Le Slavia n’aime pas la déclaration de la commission des arbitres de la FAČR : les arbitres n’ont pas géré le derby.

Slavia n’aime pas la déclaration de la commission des arbitres de la FAČR : les arbitres n’ont pas géré le derby

Selon le club de football Slavia, les arbitres n’ont pas géré le derby de dimanche contre le Sparta et ont contribué à l’ambiance survoltée du match, qui n’a pas été terminé après une bagarre entre les capitaines des deux équipes, Jan Bořil (32 ans) et Ladislav Krejčí (24 ans). Le club de Vršovice a déclaré dans un communiqué publié aujourd’hui sur son site internet qu’il regrettait ce qui s’était passé à Eden et qu’il souhaitait faire amende honorable.

« Nous pensons que les joueurs des deux équipes n’ont pas contrôlé leurs émotions et que les membres des équipes de mise en œuvre n’auraient dû entrer sur le terrain de jeu en aucune circonstance. Nous cherchons avant tout à nous blâmer nous-mêmes, mais nous ne sommes pas d’accord avec la déclaration de la commission des arbitres de la FAČR. Les arbitres n’ont pas géré le derby. L’absence de sanction pour les interventions brutales des deux côtés dans les premières minutes a contribué à l’escalade de l’ensemble du match, à la fois sur le terrain et, par conséquent, dans les tribunes », affirme Slavia.

La commission des arbitres a déclaré dans son évaluation cet après-midi que l’arbitre principal Ladislav Szikszay et ses collègues ont résisté à la bagarre tendue de la neuvième journée de la Première Ligue et ont jugé correctement la plupart des situations de jeu. Szikszay a seulement été critiqué pour ne pas avoir expulsé le Spartan Angel Preciado pour une faute sur Lukáš Provod et ne lui avoir donné qu’un carton jaune.

Rapport de match Slavia – Sparta 1:1

Slavia a déclaré que le derby était censé être une célébration du football, mais malheureusement c’est le contraire qui s’est produit. « Le football tel qu’il s’est déroulé dimanche ne correspond pas à la philosophie avec laquelle nous voulons développer le club. Nous sommes conscients de l’impact social du match, de notre part de responsabilité dans son déroulement et nous chercherons des solutions pour divertir les supporters et diffuser des émotions positives », a-t-elle déclaré à propos du match, qui s’est terminé sur le score de 1-1.

La commission de discipline se réunit mardi

Outre Bořil et Krejčí, l’entraîneur adjoint Pavel Řehák et le manager de l’équipe du Sparta, Miroslav Baranek, ont également reçu un carton rouge pour s’être précipités sur le terrain lors d’une échauffourée collective. Les événements survenus lors du derby seront traités par la commission de discipline mardi.

Le Slavia a également condamné la chorégraphie de ses supporters, qui ont vulgairement insulté le Sparta. « Le club n’a pas été informé à l’avance de la forme de cette chorégraphie et nous reprendrons l’ensemble de la présentation lors du match avec le Tribuna Sever », a déclaré le Slavia. a-t-elle déclaré. Elle a décrit les circonstances entourant le derby comme une défaite collective pour tous les Slaves. « Nous voulons faire de notre mieux pour convaincre le public du football qu’il s’agit d’un échec ponctuel », a-t-elle ajouté.

Le Sparta a également critiqué le comportement de certains de ses supporters. Les fans de l’équipe championne ont lancé des boulets de canon dans le secteur local en deuxième mi-temps. « Un tel comportement de la part d’individus dans notre secteur est inacceptable. Kotel a reçu les commentaires de nos joueurs expérimentés immédiatement après le match. Nous allons bien sûr en discuter avec les supporters au nom du club. Dans ce cas, nous attendons clairement une sanction de la part de la commission disciplinaire », a déclaré Ondřej Kasík, directeur de la communication du Sparta, à iDNES.cz.

A lire également