Le Slavia entame l’Europa League à Genève et peut se venger de l’élimination de la Suisse

Le Slavia ouvre l’Europa League à Genève et peut se venger de l’élimination de la Suisse

Les footballeurs du Slavia entreront dans la phase principale de l’Europa League jeudi avec un match à Genève contre le Servette. L’équipe pragoise veut confirmer son rôle de favori et améliorer sa forme actuelle dans le choc entre les vice-champions en titre de leurs pays et marquer des points dans le match d’ouverture du Groupe G. Les Rouges et Blancs tenteront d’obtenir une victoire sur le Servette. Les Rouge et Blanc essaieront de s’appuyer sur leurs deux victoires contre le Servette en janvier et de se venger de leur élimination en Coupe de l’UEFA 2001.

Le Slavia affrontera la phase de groupes des coupes pour la septième saison consécutive, et jouera la phase principale de l’Europa League pour la première fois depuis la saison 2020/21, où il avait atteint les quarts de finale pour la deuxième fois. Les protégés de l’entraîneur Jindřich Trpišovský ont éliminé deux clubs ukrainiens, Dnipro et Luhansk, lors des tours préliminaires de cette année, tandis que Servette s’est qualifié pour l’Europa League après avoir chuté lors des éliminatoires de la Ligue des champions, où il a gagné aux tirs au but contre Genk avant de s’incliner face aux Glasgow Rangers.

Les deux autres équipes du Groupe G sont le Sheriff Tiraspol et le favori, l’AS Roma. Trois des quatre équipes participeront aux coupes de printemps. Les équipes en tête de chaque groupe se qualifieront pour les huitièmes de finale, tandis que les équipes classées deuxièmes affronteront les clubs des équipes classées troisièmes en Ligue des champions lors des barrages pour la promotion à ce même stade. Les équipes classées troisièmes rejoindront la Ligue des conférences européennes, plus basse.

Le Slavia a dominé la préparation

« La première étape est toujours importante. Vous voulez toujours la maîtriser et vous motiver pour les prochains matches. Maintenant, ce sera la même chose, donc nous voudrons certainement l’aborder victorieusement « , a déclaré le milieu de terrain du club, Petr Ševčík.

Le Servette a déjà affronté les Pragois en compétitions de l’UEFA, les éliminant en Coupe de l’UEFA en septembre 2001 après une victoire 1-0 à domicile et un match nul 1-1 à l’extérieur. Mais en janvier dernier, les Rouge et Blanc se sont imposés 3-0 et 1-0 face aux Genevois lors d’un double match préparatoire dans un camp d’entraînement au Portugal.

« Nous avons regardé la double confrontation, mais pas dans son intégralité. Nous nous sommes plutôt basés sur la situation actuelle, car il y a eu beaucoup de changements dans l’équipe de Servette. Nous nous sommes davantage basés sur les tours préliminaires et les matches de championnat plus difficiles comme celui contre Berne », a déclaré Jaroslav Köstl, entraîneur adjoint du Slavia.

La meilleure forme actuelle de l’équipe pragoise joue également en sa faveur. Alors que les Rouge et Blanc n’ont perdu qu’un seul de leurs 12 matches de compétition cette saison et sont deuxièmes du championnat tchèque sans défaite avant le derby de Prague contre le Sparta dimanche, Servette n’a gagné qu’une seule fois en six journées de compétition nationale. Le vice-champion de Suisse n’a pas gagné dans son stade en cinq matches cette saison.

« Mais je m’attends à un match difficile. Si vous entrez dans le groupe de l’Europa League, vous devez avoir de la qualité », a souligné Ševčík. « Nous sommes face à une équipe qui l’a basée sur beaucoup d’intrusion. Ils aiment presser après avoir perdu le ballon, ils ont plus de facilité à se mettre en place. Nous devons être prêts pour cela, afin de ne pas nous faire souffler quelque part. Mais je crois que nous imposerons notre jeu à nos adversaires et que nous dominerons le terrain », a ajouté Köstl.

Genève goûte pour la première fois à la phase de groupes en Europe

Il s’agira de la première participation de Servette à une phase de groupes dans les coupes, le maximum étant deux quarts de finale dans l’ancienne Coupe des vainqueurs de coupe, qui se jouait par élimination directe. Bien que le vice-champion suisse n’ait remporté aucun de ses quatre matches dans les éliminatoires de cette année après 90 minutes, il n’a subi qu’une seule défaite à domicile lors de ses sept derniers duels dans les compétitions de l’UEFA.

« Je m’attends à un adversaire très bien équipé physiquement. Le Slavia arrivera certainement en pleine confiance, car il a gagné sept fois et fait un match nul dans le championnat national. » L’entraîneur du Servette, René Weiler, qui avait éliminé le Slavia en 2016 lors d’un match de qualification pour l’Europa League avec Anderlecht Bruxelles après deux victoires 3-0, a déclaré lors d’une conférence de presse.

L’équipe pragoise sera privée de Sheriff Sinyan et David Pech, joueurs de longue date, de Jakub Hromada, blessé, et de Jan Boril et Ivan Schranz pour des raisons familiales.

Le coup d’envoi de la rencontre au stade de 30 000 places de Genève sera donné jeudi à 18h45. Selon les organisateurs, plus de 18 500 billets sont actuellement vendus.

Aperçu du match Servette – Slavia (21.9. – 18:45)

Compositions probables :

Servette Genève : Frick – Vouilloz, Rouiller, Severin, Mazikou – Bolla, Cognat, Douline, Kutesa – Bedia, Crivelli.

Slavia Prague : Mandous – Douděra, Holeš, Ogbu, Provod – Ševčík, Oscar – Schranz, Zafeiris, Jurečka – Tijani.

A lire également