L’avenir des WRs Harrison et Egbuka de l’État de l’Ohio

Au cours des dernières saisons de la NFL Draft, nous avons vu de nombreux receveurs être sélectionnés au premier ou au deuxième tour. Lors de la 2024 NFL Draft, ce ne sera pas différent et le groupe de position lui-même a une bonne chance d’être choisi dans les cinq premiers.

Ces dernières années, de nombreux bons receveurs sont déjà passés de l’Ohio State à la NFL. Pensez à Garrett Wilson, qui est aujourd’hui le premier receveur des New York Jets, ou à Chris Olave, qui est aujourd’hui le premier receveur des New Orleans Saints. Jaxon Smith-Njigba (Seahawks), Michael Thomas (Saints) et Terry McLaurin (Commanders) ont également été recrutés ces dernières années et se font un nom dans la NFL. Deux receveurs seront ajoutés lors de la prochaine séance de sélection.

MARVIN HARRISON JR

Commençons par le receveur que toutes les équipes vont s’arracher lors des cinq premiers choix de la draft NFL 2024 : Marvin Harrison Jr. L’an dernier, Harrison a joué treize matchs et attrapé 77 ballons pour 1263 yds (16,4 yds de moyenne) et quatorze touchdowns. A l’époque, C.J. Stroud, aujourd’hui QB des Houston Texans, était son QB. Cette année, son QB est d’un niveau un peu moins élevé : Kyle McCord. Lors du premier match de la saison, contre Indiana, Harrison n’a capté que deux ballons pour 18 yards. Il était clair que Harrison avait encore besoin de temps pour s’habituer à McCord. Cependant, cela semble s’être produit après ce premier match difficile.

En effet, dans les deux duels qui suivent, Harrison est de nouveau à son avantage. Certes, c’était contre des adversaires de moindre importance (Youngstown State et Western Kentucky), mais il était clair dès la première prise de balle qu’il y avait plus de confiance entre Harrison et McCord que lors du premier match. Contre Youngstown State, Harrison a capté sept ballons pour 160 yards et un touchdown.

HARRISON EN FORME

Contre Western Kentucky, il n’a pas fait moins bien. Harrison a capté cinq ballons pour 126 yards et un touchdown et a surtout montré sa vitesse exceptionnelle pour un joueur qui sera un receveur extérieur en NFL, capable d’aller à l’intérieur et d’aller en profondeur pour gagner des prises contestées. En bref : à part l’agilité d’un slot receiver, Harrison a en fait tout ce qu’il faut.

La question n’est pas de savoir si Harrison participera à la draft après cette saison, mais à quelle place il sera choisi. Le déroulement de la saison en cours aura un certain impact, mais pas beaucoup, sur cette question. Harrison a déjà montré ce qu’il pouvait faire et il le montrera à nouveau au cours de la saison 2023-24. Caleb Williams semble presque assuré d’être le premier choix en 2024, mais Harrison a déjà une chance d’être choisi à partir de la deuxième place.

EGBUKA

Pourtant, comme la tradition l’a montré ces dernières années, Harrison n’est pas le seul grand receveur des Buckeyes qui participera à la draft. Le deuxième choix de l’Ohio State est également très bon et a une chance de faire partie de la loterie de la NFL Draft de 2024 : Emeka Egbuka. Egbuka a enregistré 74 prises en 13 matchs l’année dernière pour 1151 yds (15,6 yds de moyenne) et dix touchdowns. Cette saison aussi, Egbuka a commencé solidement.

Comme l’ensemble de l’attaque, Egbuka a eu du mal contre Indiana (3 prises pour 16 yards), mais s’est réveillé contre Youngstown State et Western Kentucky. Contre Youngstown State, Egbuka a enregistré cinq prises pour 94 yards et un touchdown, tandis que contre Western Kentucky, il était bon pour quatre prises, 57 yards et deux touchdowns.

FORTE CLASSE WR 2024

Egbuka a peu de chances d’entrer dans le top 10 et a beaucoup de concurrence derrière Harrison Jr. Malik Nabers (LSU WR), Keon Coleman (Florida State WR), Rome Odunze (Washington WR) et Xavier Worthy (Texas WR) ont également bien commencé la saison et ont tous une chance d’être choisis au premier tour de la draft. Nabers a déjà impressionné contre Mississippi State avec 13 prises, 239 yds et deux TDs.

Soutenus par des joueurs comme Johnny Wilson (Florida State), Troy Franklin (Oregon) et Adonai Mitchell (Texas), les équipes de la NFL auront à nouveau l’embarras du choix lors des premier et deuxième tours en 2024.

A lire également