L’AC a commencé le match avec un boulet de canon de l’adversaire. L’Inter échoue de manière inattendue à domicile, Empoli fête pour la première fois

L’AC a démarré le match avec un boulet de canon. L’Inter échoue inopinément à domicile, Empoli célèbre pour la première fois

L’AC Milan a confirmé son statut de favori de la sixième journée de Serie A en s’imposant 3-1 à Cagliari. L’équipe sarde a pourtant ouvert le score à la 29e minute grâce à une frappe imparable de Zito Luvumbo. Ce but a permis aux Rossoneri de renouveler leur effectif et de renverser la vapeur avant la pause, Noah Okafor contribuant notamment au score. L’AC prend ainsi la tête du classement, qu’il n’a pas réussi à déloger de l’Inter, qui s’est étonnamment incliné 1-2 à domicile face à Sassuolo. Empoli a remporté sa première victoire de la saison en battant Salernitana 1-0 à domicile.

La première occasion du match est intervenue à la 29e minute et a été donnée aux joueurs de Cagliari. Le capitaine Nahitan Nández se battait férocement à l’entrée de la surface de réparation et, après un duel personnel réussi, présentait le ballon à Luvumba, qui ouvrait le score d’un tir sous la barre transversale. Ce but a enfin réveillé les visiteurs. Ils ont été récompensés à la 40e minute lorsque Okafor a mis le ballon au fond des filets après un tacle mal assuré de Boris Radunovic.

La défaillance de l’équipe sarde était ensuite punie en première mi-temps par Fikayo Tomori, qui marquait sur une passe millimétrée de Tijjani Reijnders. Au retour des vestiaires, Cagliari reprend l’initiative. À la 56e minute, le solide Andrea Petagna, dos au but, faisait un excellent travail et envoyait le ballon directement dans les pieds de Luvumbo, dont le deuxième but du match était volé par Yacine Adli grâce à une glissade défensive précise.

Quelques instants plus tard, Petagna se transformait en finisseur en tentant une frappe rapide, mais la tentative de l’international junior était bloquée. La pression grandissante des Rossoblu était atténuée à la 60e minute par Ruben Loftus-Cheek, dont le tir puissant à distance respectable se logeait juste à l’intérieur du poteau gauche du but local.

La force de l’équipe locale était du côté des Noirs et Bleus, et Marcus Thuram tentait d’en profiter à la sixième minute. L’attaquant français s’échappait sur le côté droit et tentait d’adresser une passe en angle fermé à Lautaro Martínez devant le but vide, mais le gardien Andrea Consigli s’y opposait. Quelques instants plus tard, ce sont les visiteurs qui ont frappé les premiers en passant entre les trois poteaux. Jeremy Toljan a guidé le ballon sur le côté droit de la surface de réparation et a mis Yann Sommer à l’épreuve d’un tir venimeux.

Denzel Dumfries se réjouissait ensuite d’une position similaire à l’autre bout du terrain. Le latéral hollandais faisait étalage de ses qualités techniques, d’abord en trompant un défenseur sur un centre, puis en ouvrant le score d’une superbe frappe au poteau gauche. Sassuolo a repris son activité en début de seconde période et a été récompensé par un but égalisateur à la 54e minute.

Berardi parvenait à envoyer Nedim Bajrami dans la surface de réparation sur une passe en profondeur précise, qui surprenait le gardien à 100 % et tirait au premier poteau. Les Neroverdi n’ont pas tardé à frapper à nouveau. Cette fois, l’auteur de la première passe décisive reprenait le ballon de la tête et, à l’entrée de la surface, envoyait une frappe imparable dans la lucarne gauche. De l’autre côté, le remplaçant Davide Frattesi avait une occasion en or, mais ne parvenait pas à défier Andrea Consigli en un contre un.

L’équipe toscane cherchait non seulement à prendre ses premiers points, mais aussi à marquer son premier but depuis les premières minutes, au cours desquelles elle imprimait un rythme élevé. Le point culminant était atteint à la 34e minute lorsque Tommaso Baldanzi, l’enfant de la Squadra Azzurra, était à l’origine d’une contre-attaque rapide qu’il terminait avec précision. Pour les Empolesi, cette victoire est d’autant plus précieuse qu’elle leur permet enfin de quitter la dernière place du classement, où Cagliari est descendu après sa défaite contre l’AC Milan.

Le duo néerlandais de Bergame a été à l’origine du but décisif, Teun Koopmeiners marquant à la 13e minute sur une passe de Marten de Roon. Il s’agissait du huitième but de ce dernier en championnat cette année, ce qui fait de lui le meilleur milieu de terrain de toute la compétition. De plus, les visiteurs lombards ont amélioré leur goût pour les duels à l’extérieur de leur stade, après avoir perdu contre Frosinone et la Fiorentina lors de leurs deux précédents matches à l’extérieur.

Ironiquement, la Lazio, qui n’avait jusqu’à présent battu que le champion en titre, Naples, dans la plus prestigieuse des compétitions italiennes, a commencé à gagner dès le début du deuxième acte en inscrivant son premier but en championnat depuis le début du mois de mars, par l’intermédiaire de Matías Vecino. Mattia Zaccagni a ajouté l’assurance dans le dernier quart d’heure, s’appuyant enfin sur une saison fructueuse l’année dernière au cours de laquelle il a marqué dix fois. Les visiteurs n’ont perdu que le deuxième de leurs sept derniers matches à l’extérieur. David Zima, blessé, n’a pas pris part au match.

Piotr Zielinski, qui a transformé un penalty à la 19e minute, a démontré la domination des Partenopei. Le très surveillé Victor Osimhen, dont le penalty à Bologne avait fait l’objet de vidéos moqueuses, ne s’est pas précipité cette fois, ce qui a considérablement terni la relation du Nigérian avec le club. Mais cela ne s’est pas vu sur le terrain pour la vedette offensive centrale de l’équipe, et le meilleur buteur de la saison dernière en première division italienne a marqué une fois lui-même.

A lire également