Le Sénégal s’est engagé à défendre son titre de champion d’Afrique en s’imposant face à la Gambie, tandis que l’Algérie a commencé par un match nul.

Le Sénégal s’apprête à défendre son titre de champion d’Afrique en battant la Gambie, l’Algérie commence par un match nul

Les footballeurs sénégalais ont fait un pas vers la défense de leur titre de champion d’Afrique en s’imposant 3-0 face à la Gambie. Pape Gueye (24) a ouvert le score dès la quatrième minute, et Lamine Camara (20) a inscrit deux buts en seconde période, en supériorité numérique, après l’expulsion d’Ebrima Adams (28). Les deux autres matches se sont soldés par des matchs nuls : le Cameroun a battu la Guinée (1-1) et l’Algérie a fait de même avec l’Angola.

Dès l’entame du match, Mané adressait un joli ballon à Gueye qui, à l’entrée de la surface de réparation, tirait au poteau gauche pour ouvrir le score. L’ancien joueur de Liverpool a ainsi réaffirmé son importance pour l’équipe, puisqu’il a été impliqué dans 48 % de tous les buts des trois derniers championnats à un moment donné.

La Gambie aurait pu réagir après un quart d’heure de jeu sur un coup franc direct, mais la frappe dangereuse de Musa Barrow passait juste à côté du poteau droit. Les autres tentatives d’égalisation étaient rendues difficiles par Ebou Adams, expulsé juste avant de passer aux vestiaires.

Les Lions de la Teranga ne tardaient pas à profiter de leur supériorité numérique. A la 52e minute, Camara s’infiltre dans la défense adverse et conclut d’une frappe au sol au poteau gauche. Quelques minutes plus tard, Habib Diallo aurait pu augmenter l’avance de son équipe après une grosse erreur au milieu de terrain, mais il ne parvenait pas à battre le gardien gambien à bout portant.

Baboucarr Gaye réalisait également une belle parade à la 72e minute sur un tir de Nicolas Jackson, qui tirait lui aussi d’une position dangereuse près du but. Finalement, Camara a ajouté son deuxième but d’une belle frappe lointaine qui s’est écrasée sur la barre transversale.

Après dix minutes de jeu, les joueurs guinéens inscrivent leur premier but. Oliver Kemen ne parvenait pas à mettre le ballon à l’abri sous la pression et l’envoyait dans les pieds de Mohamed Bay, qui ne commettait aucune erreur dans une position simple.

Bien que la nation centrafricaine ait un avantage significatif en termes de possession de balle après le but, elle a eu du mal à se créer des occasions significatives. Cependant, Kamano commettait une faute en fin de première mi-temps, ce qui lui valait un carton rouge. Il devait donc quitter le terrain prématurément, ce qui augmentait les chances de son adversaire qui n’avait alors pas grand-chose à se mettre sous la dent.

Les Lions Indomptables profitaient de leur supériorité numérique rapidement après le changement de camp. Magri sautait plus haut que tout le monde et plaçait une tête contre le sol pour battre un Ibrahim Kony impuissant. Dans les minutes qui suivaient, les Camerounais se procuraient quelques occasions, mais aucune d’entre elles n’était cadrée, Georges-Kevin N’Koudou et Olivier Ntcham envoyant tous deux leurs tentatives à mi-distance bien au-dessus de la barre.

Karl Toko Ekambi aurait pu compléter le retournement de situation en fin de match, mais Koné a réalisé un grand arrêt sur son tir depuis l’extérieur du point de penalty.

Les spectateurs assistaient à leur première action sérieuse à la neuvième minute. Youcef Belaili tentait sa chance à l’entrée de la surface de réparation, mais Nebloo repoussait son tir avec assurance. 10 minutes plus tard, les Desert Foxes prennent l’avantage. Belaili envoie une excellente passe dans les airs derrière la défense, Bounedjah récupère le ballon et d’un tir au poteau droit, il fend les filets pour la première fois.

L’attaquant algérien aurait pu marquer un coup de ciseau quelques minutes plus tard, mais il était malheureusement précédé d’un hors-jeu de justesse. Belaili avait l’occasion d’augmenter l’avance de son équipe à la toute fin de la première mi-temps, mais son tir depuis l’extérieur de la surface de réparation passait juste à côté du poteau droit.

Après le changement de côté, le match se jouait principalement entre les seize cases et il n’y avait pas beaucoup d’occasions de but. Mais les choses changeaient à la 66e minute, lorsque Nabil Bentaleb commettait une faute dans sa propre surface de réparation, offrant un penalty aux Antilopes.

Celui-ci a été exécuté par Mabululu, qui a touché la barre transversale, d’où le ballon a rebondi sur la ligne de but. En toute fin de match, Riyad Mahriz aurait pu faire la différence sur un coup franc direct, mais Neblou effectuait un bel arrêt sur son tir.

Résultats complets du championnat

A lire également