Les Bucs remportent une victoire de division, les Jaguars sont en danger

La dernière journée de la saison régulière a commencé remarquablement tôt dans les matchs. Alors que les Bucs ont remporté la division, les Saints conservent l’espoir de participer aux playoffs. Dans le même temps, les Jaguars ont perdu leur place en playoffs et les Lions ont perdu leur TE Sam LaPorta, blessé au genou. Tout cela et bien d’autres choses encore dans les premiers matchs de dimanche.

LES BUCCANEERS GAGNENT CONTRE LES PANTHERS ET REMPORTENT LA DIVISION

Tampa Bay Buccaneers @ Carolina Panthers | 9 – 0

Les Bucs n’ont pas très bien commencé le match, Baker Mayfield n’étant pas encore vraiment en phase avec ses receveurs. Il s’est d’ailleurs blessé dès le premier quart-temps. Il a eu du mal à se relever après un plaquage et a quitté le terrain en trébuchant. Il s’agit en fait d’une blessure à la cheville, ce qui n’est pas une bonne chose pour les Bucs dans leur quête du titre de division. Heureusement, il a pu revenir au jeu quelques instants plus tard. Quelques instants plus tard, les Bucs ont semblé prendre du retard. Les Panthers pensaient marquer un touchdown en la personne de DJ Chark. Mais un plaquage du safety Antoine Winfield Jr. lui fait lâcher le ballon et, après une relecture du score, il s’avère qu’il se trouve juste avant la ligne de but. Winfield Jr. réalise de toute façon une bonne saison : il est en tête du classement des récupérations de fumble (quatre) et des fumbles forcés (six) en NFL et, en tant que DB, il a le plus grand nombre de plaquages à son actif dans l’histoire de la franchise des Bucs.

Après sept punts par les deux équipes et un fumble des Panthers, le premier but de la première mi-temps arrive enfin. Les Bucs ont réussi à amener le ballon jusqu’à la ligne des 18 yards et quelques instants plus tard, ils ont pris l’avantage grâce à un field goal de Chase McLaughlin. Après des punts des deux équipes, les Bucs se sont de nouveau retrouvés à portée de tir et ont réussi un field goal de 57 yards. En première mi-temps, Tampa Bay n’a pas vraiment montré le jeu que l’on attend d’une équipe qui se bat pour les play-offs, tandis que les Panthers ont continué à montrer un jeu médiocre, mené par Bryce Young en tant que quarterback. Il n’a lancé que 67 yards sur six passes réussies, tandis que les Panthers ont surtout couru le ballon avec Chubba Hubbard. Ils devront essayer quelque chose de différent s’ils veulent rendre les choses difficiles pour les Bucs en deuxième mi-temps.

Les Panthers n’ont plus marqué depuis la veille de Noël

La première action des Panthers a été marquée par quelques bonnes actions d’Adam Thielen, qui a attrapé une passe de Young en plongeant. Pourtant, ils n’ont pas marqué, Matthew Wright ayant manqué le field goal. En effet, Eddy Pineiro, le botteur habituel de la Caroline, n’a pas pu continuer le match, ce qui a obligé Wright à prendre le relais. Après cela, Young a réussi à trouver Raheem Blackshear, qui a marqué un touchdown. Cependant, comme ils étaient en formation illégale, ils ont été rappelés à l’ordre et ont dû essayer de marquer à nouveau. Sur le jeu suivant, Young est mis sous pression par la défense des Bucs et Greg Gaines parvient à arracher le ballon des airs. Au lieu d’un score pour Carolina, Tampa Bay a soudain l’occasion d’aller plus loin et de s’assurer la victoire de la division. C’est ce qu’ils font grâce à un nouveau field goal de McLaughlin, cette fois de 39 yards.

Ce match n’a certainement pas été de grande qualité, ce qui signifie que les Bucs n’aborderont pas les playoffs avec un bon sentiment. Pour les Panthers, c’est un soulagement que cette saison soit terminée et qu’ils puissent commencer à penser à la façon de continuer à construire l’équipe pour la saison prochaine.

CARR JOUE BIEN ET LES SAINTS GARDENT ESPOIR POUR LES PLAYOFFS

Atlanta Falcons @ New Orleans Saints | 17 – 48

Les Falcons ont fait une nouvelle tentative courageuse pour gagner le NFC South après tout. Ils ont atteint la zone d’en-but dès leur premier drive grâce à une réception de Jonnu Smith. A cette occasion, Desmond Ridder a montré toute sa classe, lui dont les performances ont été très irrégulières, notamment en raison de ses nombreuses interceptions cette saison. Le vainqueur de ce match doit espérer que les Bucs perdent et qu’il remporte la NFC South. Derek Carr l’a sans doute compris, car il a lui aussi montré des signes de son « ancien » visage. Sur l’action suivante, il a trouvé A.T. Perry, qui a remis les deux équipes à égalité.

La volatilité des deux équipes au cours des dernières semaines ne s’est pas reflétée dans ce match jusqu’à présent, puisqu’elles ont marqué sur chaque action jusqu’à présent. En effet, les Falcons ont réussi à faire courir Bijan Robinson sur un rush de 71 yards, ce qui a permis à Atlanta de reprendre l’avantage. En effet, l’action suivante, avec Carr et Taysom Hill en alternance au poste de quarterback, a permis aux Saints de marquer un nouveau but. Kendre Miller réussit à faire entrer le ballon dans la zone d’en-but et le match est donc plié au début du deuxième quart-temps. Après trois turnovers consécutifs, Blake Grupe donne l’avantage à la Nouvelle-Orléans en marquant un field goal. Les Falcons ont tout de même réussi à égaliser sur le dernier jeu avant la mi-temps grâce à un field goal de Younghoe Koo, 17-17.

Deuxième mi-temps dramatique pour les Falcons

La Nouvelle-Orléans est sortie des vestiaires en trombe et sa défense a réussi à intercepter un ballon sur le troisième jeu de la mi-temps. Desmond Ridder a essayé de trouver Kyle Pitts, mais il a trouvé Alontae Taylor des Saints. Puis Carr a immédiatement réussi à trouver Chris Olave, qui a miraculeusement réussi à attraper le ballon. Jonglant entre ses mains, il tente de prendre le contrôle du ballon, ce qui réussit à la troisième tentative. Knight espère alors ramener rapidement son équipe aux côtés des Saints, mais cette fois, les Falcons doivent envoyer le ballon au sol. Cette fois, après de bons jeux de Miller et Juwon Johnson, Carr a pu trouver Rashid Shaheed dans la zone d’en-but. En un rien de temps, l’écart était de 14 points, avec un score de 17-31 pour les Saints.

Arthur Smith a appris ces dernières semaines qu’il n’était pas certain d’être encore l’entraîneur principal d’Atlanta la saison prochaine. Par conséquent, il doit essayer de faire en sorte que son équipe accomplisse quelque chose de plus pour que le déficit ne devienne pas trop important. Sur le 4e &amp ; 2, ils tentent de marquer un touchdown, mais sans succès. Robinson est arrêté par la défense des Saints et les Saints reprennent le ballon.

Après cela, rien ne se passe pour les Falcons, ce qui permet aux Saints de continuer à courir. Grupe marque un petit field goal, après quoi Atlanta perd le ballon. Typique de la deuxième mi-temps pour eux, qui s’est déroulée de manière dramatique. Les Saints marquent à nouveau grâce au tandem Carr-Shaheed, ce qui porte le score à 17-41. Même si cette victoire ne leur permet pas de remporter la NFC South (ce titre revient aux Bucs, après tout), la Nouvelle-Orléans a encore une infime chance de participer aux playoffs. Après tout, si les Packers et les Seahawks ne gagnent pas, leur saison n’est pas encore terminée.

LES LIONS PERDENT LAPORTA DANS LA VICTOIRE CONTRE LES VIKINGS

Minnesota Vikings @ Detroit Lions | 20-30

Il y avait encore beaucoup à jouer pour les Lions, qui pouvaient encore décrocher la place de numéro 2 avec une victoire. Les Cowboys et les Eagles devront ensuite s’incliner. Les Cowboys et les Eagles ont pourtant bien commencé la rencontre, Jared Goff parvenant à trouver son tight end dans la zone d’en-but. Sam LaPorta a ainsi battu le record de réceptions (82) pour un tight end débutant depuis 1988. Sa nomination au Pro Bowl semble donc avoir été un encouragement positif. Cette avance permet aux Lions de conserver l’espoir d’obtenir le choix n°2. Puis Dan Campbell semble continuer à prendre des risques en allant chercher le premier essai sur le 4e essai &amp ; 1. Avec succès. Jahmyr Gibbs fournit une autre série de downs, sur laquelle il inscrit plus tard un touchdown en courant.

Blessure de LaPorta

Pourtant, les Vikings et Nick Mullens en particulier n’ont pas cédé facilement. Sur un 3rd down &30 avec une belle passe, le quarterback a montré qu’il avait un bras puissant. Greg Joseph a été autorisé à marquer un field goal de 39 yards, les Vikings n’ayant rien pu faire sur ce drive. La frustration est donc grande, y compris pour Justin Jefferson. Malgré 6 réceptions pour 89 yards en première mi-temps, il ne s’implique pas dans le jeu offensif comme il le souhaiterait. Sur la reprise des Lions, le TE LaPorta s’est blessé après que son pied soit resté sur le terrain. Il faut espérer que cette blessure ne sera pas trop grave, les playoffs étant imminents. Cependant, aucune des deux équipes n’a réussi à marquer dans cette mi-temps après trois punts consécutifs.

Risque Vikings, Lions se retirent

En deuxième mi-temps, les Lions prennent d’assaut le terrain. Dans la zone d’en-but des Vikings, Joejuan Williams a été sanctionné pour une interférence sur la passe. David Montgomery a alors pu marquer, permettant aux Lions de mener 20 à 6. A ce stade, les Vikings, qui ont théoriquement encore une chance de participer aux playoffs, doivent sortir le grand jeu. Kevin O’Connell choisit de mettre en place des jeux agressifs et cela porte ses fruits. Mullens trouve Jefferson avec une passe de plus de 38 yards pour un touchdown. Cela permet de réduire le déficit et de rester dans le match.

Cependant, il ne faut pas longtemps pour que Jared Goff et ses Lions fassent quelque chose pour ramener l’écart à 14 points. Sur le deuxième ballon sur lequel Goff met la main, il lance à Amon-ra St. Ce dernier parvient à parcourir les 70 yards qui le séparent de la zone d’en-but pour marquer. Les Vikings sont de retour à la case départ, ils doivent donc marquer au moins deux touchdowns dans le quatrième quart-temps. Moins d’une minute et demie après avoir récupéré le ballon, ils parviennent à marquer à nouveau. Mullens lance à nouveau une passe profonde, cette fois à Jordan Addison sur 42 yards. Minnesota a donc continué à se battre dans ce match, mais cela n’a pas suffi. En partie à cause de la victoire des Saints, ce match n’a plus d’importance pour leurs chances de participer aux play-offs.

LES JAGUARS GÂCHENT LE TITRE DE CHAMPION DU SUD DE L’AFC

Jaguars de Jacksonville @ Tennessee Titans | 20-28

Les Jaguars devaient gagner. Une victoire leur permettrait de remporter l’AFC South, mais une défaite mettrait Jacksonville hors course pour les playoffs. Les Jags ont été menés au score grâce à un touchdown de Tyjae Spears. Les Jaguars ne se sont pas laissés arrêter et ont rapidement pris l’avantage grâce à Calvin Ridley. Le match a connu des hauts et des bas en première mi-temps, car il n’a pas fallu longtemps à Derrick Henry pour redonner l’avantage aux Titans (son dernier td étant un Titan ?). Spears a ajouté son deuxième td avant la mi-temps. Les Jaguars ont donc abordé la mi-temps avec de grandes inquiétudes.

Après la mi-temps, ces inquiétudes n’ont fait qu’empirer. Après une énorme course de Henry, c’est Deandre Hopkins qui a attrapé le touchdown. Grâce à sa course, Henry a également gagné plus de 100 yards, ce qui fait de lui le joueur avec le plus grand nombre de matchs de 100 yards dans l’histoire des Titans. Les Jaguars n’en sont pas restés là et sont revenus à la charge au début du quatrième quart-temps par l’intermédiaire d’Evan Engram. Peu après, Andre Cisco a intercepté un ballon de Ryan Tannehill, ce qui a permis aux Jaguars de revenir au score. en affaires étaient. Mais rien n’y a fait, sur 4 &amp ; goal Jacksonville est arrivé à court. Cela s’est avéré fatal, car les Titans ont fini par l’emporter. Les Jaguars ne sont donc plus en lice.

AUTRES JEUX

New York Jets @ New England Patriots | 17-3 : Ce match n’avait plus grand-chose à voir avec la réalité. La chose la plus importante pour les Patriots était de savoir quel choix de draft ils allaient ramener. S’ils perdaient, au moins le choix n°3 était là, dans le « pire » des scénarios, il pouvait devenir le choix n°7. Ce qui a entouré le match (avec de la neige) : étions-nous en train d’assister au dernier match de Bill Belichick en tant qu’entraîneur des Patriots ? En tout cas, ce n’était pas terrible. Après 3 field goals (2x Jets, 1x Pats), les deux équipes se sont quittées sur un score de 6-3. Après la mi-temps, il ne s’est pas passé grand-chose. Le seul touchdown du match a été inscrit par Breece Hall. Une chose est sûre : si c’était le dernier match de Belichick pour les Patriots, sa dernière année sera vite oubliée.

Cleveland Browns @ Cincinnati Bengals | 14-31 : Le match entre les deux équipes n’avait plus rien à voir. Les Browns étaient de toute façon la tête de série n°5, les Bengals étant déjà éliminés. En conséquence, de nombreux titulaires étaient au repos, et cela se voyait dès le début du match. Les trois premières passes du match se sont soldées par deux interceptions, l’une par les Browns et l’autre par les Bengals. Les Bengals ont pris une large avance dans le premier quart-temps grâce à deux touchdowns de Joe Mixon. Avant la mi-temps, Andrei Iosivas a ajouté un troisième touchdown au total. Les remplaçants des Browns n’ont rien fait en retour. Après la mi-temps, Cincinnati a fini par mettre aussi ses titulaires sur le côté, ce qui n’a pas rendu le match plus intéressant. Iosivas a marqué un autre touchdown, tandis que David Bell a marqué deux autres touchdowns pour les Browns.


Découvrez le déroulement des matchs de samedi ici !

A lire également