L’Atlético se hisse à la troisième place et bat Séville en playoffs grâce à un but de Llorente

L’Atlético se hisse à la troisième place et bat Séville en playoffs grâce à un but de Llorente

La quatrième journée de la Liga espagnole s’est mieux déroulée pour l’Atlético Madrid, qui a battu Séville 1-0. L’unique but a été inscrit juste après le changement de côté par le remplaçant Marcos Llorente (28), qui a reçu un beau cadeau de Noël sous la forme d’une position de tir de luxe après un rebond chanceux de la balle sur une glissade de Sergio Ramos (37). En revanche, l’attaque du club andalou n’était pas au mieux de sa forme, Jan Oblak (30) n’étant contraint qu’à deux arrêts faciles alors que les visiteurs ont joué plus de 20 minutes en supériorité numérique.

Le match du quatrième tour au stade Metropolitano a commencé par un superbe arrêt de Marko Dmitrovic, dont le plongeon sous les pieds d’Álvaro Morata a empêché un but presque certain. Après cela, le rythme du match a considérablement baissé. L’équipe locale dominait légèrement, mais ne se créait pas d’autres occasions.

La star expérimentée de la Juventus ou du Real Madrid a tenté de changer la donne après une demi-heure de jeu, mais son action sur la gauche s’est soldée par un tir dans un angle trop important et un arrêt relativement facile de la gardienne serbe.

Le changement de côté entraînait également un changement dans le tranchant des couteaux offensifs des Colchoneros. Llorente profitait d’une erreur de Ramos, plus expérimenté, qui envoyait le ballon dans la zone de tir idéale pour tenter d’empêcher un centre de passer la ligne blanche. Alors qu’il reste moins d’une minute sur le terrain, l’attaquant espagnol parvient à donner l’avantage à l’Atlético d’une frappe instantanée sur le poteau droit. Llorente, le héros du match jusqu’à présent, aurait pu calmer l’équipe locale peu après l’heure de jeu, mais il a transformé son centre en un coup de tampon sur le poteau droit.

Les craintes des Indiens quant au résultat augmentaient considérablement à la 70e minute lorsque, après une faute de main, l’arbitre, après avoir consulté l’arbitre vidéo, durcissait le verdict initial de carton jaune et expulsait le milieu de terrain turc Caglar Söyüncü, qui n’avait disputé que quatre minutes de jeu. Cependant, même la supériorité numérique n’a pas aidé l’équipe andalouse en difficulté à égaliser.

Tableau de la Liga

A lire également