Le patron de la ligue grecque de football, Marinakis, démissionne en réponse à la vague d’émeutes

Le patron de la ligue grecque de football, Marinakis, démissionne en réponse à la vague d’émeutes

Le président de la Ligue grecque de football, Vangelis Marinakis, a démissionné de la direction de la compétition avec effet immédiat. La décision du magnat du transport maritime fait suite à une série d’incidents violents qui ont secoué le sport grec ces dernières semaines. Il a annoncé sa démission dans une lettre adressée aux membres du conseil d’administration mardi.

« Je n’ai ni le temps ni l’envie de continuer à m’impliquer dans la gestion de la ligue, alors que les paroles de certains membres du conseil d’administration ne sont pas en accord avec leurs actions ». a écrit Marinakis, qui est également propriétaire de l’Olympiakos ou de Nottingham Forest dans la Premier League anglaise.

Le gouvernement grec a également perdu patience lundi face aux émeutes qui se poursuivent lors des rencontres sportives et a décidé de fermer immédiatement les stades de football en raison des violences répétées. La première ligue de football se jouera sans spectateurs jusqu’au 12 février.

La semaine dernière, le match entre Volos et Olympiakos n’a pas eu lieu en raison d’affrontements entre supporters. Le week-end dernier, le 14ème tour complet n’a pas été joué après que les arbitres se soient mis en grève suite à des menaces de mort.

Le derby de volley-ball entre le Panathinaikos et l’Olympiakos a également été marqué par des bagarres entre hooligans. L’un des policiers qui est intervenu a fini dans le coma après avoir été touché par une fusée éclairante à la cuisse et avoir subi une perte de sang importante qui a entraîné un arrêt cardiaque.

A lire également