Le Dynamo, durement éprouvé, mobilisait ses forces et obtenait un point à Ďolíček. Les Kangourous ont encore tâtonné

Le Dynamo, durement éprouvé, a mobilisé ses forces et obtenu un point à Ďolíček. Les Kangourous ont encore tâtonné

Les Bohemians n’ont pas confirmé leurs prévisions d’avant-match et n’ont fait qu’un match nul 0:0 avec České Budějovice lors de la 19e journée de FORTUNA:LIGA. La dernière équipe du classement est arrivée à Prague sans l’entraîneur Tomáš Zápotočný, qui a démissionné après la défaite de mercredi contre Hradec Králové. Pourtant, sous la houlette de l’équipe dirigeante intérimaire, les visiteurs n’avaient pas à rougir de leur performance, Jan Suchan notamment donnant quelques bons airs à la défense des Kangourous. Cependant, aucun but n’a été marqué, ce qui confirme que les Bohemians n’ont marqué qu’un seul but lors de leurs matches de championnat à domicile depuis la deuxième moitié du mois de septembre.

Le Dynamo a perdu huit matches d’affilée à travers la compétition, ce qui a également été retiré à l’entraîneur Zápotočný par le directeur sportif Jan Podroužek. Il s’agit d’une autre réduction importante du personnel dans l’équipe des South Boys après la fin du meilleur buteur Jakub Hora et de l’entraîneur Marek Nikl. Les Bohemians ne connaissent pas non plus leur période la plus productive, avec de nombreux matchs nuls et défaites interrompus par quelques victoires isolées contre des candidats à la relégation.

L’outsider ouvrait le score de manière inattendue lorsque Suchan se procurait une occasion à la suite d’une faute de Jan Vondra, mais manquait le cadre alors qu’il était dans une position idéale. De l’autre côté, Erik Prekop faisait sentir sa présence, sauvé par le revenant Martin Janáček sur l’une des grosses occasions. Ce ne sont certainement pas les occasions qui ont manqué à Ďolíček.

Rapidement, le gardien Martin Jedlička a dû faire ses preuves face à un nouveau tir de Suchan. Après cela, le jeu s’est calmé et les deux équipes ont commencé à montrer pourquoi elles ont la pire attaque de la compétition. Les entraîneurs ont profité de la pause pour effectuer des remplacements, mais rien n’a changé sur le terrain. Les Kangourous tentaient en vain de s’infiltrer dans la défense adverse, tandis que les Bohémiens du Sud s’en remettaient à des contre-attaques, qui se terminaient le plus souvent devant les seize mètres des Bohémiens.

La plus grande surprise est venue du tir de Patrik Hellebrand à la 70e minute, qui s’est écrasé sur la barre transversale. Puis Wale Musa Alli, de Brno, s’élançait dans la surface de réparation, mais ne pouvait marquer que grâce à un saut de Jedlicka. Les joueurs en vert ne se créaient que quelques occasions, comme dans le cas d’un cafouillage dans la bouche du gardien et d’une frappe d’Adam Kadlec, sauvée par un Janáček en pleine confiance.

A lire également