Le Slavia sera confronté à une lutte directe pour la première place du groupe EL à Rome, il veut jouer offensivement contre l’AS.

Slavia se battra pour la première place du groupe EL à Rome et veut jouer offensivement contre AS

Le Slavia affronte l’AS à Rome ce soir dans le cadre du troisième match du Groupe G de l’Europa League, qui sera une lutte directe pour la première place du classement. Les deux équipes ont remporté les deux premières journées et le vainqueur pourrait faire un pas décisif vers la qualification pour les phases à élimination directe. Les Pragois retournent à Rome plus de 27 ans après leur mémorable quart de finale de Coupe de l’UEFA, où ils avaient terminé parmi les quatre meilleures équipes malgré une défaite 1-3 après prolongation. Les Rouges et Blancs chercheront à obtenir leur première victoire lors de leur huitième match sur le sol italien. L’entraîneur Jose Mourinho (60 ans) sera absent du banc de touche en raison d’une pénalité de conduite après la défaite en finale de l’EL de la saison dernière.

« Chaque année, en championnat et en qualifications pour les coupes, nous avons du mal à jouer contre des équipes (comme l’AS Rome) et à nous rendre dans des stades comme celui-ci. Nous voulons montrer notre qualité et notre force contre eux », a déclaré Ivan Schranz à uefa.com.

Son équipe est en position favorable avant d’affronter le finaliste de l’Europa League de la saison dernière et le vainqueur de l’édition inaugurale de la Conférence de l’Europa League. Les Pragois ont remporté les deux premières journées et mènent le groupe devant l’AS sur le score de 1-0. Les Slaves se sont d’abord imposés 2-0 à Genève contre Servette, puis ont écrasé Tiraspol 6-0 à domicile, égalant ainsi leur plus grand nombre de victoires en phase de groupes de la compétition. Dans l’édition actuelle, ils ont le meilleur score et la meilleure attaque de toutes les équipes jusqu’à présent. Après un premier succès 2-1 à Tiraspol, les Romains ont écrasé Servette 4-0.

Le vice-champion tchèque est sur le point de continuer à participer aux coupes du printemps, où trois des quatre équipes sont qualifiées. Les premiers de chaque groupe se qualifieront pour les quarts de finale, tandis que les deuxièmes affronteront les troisièmes de la Ligue des champions lors des barrages pour la promotion à ce même stade. Les équipes classées troisièmes rejoindront la Ligue des conférences européennes, plus basse. En cas de victoire à Rome, le Slavia serait déjà pratiquement assuré de la troisième place au pire.

« Je pense que nous avons bien joué le groupe, cela nous a donné de la tranquillité d’esprit. Maintenant, nous pouvons aller à Rome l’esprit tranquille, nous voulons juste nous battre pour la première place, » a déclaré l’attaquant Mojmír Chytil à la télévision du club.

Selon les bookmakers, les Romains sont les favoris. Après un début de saison difficile, ils ont enchaîné quatre victoires consécutives et se sont hissés à la septième place de la Serie A italienne après une série de trois victoires en championnat. Cependant, le Slavia est également en bonne forme en ce moment. Il est toujours invaincu en première division tchèque et se trouve à deux points du champion en titre, le Sparta, à la deuxième place du classement. Les Rouges et Blancs n’ont perdu qu’un seul de leurs 19 matches de compétition cette saison.

« Nous sommes face à une équipe célèbre, mais même ces équipes traversent parfois une petite crise. Aujourd’hui, ils jouent de nouveau très bien, ils ont géré les derniers matches en termes de résultats. La vérité sera montrée sur le terrain. Nous jouerons offensivement comme d’habitude, nous voudrons jouer franc jeu avec eux ». a déclaré Zdeněk Houštecký, entraîneur adjoint de Jindřich Trpišovský du Slavia.

Son homologue Mourinho purgera la troisième partie d’une peine de quatre matches pour avoir insulté l’arbitre après la défaite en finale de la saison dernière. Un an plus tôt, l’entraîneur portugais de 60 ans a mené les Romains au titre de champion de la Conférence et a remporté la Ligue des champions avec Porto et l’Inter Milan par le passé.

« C’est un entraîneur de génie. Il a eu un impact sur beaucoup de clubs et d’entraîneurs. Je n’oublierai jamais son parcours avec l’Inter quand ils ont gagné la Ligue des champions (en 2010). Le monde entier connaît son surnom, The Special One. Nous sommes très reconnaissants de jouer contre une telle équipe, avec de tels joueurs et un tel manager ». Trpišovský.

Mourinho s’attend à la rencontre la plus difficile du groupe jusqu’à présent. « Le Slavia est une grande équipe. Nous allons jouer contre une équipe qui pourrait facilement jouer en Ligue des champions. Ce sera très difficile ». a déclaré Mourinho.

Les Romains ont remporté leurs trois matches à domicile contre des clubs tchèques jusqu’à présent. Ils ont battu Plzeň deux fois de manière éclatante et en mars 1996, ils ont battu le Slavia 3-1 après prolongation lors d’un quart de finale de la Coupe UEFA. Cependant, après une défaite initiale de 0:2, l’équipe de Prague s’est qualifiée pour les demi-finales en raison de la règle du plus grand nombre de buts marqués sur le terrain de l’adversaire.

Depuis lors, aucun club tchèque n’a terminé parmi les quatre premières équipes de la coupe. Malgré sa promotion légendaire il y a 27 ans, le Slavia ne s’est pas bien comporté sur le sol italien, perdant six de ses sept matches jusqu’à présent et faisant récemment match nul 1-1 avec l’Inter à Milan en 2019.

Le coup d’envoi du match sera donné au stade olympique de Rome à 21h00, avec près de trois mille cinq cents supporters pragois dans les tribunes.

A lire également