Le Magic surprend amis et ennemis, les Nets blessés au cou

La saison 2023-24 de la NBA bat son plein et il ne se passe pas un jour sans que la plus grande ligue de basket-ball du monde ne connaisse des développements. Chaque semaine, SportAmerica vous propose deux bilans hebdomadaires : l’un pour la Conférence Est et l’autre pour la Conférence Ouest. Ces bilans incluent les faits marquants, les déceptions, le joueur de la semaine et un aperçu de la semaine à venir.


17 NOVEMBRE – 23 NOVEMBRE


STAND DE LA CONFÉRENCE DE L’EST
  1. Boston Celtics : 12-3
  2. Milwaukee Bucks : 10-5
  3. Miami Heat : 10-5
  4. Orlando Magic : 10-5
  5. Philadelphia 76ers : 10-5
  6. New York Knicks : 8-6
  7. Indiana Pacers : 8-6
  8. Cleveland Cavaliers : 8-7
  9. Atlanta Hawks : 7-7
  10. Toronto Raptors : 7-86
  11. Brooklyn Nets : 6-8
  12. Hornets de Charlotte : 5-9
  13. Bulls de Chicago : 5-11
  14. Washington Wizards : 2-12
  15. Pistons de Détroit : 2-13

SOUS LES FEUX DE LA RAMPE


LE MAGIC D’ORLANDO REMPORTE CINQ VICTOIRES CONSÉCUTIVES

Avec cinq victoires consécutives, le Magic d’Orlando est sur une lancée particulièrement solide. L’équipe qui, ces dernières années, se distinguait justement par des performances plus faibles, se mesure aujourd’hui aux plus forts de la NBA et n’est vraiment pas toujours en dessous de la moyenne. Les victoires contre les Indiana Pacers, les Toronto Raptors et les Denver Nuggets, champions en titre, ont prouvé qu’il y a beaucoup de qualité à Orlando en ce moment.

Lors de la série de victoires c’est surtout la défense d’Orlando qui impressionne. En termes de blocages et d’interceptions, ils se classent au troisième rang de la NBA et possèdent le quatrième plus grand nombre d’interceptions. classement défensif de la ligue. D’un point de vue statistique, l’entraîneur principal Jahmal Mosley dispose même de la deuxième meilleure défense de l’histoire d’Orlando. En 35 ans d’histoire, seule la saison 2008-2009 a connu une meilleure défense et cette année-là, Orlando a même atteint les finales de la NBA.

Viser les Finales dès cette saison est un peu tôt, en partie parce que l’attaque est encore en dessous de la moyenne de la NBA. Toutefois, cela n’a pas été évident lors du match contre les Nuggets de Denver. Les joueurs clés, Paolo Banchero et Franz Wagneront marqué 23 et 27 points, tandis que Cole Anthony a de nouveau joué un rôle important sur le banc. Il a marqué 20 points et pris cinq rebonds.


LES REVERS


SIMMONS ET THOMAS PLUS LONGTEMPS SUR LA TOUCHE POUR BROOKLYN

Depuis l’été 2019, les Brooklyn Nets et les blessures se sont révélés être une combinaison à toute épreuve. Après toutes les blessures qui ont affligé l’équipe ces dernières années, cela n’a pas changé cette année. Ben Simmons est à nouveau blessé, cette fois à la hanche et au dos, tandis que la révélation Cam Thomas a été mis à l’écart pendant une quinzaine de jours et le sera encore la semaine prochaine.

Pendant ce temps, l’entraîneur Jacque Vaughn a du mal à faire tourner une équipe bien rodée. Les trois derniers matches ont été perdus par les Nets, en l’absence de Simmons, Thomas et Dennis Smith Jr., notamment contre les 76ers de Philadelphie : 99-121. Sans Simmons et surtout Thomas, le score de Brooklyn doit venir de Mikal Bridges, Cam Johnson et Spencer Dinwiddie.

Bridges, grâce notamment à un record de 45 points en carrière contre les Atlanta Hawks, marque en moyenne 22 points par match. En revanche, le moteur est toujours en panne pour les deux autres. Johnson marque en moyenne 15 points par match et Dinwiddie est bloqué à 13 points. Pour les deux, c’est une baisse par rapport à la moyenne de 17 points de la saison dernière et en plus, ils le font de manière beaucoup plus inefficace.

Avec Simmons et Thomas sur la touche pour au moins une semaine, les Nets sont à la recherche de stabilité, mais surtout de victoires.

WASHINGTON ET DETROIT, LA RISÉE DE LA NBA

Les Washington Wizards et les Detroit Pistons vivent une saison dramatique. La semaine dernière, nous écrivions sur les défaites des Pistons de Detroit, mais depuis, ils n’ont perdu que des matchs et le bilan est de 12 défaites d’affilée. Les choses ne vont pas si mal pour les Washington Wizards, mais avec seulement deux victoires en 14 matches et sept défaites d’affilée, il n’y a pas de raison de se réjouir.

Alors que les défaites des Pistons étaient souvent serrées, il n’en va pas de même à Washington. Quatre fois, ils ont perdu par moins de 10 points, mais les trois autres défaites ont été plus difficiles à encaisser. En particulier, la défaite 99-120 contre les New York Knicks a été douloureuse et typique de la saison. Ainsi, le leader prévu Jordan Poole n’a réussi que deux de ses 11 tirs et a manqué ses six tentatives de trois points, tout en commettant cinq erreurs.

Le problème des Wizards se situe également au niveau des rebonds. Washington est l’équipe qui prend le moins de rebonds de toute la NBA et se classe au 28e rang pour ce qui est de l’efficacité au rebond. points de seconde chance de l’adversaire. Le match contre les Brooklyn Nets en est un bon exemple. Day’Ron Sharpe a pris sept ( !) rebonds offensifs en 19 minutes de temps de jeu depuis le banc. Au total, Brooklyn a pris 66 rebonds, ce qui a permis d’engranger 21 points de seconde chance. Brooklyn a pris 24 rebonds de plus et a marqué 14 points de plus. Au final, les Nets se sont imposés de huit points. Conclusion rapide : sans les nombreux rebonds offensifs de Brooklyn, Washington n’aurait pas perdu.


JOUEUR DE LA SEMAINE


LaMelo Ball a été élu cette semaine Joueur de la semaine de la Conférence de l’Est par Sports America. Le meneur de jeu des Charlotte Hornets a commencé la saison lentement, mais il s’améliore de match en match. La semaine dernière, il a remporté deux victoires en quatre matchs avec les Hornets de Charlotte et a présenté d’excellentes statistiques. Ball a compté 35,3 points, 6,8 rebonds et 8,8 passes décisives par match.

C’est surtout lors du match contre les Boston Celtics que Ball a impressionné. Il a marqué 36 points, pris 9 rebonds et délivré 8 passes décisives. De plus, il a été très efficace dans ses efforts avec un pourcentage de tirs de 55,6%. Surtout, il a marqué 11 points dans le quatrième quart-temps et la prolongation, menant Charlotte à la victoire.

https://www.youtube.com/watch?v=7Nqzq2t2_VA]


AVANT


Après Thanksgiving, le basket-ball reprend ses droits en NBA. Le clou du spectacle pourrait être dès ce vendredi soir à 20h30, lorsque les Boston Celtics rendront visite au Magic d’Orlando. Dans la nuit de mardi à mercredi, un choc entre les Milwaukee Bucks et le Miami Heat est prévu à 1h30. Pour couronner le tout, on attend également avec impatience le duel entre les Indiana Pacers et le Miami Heat dans la nuit de jeudi à vendredi.

A lire également