Le match commémoratif à Grenade s’est soldé par un match nul. Les buteurs des deux équipes étaient des joueurs de Bilbao

Le match commémoratif à Grenade s’est soldé par un match nul. Les buteurs des deux équipes étaient des joueurs de Bilbao.

Les footballeurs de Grenade et de Bilbao ont fait match nul 1-1 lors du match retour de la 16e journée de la Liga, qui a été suspendu après un quart d’heure dimanche en raison du décès d’un supporter dans les tribunes. L’Athletic visiteur a entamé la suite de la journée avec une avance d’un but, mais un but contre son camp de Ruiz de Galerreta (30) en seconde période a permis à Grenade d’égaliser. Bilbao conserve sa cinquième place au classement après avoir pris un point.

Grenade, qui possède la deuxième plus mauvaise défense de la compétition, avait confiance en l’excellent jeu offensif des Basques, puisqu’ils avaient réussi à conclure leurs quatre derniers matches à domicile contre cette équipe et tentaient de le faire à nouveau cette fois-ci. Myrto Uzuni était le premier à menacer le but, mais Unai Simón le sauvait dans les cages des Leones.

La réponse des visiteurs ne se faisait pas attendre. Le meilleur buteur de Bilbao, Iñaki Williams, reprenait un centre à la 6e minute et l’envoyait au milieu du filet, mais le gardien de Grenade, désorienté, ne réagissait pas à temps.

Les choses se poursuivaient après les arrêts de jeu et la minute de silence. Oihan Sancet se créait une belle occasion à la 33e minute, mais il ne réfléchissait pas longtemps au coup de poing et à la direction et manquait de peu le but. Ainsi, le net avantage statistique continuait d’être détenu par les visiteurs, qui prouvaient leur domination notamment avant la fin de la première mi-temps lorsque Iñaki Williams frappait la barre supérieure d’une tête.

L’avance d’un but de la première mi-temps continuait d’être gardée par les visiteurs, principalement grâce à une ligne défensive omniprésente, mais qui commençait également à commettre des erreurs. A la 55e minute, De Galarreta marquait un but contre son camp. Au lieu de mettre le ballon de la tête à l’abri, il l’envoyait dans ses propres filets, derrière un Simón immobile, et le match changeait soudain de physionomie. Les entraîneurs voulaient animer le match par une série de remplacements, mais même les plus lents ne parvenaient pas à accélérer le rythme et le score de 1-1 restait inchangé jusqu’à la fin.

Les deux équipes ont essayé d’attaquer dès le début du match, le filet s’ouvrant pour la première fois à la 10e minute. Cependant, la joie de Florian Lejeune de finir le match ne durait qu’un instant car Raúl de Tomás était clairement hors-jeu. L’attaquant espagnol s’assurait de sa position pour la deuxième fois, mais Vicente Guaita détournait le ballon et la reprise d’Isi Palazón n’était pas à craindre puisqu’elle passait au-dessus de la barre transversale.

Les occasions manquées ne faisaient que souligner l’état d’esprit des deux équipes, même si De Tomás était tout près d’ouvrir le score à la 45e minute lorsque sa tête vive et précise était repoussée par le gardien Guaita.

La seconde période n’était pas non plus propice aux buts. Guaita ne cessait de surprendre par ses arrêts, ce qui permettait aux visiteurs de rester au contact malgré la nette supériorité de Vallecano. Peu après la pause, il repoussait cette fois une frappe plus précise de Palazón, qui n’était pas aidé par un sprint rapide vers la cage du gardien.

Le face-à-face entre Guait et De Tomás ne prenait fin qu’avec le remplacement de l’attaquant local à la 70e minute. Son rôle n’était cependant pas repris par le plus expérimenté Radamel Falcao, et le public madrilène attendait en vain un but.

Tableau de la Liga

A lire également