Le Sparta a de nouveau remporté le derby de la Saint-Sylvestre, Matějovský ayant inscrit un triplé.

Le Sparta a de nouveau remporté le derby de la Saint-Sylvestre, Matějovský a inscrit un triplé

Les internationaux du Sparta ont battu le Slavia 3:2 dans le derby de la Saint-Sylvestre à Eden. Marek Matějovský (42), l’un des trois joueurs du championnat encore en activité, a inscrit un triplé. Letenski n’a pas perdu pour la sixième fois consécutive lors du traditionnel match d’exhibition de fin d’année et a remporté sa 11e victoire en 37 ans. Le Sparta a également remporté le match des vétérans de plus de 45 ans, en battant les Red and Whites 5-2.

Le Slavia n’a pas gagné dans la catégorie internationale depuis 2016 et a considérablement renforcé son équipe pour tenter de mettre fin à cette série de défaites. Six nouveaux venus – le gardien Jakub Diviš, Tomáš Jablonský, Ondřej Kúdela, Milan Škoda, Michal Švec et Marek Suchý, joueur de ligue encore actif, qui a débuté contre son coéquipier de Mladá Boleslav Matějovský. Tomáš Hübschman de Letná a été introduit, le gardien Miroslav Miller, Jiří Kladrubský et Jakub Podaný ont joué pour la première fois dans le derby de la Saint-Sylvestre.

Le Slavia commençait mieux le match pendant 2 x 25 minutes et l’un des nouveaux venus, Jablonský, leur donnait l’avantage à la 17e minute. David Kalivoda augmentait l’avance quelques instants plus tard sur trois corners de pénalité, mais le grand retournement de situation des Spartans commençait alors. Matějovský réduisait également le déficit à la 23e minute sur un coup de pied de réparation, puis égalisait d’un tir lointain.

Moins de sept minutes après la pause, le vétéran de 42 ans complétait son retournement de situation en réussissant un nouveau tir de loin. A la 44e minute, Matějovský aurait pu marquer pour la quatrième fois devant une salle comble, mais son penalty lointain a été « lu » par le gardien Diviš.

« J’ai toujours l’impression d’arrêter en championnat et de mettre quelque chose ici. J’espère que je ne l’ai pas tiré ici. Je me suis encore excusé auprès des gars après coup pour avoir fait des bêtises. Je veux dire, le penalty, je n’aurais pas dû faire ça. Nous connaissons Diva, il s’y attendait probablement », a déclaré Matějovský en souriant.

« Les derniers matches sont intéressants, ce n’est pas une partie de plaisir comme on l’a toujours dit. On a pu voir que les Slaves ont beaucoup rajeuni, ils voulaient mordre davantage. Quelqu’un d’autre s’est désisté, alors nous nous demandions si nous allions y arriver… Mais finalement, nous avons réussi », a ajouté l’ancien milieu de terrain de l’équipe nationale.

Les Slaves se sont procuré plusieurs grosses occasions en seconde période, mais ils n’ont pas réussi à trouver le chemin des filets face au gardien Miller. Les Spartans ont encore amélioré leur bilan dans le derby de la Saint-Sylvestre, qui reste largement à l’avantage de leurs rivaux d’Eden.

« J’ai apprécié le fait de rencontrer d’anciens coéquipiers et ceux que j’ai pu voir à la télévision. Même ceux contre qui j’ai joué. D’un autre côté, je n’ai pas très bien joué, nous n’avons pas marqué beaucoup de buts et nous avons quand même perdu. J’en suis donc désolé ». a déclaré la recrue Skoda.

« Nous avons eu beaucoup d’occasions en deuxième mi-temps, mais le gardien a fait un grand arrêt. Le match était assez rapide, personne ne donnait un mètre à qui que ce soit, ce qui a permis de réduire le nombre de buts marqués », a ajouté l’ancien capitaine de la sélection slave.

Avant le match international, le derby des vétérans était traditionnellement joué pendant deux fois vingt minutes. Lors de l’édition du 20e anniversaire, le Sparta s’est imposé pour la quatrième fois seulement, mais n’a pas perdu depuis 2017. Jan Koller, le meilleur buteur de l’histoire de l’équipe nationale tchèque, a ouvert le score après 23 secondes, puis Roman Janoušek a rapidement égalisé pour les Slaves, mais Letenští a marqué les quatre buts suivants. Tomáš Čížek a marqué deux fois.

« Nous n’avons pas donné d’occasions, il y avait deux crosses. Le Sparta était probablement meilleur et a mérité de gagner », a admis le joueur slave Luboš Kozel, entraîneur de Liberec. « C’est bien que nous ayons marqué si tôt. Nous sommes satisfaits. J’ai fait un bon arrêt. Je ne suis probablement tombé qu’une seule fois, c’est pourquoi c’était bien. a déclaré le gardien de but des Spartans, Jaromír Blažek, avec un sourire.

A lire également