Les derniers matches le démontrent, comme par exemple à Ceske Budejovice (victoire 5:0 en championnat dimanche). Nous ferons des changements pour certaines raisons et le niveau de jeu ne baissera pas. C’est une bonne observation. Chaque joueur est en pleine confiance et chacun est capable de remplacer l’autre à tout moment. Je ne veux pas porter la poisse, je souhaite que ce soit vrai demain », a ajouté Koubek.

La situation autour de Chorý est incertaine

On ne sait pas encore si l’attaquant Tomáš Chorý, qui s’est blessé à l’entraînement avant le match contre České Budějovice, sera prêt à jouer jeudi. « Nous attendons de voir si nous pouvons le réparer. Nous attendons de voir s’il sera prêt ou non. C’est dommage que lorsque nous marquions cinq ou sept buts en championnat, le duo d’attaque était composé de (Rafiu) Durosinmi et Chorý. Nous ne les avons plus aujourd’hui. C’est un changement important, mais comme cela s’est avéré contre Budějovice, nous sommes capables de les remplacer », a déclaré Koubek.

Ses protégés ont remporté leur premier match à Astana début octobre sur le score de 2-1. Ils n’ont pas marqué d’autres buts dans le Groupe C, où se trouve encore le Dinamo Zagreb, et ont la meilleure défense de toute la phase de groupes de la Conference League.

« Je suis sûr qu’Astana est plus à l’aise à domicile, mais cela ne veut pas dire qu’ils seront à l’aise ici. Cela ne veut pas dire qu’ils seront à l’aise ici. C’est une équipe expérimentée, un adversaire très coriace qui compte de nombreux joueurs de l’équipe nationale kazakhe dans son effectif. Nous savons comment le Kazakhstan s’est comporté lors des qualifications, il a joué l’Euro jusqu’au dernier moment. L’équipe d’Astana compte environ sept ou huit joueurs de l’équipe nationale kazakhe, plus des étrangers ». Koubek.

« C’est une équipe très expérimentée, bien organisée, physiquement et puissamment préparée. Il n’est pas facile de les battre, seul le Dinamo, qui a gagné 5:1 contre eux à Zagreb, s’est bien débrouillé », a ajouté l’ancien entraîneur des Bohemians 1905, de Hradec Kralove et du Slavia.

A lire également