Le Betis poursuit sa série d’invincibilité à domicile, Vallecano sauve un point grâce à Bebé

Le Betis maintient sa série d’invincibilité à domicile, Vallecano sauve un point grâce à Bebé

Le Betis s’est imposé 2-1 face à Osasuna lors de la 11e journée de Liga et reste invaincu à domicile cette saison. La première mi-temps, peu attrayante pour les spectateurs, a été interrompue par le meilleur buteur de l’équipe locale, Willian José (31), qui a ouvert le score. Quelques minutes avant le coup de sifflet final, alors qu’il semblait que le match serait à égalité après un but de Rubén García (30), Isco (31) a inversé la tendance pour les verts et blancs, ajoutant le but de la victoire à sa passe décisive de la première mi-temps. Vallecano et la Real Sociedad ont partagé les points pour ce match nul 2-2.

Le match a été marqué par de nombreuses imprécisions, comme en témoigne le fait que le premier but a été marqué à la 17e minute par le jeune Espagnol Assane Diao, mais il n’a pas été couronné de succès, l’ailier ayant placé sa tête à côté du but. Le club des fans de football défensif a bien profité de la première mi-temps, mais les amateurs de jeu rapide dans les tribunes et sur les écrans ont souffert.

Aucune des deux équipes ne veut recevoir le premier but, elles se concentrent donc sur le travail défensif plutôt que sur l’ouverture du score. Ce n’est qu’en fin de première période qu’Isco aurait pu changer le score, mais sa tentative passait de peu à côté du poteau gauche. Cependant, son centre au premier poteau a été suivi quelques instants plus tard par le meilleur buteur du club andalou, Willian José.

L’attaquant brésilien aurait pu augmenter l’avance de son équipe peu après le changement de côté, mais sur un débordement indépendant du gardien, il a opté pour une frappe dans l’axe avec Sergio Herrera au marquage. L’auteur du seul but précis du match ne marquait cependant plus, remplacé sur le terrain par son compatriote Luiz Henrique.

Près de l’expulsion, le visiteur David García, qui à première vue avait commis une faute dans sa propre surface de réparation, a vu l’arbitre annuler le second carton jaune et le penalty après avoir visionné la vidéo. Son homonyme, Rúben García, a finalement bien travaillé un centre en fin de match et a battu le légendaire Claudio Bravo. Le gardien chilien n’a finalement pas eu à le regretter, car à quelques secondes de la fin, le vainqueur de la Ligue des champions avec le Real Madrid, Isco, a sauvé l’honneur.

Les joueurs de Vallecano n’ont plus gagné contre la Real Sociedad depuis 2015 et la 11e journée de Liga, qui a vu un match nul 2-2 entre les deux clubs, n’a pas changé la donne. Les débuts de l’équipe locale étaient plus que prometteurs, avec le stoppeur Abdul Mumin à la 31e minute, mais Mikel Oyarzabal a ensuite renversé la vapeur en marquant deux buts.

Alors que la victoire des Basques a longtemps semblé proche, Bebé est entré en jeu à cinq minutes de la fin du temps réglementaire et, comme lors du dernier match, a marqué dans les arrêts de jeu pour offrir un point à son équipe.

L’équipe locale a pris l’avantage en première mi-temps grâce à Óscar de Marcos, qui a égalé son record de buts des neuf dernières années, lui qui n’avait marqué qu’un seul but en championnat, toutes compétitions confondues, à l’exception de la saison 2019/2020. Au retour des vestiaires, le duo Fran Pérez – Hugo Duro a permis aux Bats de renverser la vapeur, ce à quoi seul Álex Berenguer a pu répondre.

Rodrigo Riquelme ouvrait le score quelques instants avant la demi-heure de jeu, assisté par Álvaro Morata, qui décidait ensuite de l’issue du match. Le Deportivo n’a donc pas gagné pour la sixième fois consécutive et reste juste au-dessus de la zone de relégation. Les Rojiblancos, en revanche, se hissent à la troisième place devant Barcelone et restent à la lutte directe pour la première place du classement à un match de la fin.

Tableau de la Liga

A lire également