Les sept merveilles des clubs tchèques. Où Slavia et Plzeň règnent-ils sur l’Europe ?

Les sept merveilles des clubs tchèques. Où Slavia et Plzeň règnent-ils sur l’Europe ?

Sans quatre, une centaine d’équipes se sont affrontées lors de la phase principale des coupes européennes de football, de septembre à la mi-décembre. Et ce large plateau de départ, qui réunissait les plus grands noms de la scène des clubs du vieux continent, a été dominé par des équipes tchèques, qui ne sont pas habituellement sous les feux de la rampe. Pourtant, cet automne restera indélébile dans l’histoire comme un âge d’or où les représentants locaux ont étonné le banquet des puissants par leurs performances souveraines. Souvent, ils étaient même les meilleurs.

Le taux de réussite le plus élevé du pays

Sur les trois porte-drapeaux tchèques qui ont atteint le stade principal des coupes, tous ont atteint les playoffs de printemps, soit un taux de réussite de 100%. Parmi les pays qui ont eu le plus de représentants dans le jeu, seule la France peut se targuer d’une telle efficacité, avec pas moins de six équipes qui ont croisé les doigts. Elles ont récolté un total de 62 points, soit une moyenne de 10,3 par équipe. Le trio Plzen, Slavia, Sparta a récolté 43 points, soit 14,3 par équipe. A cela s’ajoutent deux victoires de groupe en France.

Le plus grand changement du pays

S’agit-il de l’automne le plus réussi de l’histoire de la Tchécoslovaquie indépendante ? Oui ! Et cela inclut le coefficient de club souvent mentionné, sur la base duquel l’UEFA attribue les places en coupe. Il a même déjà dépassé le gain de la mémorable saison 1995/96, lorsque le Slavia avait atteint les demi-finales de la Coupe de l’UEFA. Seuls les quatre grands pays que sont l’Angleterre, l’Espagne, l’Italie et l’Allemagne font mieux dans le millésime ! Grâce à ses gains massifs, la République tchèque a gagné sept places dans le classement des nations pour atteindre le 11e rang.

Plus grand nombre de points par équipe

Manchester City, Real Madrid, Leverkusen et… Pilsen. Le Viktoria fait partie du quatuor de tête des clubs n’ayant perdu aucun point en phase de groupes. Ils sont rejoints par le vainqueur en titre de la Ligue des champions, Manchester City, le participant le plus titré de l’histoire, Madrid, et l’actuel leader de la Bundesliga. Le club de l’Ouest a obtenu 18 points dans la conférence de l’Europa League, répétant ainsi l’exploit réalisé l’année dernière par le West Ham de Tomáš Soucek et Vladimír Coufal dans cette compétition.

La meilleure défense de l’équipe

Et Pilsen encore. En six matches, ils n’ont marqué qu’une seule fois, sur le terrain d’Astana, au Kazakhstan, lors de leur deuxième apparition dans le groupe. Le Croate Tomasov a également été malchanceux en ratant le ballon comme il le souhaitait. Sur les trois années d’existence de la compétition, seul le LASK Linz a réussi à ne marquer qu’une seule fois l’année précédente (et il a marqué trois buts de plus que Viktoria). Toutes coupes confondues, Saint-Sébastien (en Ligue des champions) et Lille (en ECL) ont eu les deuxièmes meilleures défenses de l’automne avec deux buts marqués.

Meilleure performance d’une équipe à domicile

Le Slavia a une fois de plus confirmé sa force à Eden. Et pas seulement dans le championnat tchèque. Même sur la scène européenne, ils ont écrasé leurs adversaires, dominé les trois matches et, avec neuf points et un score cumulé de 12:0, ils ont obtenu le même résultat qu’Arsenal en Ligue des champions. En outre, les Tchèques ont battu le record de victoires en EL en écrasant le Sheriff Tiraspol sur le score de 6-0. Leverkusen (14-2) a fait de même en EL, mais dans les coupes, l’objectif principal a toujours été de ne pas marquer…

Le plus grand nombre de points pour le pays, même avec les bonus

A trois reprises, les clubs tchèques ont réussi à remporter tous leurs matches au cours d’un même tour. Bien qu’ils n’aient pas pu égaler les autres pays ayant beaucoup plus de représentants en ce qui concerne le nombre de points gagnés sur le terrain, ils les ont devancés au classement à la fin des groupes. En fait, avec les primes de classement, la République tchèque est le pays qui a le plus augmenté son coefficient national au cours de la semaine.

Le plus grand nombre de récompenses en EL

Ce n’est pas grand-chose, mais cela prouve quelque chose. Les joueurs des clubs tchèques ont été nommés trois fois meilleurs joueurs des six tours de l’EL pour leurs performances. Ladislav Krejčí pour sa performance de deux buts à domicile contre l’Aris Limassol, Mojmír Chytil a été déterminant avec deux buts et une passe dans la démolition de Sheriff et enfin Veljko Birmančević a détruit l’Aris à nouveau avec une double frappe. Chytil a terminé juste derrière lui après sa nuit suivante avec deux frappes….

A lire également