Le pari de l’expérience n’a pas fonctionné. Les lacunes de la star offensive de la Mannschaft en Autriche

Le pari de l’expérience a échoué. Die Mannschaft en Autriche coulée par le court-circuit d’une star offensive

L’Autriche s’est imposée 2-0 face à l’Allemagne en match amical. Les visiteurs, favoris, ont manqué d’idées dans leur jeu et Marcel Sabitzer en a profité pour marquer le premier but. Le but du milieu de terrain de Dortmund, qui entamait sa huitième saison dans l’élite allemande, s’est avéré décisif car la performance des visiteurs ne s’est pas améliorée, même après le changement de côté dû au carton rouge inutile de Leroy Sane. La Mannschaft n’a donc pas été aidée dans sa quête de confort par une équipe de départ très expérimentée qui, avec une moyenne d’âge de 29 ans et 287 jours, était l’équipe allemande la plus âgée depuis l’Euro 2000.

L’Allemagne était également à la recherche d’une forme idéale avant les prochains Euros à domicile sous la houlette du nouveau sélectionneur Julian Nagelsmann. Il a connu la victoire, le match nul et la défaite en trois matches amicaux. Lors de la dernière bataille contre les Turcs, les discussions portaient principalement sur la position expérimentale du critiqué Kai Havertz, qui a débuté au poste d’arrière gauche et a même marqué un but. Néanmoins, les Allemands sont tombés, ce qu’ils voulaient rattraper sur le terrain à Vienne. Là, l’équipe nationale autrichienne les attendait, après avoir assuré sa place au Championnat d’Europe grâce à une très bonne performance dans les éliminatoires.

La Mannschaft n’entrait pas du tout dans le match, les joueurs commettaient erreur sur erreur et l’une d’entre elles aurait pu être sanctionnée par Michael Gregoritsch. Le longiligne attaquant recevait une fantastique courbe dans le dos de la défense, mais Kevin Trapp la lisait avec brio. L’ancien entraîneur du Bayern avait du mal à trouver des éléments positifs dans les premières minutes du match. De plus, l’approche tragique du match a été punie à la 29e minute par un tir bien placé au poteau gauche de Sabitzer, un coéquipier des trois joueurs en blanc de Dortmund. La situation aurait pu être encore pire pour l’équipe allemande, car Christoph Baumgartner a fait une tentative intéressante dans la surface de réparation, mais son tir est passé juste à côté du poteau.

Tous les supporters n’avaient pas eu le temps de regagner leurs sièges après la mi-temps et les Allemands devaient jouer en infériorité numérique. Sané a réagi de manière excessive après sa propre faute, frappant Phillippe Mwene au visage, et l’ailier munichois a pu prendre une douche avant la fin du match. Les champions du monde 2014 n’ont pas laissé passer leurs erreurs, même après le changement d’équipe. Robert Andrich a eu beaucoup de temps, mais sa passe n’a trouvé personne sous le maillot blanc, et les Autrichiens ont pu contre-attaquer à nouveau, mais Gregoritsch n’a pas défié Trapp cette fois non plus. L’équipe de Nagelsmann a fini par marquer en deuxième mi-temps. Les Stoppers défendaient de manière très irrégulière, ce dont profitait Baumgartner, qui surclassait de manière impressionnante le gardien de Francfort, impuissant. Les supporters viennois n’ont pas vu un autre tir précis, mais les occasions étaient surtout du côté de l’équipe locale, comme cela a été le cas tout au long du match.

A lire également