Le Cap-Vert assuré de sa qualification pour la Coupe d’Afrique des Nations, le Sénégal en fête

Le Cap-Vert est assuré de se qualifier pour la Coupe d’Afrique des Nations après sa victoire, le Sénégal fête son succès

Le Cap-Vert a battu le Mozambique 3-0 lors de la deuxième journée du Groupe B de la Coupe d’Afrique des Nations. La victoire des insulaires a été décidée peu après la demi-heure de jeu par un coup de pied direct de plus de 35 mètres de Bebé (33). Le joueur, qui s’est fait connaître à l’automne comme l’as du but de Vallecano en Espagne dans les dernières minutes, a également permis à son équipe de se qualifier pour les huitièmes de finale, auxquels le Cap-Vert participera pour la deuxième année consécutive. Le Sénégal s’est également qualifié dans le groupe C en battant le Cameroun 3-1.

Dès le coup d’envoi, les joueurs de l’archipel ouest-africain ont montré leur volonté de faire basculer la victoire de leur côté le plus rapidement possible. Bebé se créait une belle occasion à la 24e minute, sur un coup franc, mais sa frappe lointaine s’écrasait sur la barre transversale. Le même scénario, mais avec un résultat différent, s’est répété une demi-heure après le début du match.

Bebé tirait à nouveau un coup de canon sur un coup franc et après une erreur du gardien de but des visiteurs, le ballon, qui naviguait presque depuis la ligne médiane, trouvait le chemin des filets. Avant la mi-temps, les joueurs mozambicains réclamaient toujours un penalty après un tacle apparemment illégal, d’abord sifflé par l’arbitre, puis rappelé après consultation du système VAR.

Les Capverdiens n’attendaient rien après la pause et punissaient sans concession les erreurs défensives des Black Mambas. Ryan Mendes interceptait une passe hasardeuse entre les défenseurs et battait le gardien Ernan pour la deuxième fois.

Après moins d’une heure de jeu, c’est Geny Catamo qui était le plus proche de réduire l’écart, mais, comme Bebé plus tôt, il frappait la barre transversale sur une situation normale. Kevin Lenini mettait un point final au triomphe et à la qualification des Islanders pour la phase de groupes d’une belle frappe au poteau gauche.

Le jeu des deux équipes était basé sur une défense solide, et dans les premières minutes, les spectateurs ne voyaient que des indices d’occasions. Cependant, le Sénégal avait plus d’influence sur le jeu, ce qui entraînait un changement de score après un quart d’heure de jeu. Sur un coup de pied de coin, Ismaila Sarr s’empare d’un ballon dévié qu’il dépose dans le coin inférieur droit du filet en s’aidant de la course d’un défenseur.

Le Cameroun se procure une bonne occasion juste avant la demi-heure de jeu, mais Édouard Mendy a la présence d’esprit de dégager le centre dangereux. Cependant, l’équipe ouest-africaine était sous pression avant la pause et les Lions Indomptables n’avaient pas l’occasion d’aller plus loin.

Dix minutes après le retour des vestiaires, les Sénégalais se présentaient avec une belle action de contre-attaque, mais le destinataire d’un centre rapide dans la zone de vérité n’envoyait pas une bonne passe vers l’avant et le ballon était confortablement récupéré par Onana. La performance du Cameroun a continué à décliner et la seconde mi-temps a été pratiquement un match à un but.

La pression exercée par les champions continentaux en titre se traduisait par un deuxième but. Ismaila Sarr débordait sur le côté droit de la surface de réparation et envoyait le ballon à Habib Diallo qui glissait devant le but vide. L’équipe à l’extérieur a finalement rendu le match encore plus dramatique. Jean-Charles Castelletto s’est emparé d’un centre d’Olivier Ntcham et a réduit l’écart d’une tête puissante. Sadio Mané a toutefois inscrit le dernier but en dégageant la lucarne gauche depuis sa position dans la surface de réparation des seize mètres.

La Guinée a demandé un penalty peu après 10 minutes de jeu, mais l’arbitre principal ne l’a pas sifflé, ce qui a donné lieu à un coup franc. Contrairement à l’arbitre, les gardiens de but n’ont pas eu grand-chose à faire pendant longtemps. Les Eléphants nationaux avaient un léger avantage dans la possession du ballon, mais la solide défense gambienne ne les laissait pas s’approcher des buts de Baboucarr Gaye.

Aguibou Camara était à deux doigts d’ouvrir le score à la 30e minute, mais un ballon bien centré lui passait entre les jambes et il ne parvenait pas à conclure seul devant le but. Une autre contre-attaque rapide était terminée par Sekou Sylla, mais il manquait la cible.

L’agile ailier tentait à nouveau sa chance peu après le changement de côté. Cette fois, il frappait dans l’espace entre les trois poteaux, mais Gaye était très bien préparé pour son tir. Avec les coups de boutoir de Sylla, il rendait la vie infernale au côté droit de la défense adverse, mais échouait toujours lamentablement dans les derniers instants. En fin de compte, Syli National a réussi un tir précis. Aguibou Camara, l’outsider de la première mi-temps, a tiré directement dans les pieds du gardien impuissant après une passe en profondeur.

Mohamed Bayo aurait pu ajouter un autre but quelques instants plus tard, mais il n’a touché que la barre transversale. La Gambie ne s’est lancée dans des incursions offensives qu’en fin de match et a même fait trembler les filets. Malheureusement pour eux, un tir précis de Yankuba Minteh, ailier talentueux évoluant à Feyenoord, était précédé d’un hors-jeu.

A lire également