Les tireurs de l’Atlético se sont endormis sous les palmiers. L’intrépidité a permis à Las Palmas de remporter un triomphe inattendu

Les tireurs de l’Atlético se sont endormis sous les palmiers. L’intrépidité a valu à Las Palmas un triomphe inattendu

Lors de la 12e journée de LaLiga, l’Atlético de Madrid s’est fait surprendre par Las Palmas, s’inclinant 1:2. La prestation très sympathique de l’outsider de Gran Canaria a été récompensée à la 51e minute par un but de Kirian Rodríguez. Le nouveau venu dans la compétition a même ajouté un deuxième but à la 75e minute grâce à Benito Ramírez, ce qui s’est avéré décisif. L’attaque des visiteurs n’a pu faire mieux qu’un but de contact et a marqué moins de deux buts dans un match de championnat pour la première fois depuis la mi-septembre. Avec ces trois points, les Jaunes et Bleus se rapprochent de la Coupe d’Europe.

Le public a dû se réjouir de l’entame de match. Le nouveau venu dans la compétition n’a pas hésité à affronter les joueurs de Diego Simeone et a réussi à déstabiliser les Colchoneros. Le club canarien parvenait à dicter le jeu à la 23e minute, mais une imprécision dans sa phase offensive après un contre éclair de l’Atlético permettait à Rodrigo Riquelme de faire une percée individuelle, et ce n’est que grâce à la superbe parade d’Álvaro Valles que la situation restait inchangée.

L’équipe locale se procurait une occasion très intéressante à la 38e minute, lorsque Javi Muñoz plaçait une tête juste devant le but, et il ne fallait pas beaucoup de temps pour obtenir le premier tir du match. La fantastique performance de La Unión Deportivo a été couronnée par un but à la 51e minute. Rodríguez profitait d’une passe parfaitement dosée d’Alberto Moleiro et d’une frappe au ras du poteau gauche, il ravissait la grande majorité des supporters présents dans les tribunes.

De plus, à un quart d’heure de la fin du temps réglementaire, Ramírez reprenait le ballon gagné par Muñoz et augmentait l’avance de son équipe d’un tir puissant au premier poteau. Riquelme, dont le gardien de Valles se souvenait bien de la première mi-temps, était à l’origine du seul but de l’Espagnol. À la 83e minute, il a trouvé Álvaro Morata sur un ballon centré et ce dernier n’a pas hésité à tirer sur un coup franc. Le buteur vedette aurait également pu marquer dans les arrêts de jeu, mais son tir tonitruant a heurté la barre transversale.

A lire également