Le meilleur finisseur du monde ? Selon une étude, Kane domine les buteurs, avec un Tchèque parmi les 100 premiers.

Le meilleur finisseur du monde ? Selon une étude, Kane est le meilleur buteur, avec un Tchèque parmi les 100 meilleurs.

Si vous êtes supporter du Bayern Munich, vous avez de la chance. Car si vos favoris alignent Harry Kane (30), vous pouvez être tranquille. Car il n’y a personne d’autre au monde qui soit aussi dangereux. L’Anglais est actuellement le meilleur finisseur du football mondial selon l’Observatoire du football. Le classement du centre de recherche suisse, qui comprend des joueurs de 65 ligues du monde entier, inclut également le représentant tchèque de FORTUNA:LIGA.

Les données prennent en compte les tentatives de tir et les buts marqués au cours de la saison actuelle (c’est-à-dire après le mois de juillet de cette année). Kane est en tête du classement avec une moyenne de 1,57 buts par match et 37% de réussite au tir.

La deuxième place est occupée par l’attaquant mexicain de Feyenoord, Santiago Giménez (1,4 but par match et 33 % de réussite au tir). La troisième place est occupée par Jude Bellingham (Real Madrid) et Simon Banza (Braga). Lautaro Martínez, Erling Haaland, Olivier Giroud et Kylian Mbappé figurent également parmi les dix premiers.

FORTUNA:LIGA est également représentée dans l’élite des 100 par l’attaquant tchèque Lukáš Juliš. L’attaquant d’Olomouc Sigma a obtenu la 88e place au classement général avec une moyenne de 0,71 but par 90 minutes et un taux de réussite au tir de 30 %.

Le déclin du Brésil est intéressant. Actuellement, il n’y a que cinq Canaris dans le top 100 des meilleurs tireurs d’élite du monde, dont la réputation est on ne sait trop quoi.

20e place : Juninho Vieira de Qarabag (championnat d’Azerbaïdjan)
51ème place : Jairo de Paphos (Ligue chypriote)
74ème place : Erik Lima de Machida Zelvia (deuxième ligue japonaise)
92ème place : Wendell, Porto B (deuxième ligue portugaise)
95ème place : Anderson Lopes, Yokohama Marinos (championnat japonais)

L’indice ne prend en compte que les championnats nationaux et inclut les joueurs ayant joué au moins 720 minutes dans la compétition.

A lire également