Les faits marquants de la LNH : Kane, le héros, Kucherov et bien d’autres choses encore

Dans ce numéro de NHL Highlights, nous nous concentrons sur les jeunes talents en devenir de la ligue, mais nous couvrons également les noms établis. Par exemple, Adam Fantilli semble s’améliorer de jour en jour à Columbus et Patrick Kane a marqué son premier but pour les Red Wings. Nikita Kucherov a une fois de plus démontré sa valeur pour le Lightning et, pour le titre de Joueur de la semaine, nous allons à… San Jose ?

FAITS MARQUANTS

EVAN BOUCHARD vs MINNESOTA WILD

Il y a longtemps que les Oilers d’Edmonton n’ont plus rien à envier aux autres équipes. Les Oilers – et Connor McDavid – ont le vent en poupe et écrasent tout sur leur passage. Vendredi, c’était au tour du Minnesota Wild, qui avait subi sa première défaite sous la direction de John Hynes un jour plus tôt à Vancouver. Edmonton a démarré sur les chapeaux de roue, mais a dû puiser dans ses réserves pour percer le code Fleury. Le gardien a été phénoménal par moments, mais il a aussi dû reconnaître sa supériorité sur le punch de ces Oilers.

Ce n’est même pas McDavid qui a volé la vedette cette fois-ci. Ni Draisaitl. Non, ce vendredi, les projecteurs étaient braqués sur Ryan Nugent-Hopkins (4 passes) et Evan Bouchard. Avec 2 buts et une passe, le jeune blueliner a souligné non seulement sa bonne forme, mais aussi son énorme potentiel. Bouchard a ainsi porté sa série de points à 10 matchs et est désormais le seul défenseur des Oilers à avoir une telle série après Paul Coffey. Coffey, actuellement entraîneur adjoint à Oil Country, a réussi pas moins de sept fois !

Au passage, McDavid s’est également fait remarquer lors de cette sixième victoire consécutive avec un but et une passe. Cela lui permet de compter 21 points lors de ses huit derniers matchs et de revenir lentement mais sûrement parmi les meilleurs buteurs de la LNH. Dimanche, les Oilers ont remporté leur septième match d’affilée. Lors de la victoire 4-1 contre les Devils, Bouchard a de nouveau marqué un but.

ADAM FANTILLI vs ST. LOUIS BLUES

Nous avons parlé de Connor Bedard à de nombreuses reprises ici. Leo Carlsson a également fait l’objet de beaucoup d’attention. En fait, nous devrions avoir honte d’avoir accordé si peu d’attention à Adam Fantilli, le troisième choix de la dernière draft. La future star de 19 ans ne joue pas avec un Original Six ou un ancien vainqueur de la Coupe, mais sous le maillot des Blue Jackets, Fantilli est lui aussi un spectacle sur patins. Vendredi dernier, contre les Blues, Fantilli a marqué son troisième but en deux matches.

Deux buts contre les rusés Islanders n’ont pas suffi pour gagner jeudi, mais vendredi, les Blues ont mis le paquet. Fantilli a inscrit son huitième but de la saison, mais c’est Yegor Chinakov qui a fait un peu mieux avec 2 buts et une passe. Columbus n’est peut-être pas le nom le plus sexy de la LNH et ne sera certainement pas en lice pour un billet d’après-saison non plus. Ce qu’ils ont, cependant, c’est une équipe incroyablement talentueuse. Lors de la victoire 5-2 contre les Blues, six joueurs âgés de 24 ans ou moins ont marqué des points et le gardien Jet Greaves, 22 ans, a remporté son premier match en NHL grâce à 41 arrêts.

PATRICK KANE vs OTTAWA SENATORS

Tous les regards étaient tournés vers Détroit cette semaine. Et sur leur nouveau numéro 88 en particulier. Avec la défaite contre les Sharks, les débuts de Patrick Kane ont été un peu mis de côté, mais samedi, il fallait bien que cela arrive. Contre les Sénateurs d’Ottawa, le futur Hall of Famer a en effet marqué son premier but avec les Red Wings. La façon dont Kane a célébré son but montre bien qu’il s’est libéré d’un fardeau. Qui d’autre qu’Alex DeBrincat a célébré la fête, rendue possible grâce à son assistance.

Malheureusement pour Kane et les Red Wings, ils n’ont rien eu à gagner de ce but par la suite. En effet, ce sont deux anciens coéquipiers de l’Américain qui ont gâché la fête. Dominik Kubalik, coéquipier de Kane chez les Blackhawks, a inscrit son cinquième but de la saison. Cinq minutes plus tôt, Vladimir Tarasenko, coéquipier de Kane chez les Rangers l’an dernier, avait déjà donné une avance de 2-1 à Ottawa. Quelques jours après les Sharks, les Sénateurs se sont également montrés trop forts pour Detroit. Ottawa a quitté la Little Ceasars Arena avec une victoire retentissante de 5-1.

OWEN TIPPETT vs COLORADO AVALANCHE

En fait, cela fait maintenant deux mois que toute la NHL attend que les Philadelphia Flyers se réveillent. Alors que l’on s’attendait à une lutte dans les bas-fonds, ils sont toujours en lice au sommet de la Conférence Est. Il s’agit là d’un véritable exploit. Ce succès a plusieurs pères, mais l’un d’entre eux est certainement Owen Tippett. Cet ailier fort a joué un rôle important dans l’échange qui a permis à Claude Giroux de rejoindre la Floride il y a quelques années. L’année dernière, Tippett a connu sa percée. Et maintenant, c’est la confirmation.

Samedi, les Flyers ont joué un match à l’extérieur contre l’Avalanche et, contre toute attente, ils ont quitté la glace avec une victoire. Travis Konecny s’est à nouveau illustré avec 2 buts, le jeune Bobby Brink a signé 2 passes décisives, mais le plus beau but est peut-être venu de Tippett. Brink a obtenu une passe décisive, mais en fait, Tippett l’a fait tout seul. Il a passé la défense en revue, a vu sa première tentative stoppée et a déposé le rebond seul derrière Ivan Prosvetov.

Un signal fort de la part des Flyers, qui peuvent également remercier Carter Hart. Après tout, le dernier rempart a réalisé 36 arrêts.

JEAN-GABRIEL PAGEAU vs LA KINGS

Sur X (l’ancien Twitter), les New York Islanders ont écrit qu’aucune page d’histoire n’avait été écrite dans leur arène, mais d’une certaine manière, c’est le cas. Les LA Kings sont venus à Long Island avec un record sans faille dans les matchs à l’extérieur cette saison. Ils avaient commencé la saison avec 11 victoires consécutives à l’extérieur. Jamais auparavant dans l’histoire de la NHL une équipe n’avait commencé une saison avec 12 victoires à l’extérieur. Et grâce à Jean-Gabriel Pageau, Ilya Sorokin et les NY Islanders, c’est toujours le cas.

Après quarante minutes, il semblait pourtant que LA allait battre ce record. Andrian Kempe et Vladislav Gavrikov ont aidé les Kings à prendre une avance de 2-0, mais la troisième période est devenue celle d’Anders Lee. Avec ses sixième et septième buts de la saison, Lee a permis aux Isles de se rapprocher à nouveau de LA. La prolongation forcée qui en a résulté n’a pas duré longtemps. En effet, Jean-Gabriel Pageau n’a eu besoin que de 13 décomptes pour mettre un terme à la course au record de LA.

Pour les rusés Islanders, il s’agit d’une septième victoire lors des 10 derniers matches. Très secrètement, ils sont sur une bonne phase, mais après leur série de sept défaites en début de saison, ils étaient prêts à en découdre. New York reste donc en bonne position dans la très compétitive Division Métropolitaine.

NIKITA KUCHEROV vs SEATTLE KRAKEN

La saison du Lightning de Tampa Bay part vraiment dans tous les sens. D’une victoire 8-2 sur Carolina, à une défaite 1-8 à Dallas, en passant par une victoire 4-0 sur ce même Dallas, jusqu’à une défaite 1-5 chez les Predators, la saison du Lightning de Tampa Bay est vraiment en dents de scie. Dans toute cette volatilité, cependant, l’une des superstars de la NHL continue à se tenir debout comme jamais. Nikita Kucherov est peut-être plus que jamais cette saison l’axe autour duquel tout tourne à Tampa Bay. Les fondations d’un édifice autrement fragile.

D’une certaine manière, la rencontre de samedi avec le Kraken était symbolique des premiers mois des Bolts. Ce match a également été marqué par des allers-retours, mais Nikita Kucherov s’est avéré décisif en inscrivant un 4-3 qui a permis à Seattle de subir sa septième défaite consécutive. Ses deux buts contre le Kraken ont fait de Kucherov (pendant un certain temps) l’homme qui a marqué le plus de buts en NHL. En termes de nombre de points, personne n’arrive à la cheville du Russe. J.T. Miller, David Pastrnak, Artemi Panarin et Nathan MacKinnon se débrouillent bien, mais ils sont loin des 47 points de Kucherov.

MATT BOLDY vs SEATTLE KRAKEN

Nous restons à Seattle pour un moment, car dimanche, cette jeune franchise a subi sa huitième défaite d’affilée. C’est embêtant pour ce club, mais on se concentre sur l’adversaire pour l’instant. En effet, sous la houlette de John Hynes, le Minnesota Wild est en pleine ascension. Ils ont remporté les quatre premiers matches sous la houlette du nouvel administrateur, puis ont perdu contre Vancouver et Edmonton, avant de reprendre leur marche en avant dimanche à Seattle.

Aucun joueur ne semble plus symbolique de la renaissance du Wild que Matt Boldy. Bien que l’ailier de 22 ans ait fait sa percée sous la direction de Dean Evason il y a deux ans, l’entraîneur ne l’a pas fait progresser cette saison. Boldy a dû se contenter d’un seul but jusqu’au 28 novembre. Hynes a ensuite pris les rênes de l’équipe et Boldy a soudainement retrouvé son sens du but. Le premier but contre Seattle était le septième de Boldy cette saison et son cinquième au cours des cinq derniers matches.

Minnesota a encore une montagne à gravir pour s’approcher des wildcards, mais au moins les choses se présentent mieux qu’il y a quinze jours.


GARDIEN DE BUT DE LA SEMAINE

CHARLIE LINDGREN (Washington Capitals)

Ce n’est pas Darcy Kuemper, mais Charlie Lindgren qui est actuellement le meilleur gardien des Washington Capitals. Âgé de presque 30 ans, il réalise une excellente saison, comme en témoignent son pourcentage d’arrêts de 0,931 et sa moyenne d’efficacité de 2,34. Lindgren avait déjà remporté cinq matches pour les Capitals, mais son sixième a peut-être été le meilleur de tous. Non seulement a-t-il été le premier gardien de but de la saison à empêcher les Rangers de New York de marquer, mais en plus, avec son deuxième blanchissage de la saison, il a gagné la confiance de son jeune frère Ryan, âgé de cinq ans.

Les Capitals connaissent une saison atypique. Alors qu’Alex Ovechkin et consorts battaient généralement leurs adversaires en marquant beaucoup, c’est maintenant la défense qui mérite le crédit. Seuls les Sharks et les Blackhawks marquent en moyenne moins de buts par match, tandis que le nombre moyen de buts contre est l’un des meilleurs de la NHL. Samedi, face à des New York Rangers en pleine ébullition, tout s’est enchaîné pour l’équipe de Spencer Carbery. Le jeune entraîneur a vu les Caps marquer jusqu’à quatre buts et Lindgren a remporté la bataille fraternelle en parant les 31 SOG.

Après cette victoire 4-0, Washington a le meilleur pourcentage de buts de la Metropolitan après les Rangers (.680) avec .542.


JOUEUR DE LA SEMAINE

TOMAS HERTL (San Jose Sharks)

On peut sortir tous les clichés sur lui. Tomas Hertl s’est promené avec son âme sous le bras alors que les Sharks ont récolté 1 point lors de leurs 11 premiers matchs. Le Tchèque, aujourd’hui âgé de 30 ans, a lui-même inscrit 5 points lors de cette abominable série au début de la saison. Tous ceux qui aiment les Sharks ont ressenti la douleur de ces défaites 1-10 et 2-10. Et ce, deux fois de suite. Ce qui était encore plus douloureux, c’est que ce San Jose était en passe de devenir l’une des pires équipes de l’histoire.

Bien que l’équipe Teal affiche toujours un bilan catastrophique (8-17-3), Hertl a retrouvé le sourire. En effet, la semaine dernière, lui et les Sharks sont devenus les « Comeback Kids » de la NHL. Le 5 décembre, un déficit de 1-4 contre Long Island a été transformé en une victoire 5-4 en prolongation. Les Sharks ont dû cette victoire en partie à un triplé de leur joueur de l’équipe nationale. capitaine suppléant. Quelques jours plus tard, même un déficit de 0-4 à Detroit s’est avéré insurmontable. Une fois de plus, Hertl a inscrit 2 buts dans cette victoire 6-5.

On est prévenu, mais apparemment pas à Vegas, puisque les Golden Knights ont également laissé les Sharks revenir d’un déficit de 2-4. Le 4-4 a été précédé d’une belle assistance de Hertl. D’ailleurs, les Knights ont raflé la mise dimanche après un SO. Avec huit points lors de ses cinq derniers matches, Tomas Hertl s’est bien remis sur les rails. Il peut à nouveau sourire, ce qu’il n’avait plus fait il y a un mois.

MATCH DE LA SEMAINE

NEW YORK RANGERS – LA KINGS

Deux équipes qui avaient quelque chose à se faire pardonner se sont affrontées au MSG dimanche soir. Les Rangers se sont inclinés 0-4 face aux Capitals la veille, tandis que les Kings ont essuyé leur première défaite lors d’un match à l’extérieur contre les Islanders. Peter Laviolette a fait appel à Jonathan Quick pour ce match, ce qui donne un peu plus de cachet à cette rencontre. Après tout, Quick a été le poste de fermeture à Los Angeles entre 2007 et 2023 et a remporté deux fois la Coupe Stanley avec les Kings.

Lors de ce match, Quick a été la doublure de son ancien club. En effet, le gardien, déjà bien en place cette saison, a réalisé 26 arrêts sur 27 SOG. Par ailleurs, du côté des Blueshirts, Vincent Trocheck a eu une belle touche. Il a été impliqué dans 3 des 4 buts en tant que serveur. New York a effacé le mauvais goût de la défaite contre Washington avec une victoire 4-1 contre LA. Les Kings ont ainsi perdu leur deuxième match consécutif à l’extérieur.

A lire également