Le PSG n’a pas été arrêté par la blessure de Mbappé. Strasbourg remporte le derby de l’Est français

La blessure de Mbappé n’a pas arrêté le PSG. Strasbourg remporte le derby de l’Est français

Le PSG s’est imposé 4-0 face à Marseille lors de la sixième journée de Ligue 1 sur son terrain. Achraf Hakimi a été la figure de proue du club de la capitale, en envoyant un coup de pied direct dans la lucarne droite du but visiteur à la 8e minute. Randal Kolo Muani a augmenté le score avant la mi-temps en terminant une frappe du défenseur marocain. La blessure de Kylian Mbappé, qui a dû quitter le terrain après seulement 32 minutes de jeu, est venue ternir cette soirée à trois points pour les Rouges et Bleus. Dans les autres matches du dimanche, les Métis ont échoué à domicile face à Strasbourg – les visiteurs ont marqué leur premier point à l’extérieur de la saison, tandis que les locaux ont perdu leur impressionnante série d’invincibilité. Le Havre a battu Clermont 2-1 grâce à un départ canon, Lens a battu Toulouse sur le même score et Montpellier et Lens n’ont pas marqué de but.

L’entame de match laissait pourtant présager un match dans le même esprit que la rencontre précédente. A la huitième minute, Hakimi recevait un coup de pied direct à mi-distance et le convertissait d’un tir précis au poteau droit. Vitinha aurait pu réagir immédiatement, mais son tir a été bloqué au dernier moment par un défenseur.

L’attaquant portugais se procurait également une occasion à la 22e minute, mais envoyait le ballon sur la barre transversale avec sa tête. Après une demi-heure de jeu, un incident malheureux survenait pour les Parisiens lorsque Mbappé quittait le match sur blessure. A la 37e minute, Kolo Muani reprend de la tête dans le but vide une frappe de Hakimi qui avait terminé sa course sur la barre.

Goncalo Ramos ajoutait un autre but peu après le début de la seconde mi-temps, se jetant sur un ballon centré et le dirigeant avec précision vers la barre. Une fois de plus, le gardien Pau López s’étirait en vain. Hakimi, très actif aujourd’hui, a donné un nouveau coup de pied direct. Cette fois, il tire sous le mur, mais son tir passe à côté du poteau droit.

A la 59e minute, Kolo Muani se frayait un chemin jusqu’au ballon, mais sa joie de marquer était contrariée par l’un des défenseurs qui se jetait sur son tir. Les Parisiens stabilisaient leur jeu car ils disposaient d’une avance suffisante, que Ramos améliorait en inscrivant son deuxième but de la partie en toute fin de match.

Le derby entre les deux équipes de l’Est de la France n’a pas fait plaisir aux supporters bruyants avec une bataille très attrayante qui n’a offert qu’une modeste quantité d’action excitante. Le moment le plus choquant pour les supporters locaux est survenu à sept minutes de la fin, lorsque Habib Diarra, un jeune talent de dix-neuf ans, a décidé de la victoire des hommes de Patrick Vieira. Les hôtes perdaient ainsi leur série d’invincibilité dans leur propre stade, qui durait depuis plus d’un an.

L’équipe locale a pris une avance de trois points assez rapidement, en menant de deux buts dès la septième minute grâce à des réalisations de Nabil Alioui et Mohamed Bay. L’attaquant guinéen de 25 ans a en effet marqué pour la première fois depuis plus de six mois dans la plus prestigieuse des compétitions françaises.

Le début du duel reprend le scénario traditionnel du Racing Club cette année. Ce dernier était une fois de plus l’équipe la plus active sur le terrain, mais à la 33e minute, il recevait une leçon de productivité de la part de ses adversaires, qui ouvraient le score par l’intermédiaire de César Gelabert. Mais cette fois-ci, l’équipe locale a réussi à renverser la vapeur, ce qui a été fait par Wesley Saïd avant la pause. La bonne ambiance qui règne traditionnellement dans le nord de la France s’est avérée cruciale pour encourager les joueurs aux maillots jaune et rouge en seconde période, lorsque Morgan Guilavogui a inscrit son premier panier à trois points de la saison.

Le match a été dominé par les gardiens de but des deux camps, qui ont réalisé plusieurs arrêts de qualité et contribué de manière significative au premier partage des points entre ces rivaux depuis janvier 2019. Même Wahbi Khazri n’a pas pu empêcher ce dernier, dont la frappe vive n’a touché que la barre supérieure après une heure de jeu. Les visiteurs ont ainsi réaffirmé qu’ils avaient trouvé leur compte dans un match nul plus tôt dans la saison, alors qu’ils se disaient au revoir pour la cinquième fois d’affilée.

A lire également