L’espace de Jan Moravek : Liverpool et Leverkusen en demi-teinte ? L’Afrique et l’Asie à l’assaut de l’Europe

Dans quelques jours, la Coupe d’Afrique des Nations et la Coupe d’Asie débuteront. Quel est le point commun entre ces deux tournois ? Ils mettront en scène des footballeurs issus des meilleurs championnats européens, et de nombreux clubs célèbres seront sensiblement affaiblis. Qu’est-ce que cela signifie pour Liverpool, Leverkusen et d’autres ? Pour en savoir plus, lisez le nouvel Espace de Jan Moravek.

Je commencerai cette fois par l’Angleterre, où les deux tournois à venir font l’objet d’une grande couverture médiatique. L’absence de joueurs africains et asiatiques pèsera lourdement sur Liverpool, Manchester United et Tottenham. Mais il est intéressant de noter qu’il en va de même pour Manchester City et Newcastle en général. Aucun joueur de ces équipes ne partira.

Cela va-t-il secouer le haut du classement ? J’imagine que Manchester City pourrait en profiter pour revenir en tête de la Premier League. C’est un grand sujet à mon avis parce que Liverpool, par exemple, sans Mohamed Salah, est à moitié aussi bon qu’il pourrait l’être avec un peu d’exagération. Quiconque a vu sa dernière prestation contre Newcastle me donnera le bénéfice du doute que les trois points lui reviennent principalement. Imaginez maintenant qu’un tel pilier puisse disparaître pendant un mois. J’ai lu que Salah pourrait manquer jusqu’à huit matches de compétition au total. Cela pourrait être une absence remarquée pour les Reds. En outre, le milieu de terrain japonais Wataru Endo va également partir. Je pense que cela va nuire à Liverpool.

Quoi qu’il en soit, ce n’est pas le seul club qui sera touché. Je vois bien l’effectif de Nottingham partir pour de bon, avec six joueurs qui s’en vont. Wolverhampton et Brentford en perdront quatre, Tottenham, Manchester United et Brighton trois chacun.

Pour Manchester, il est intéressant de noter que l’un des joueurs appelés est le gardien Andre Onana. Ses performances ont fait couler beaucoup d’encre, mais peut-il remplacer Altay Bayindir, arrivé de Turquie cet été ? Je ne serais pas tout à fait rassuré.

Il en sera de même en Allemagne, où Leverkusen, Stuttgart et le Bayern sont parmi les équipes les plus touchées. Le Bayer verra partir Victor Boniface, Odilon Kossounou et Edmond Tapsoba. Cela signifie que l’attaquant numéro un et une partie de la défense sont partis.

Patrik Schick prendra sa place en attaque. Au vu de ses performances en fin d’année, je pense que nous souhaitons tous qu’il continue et qu’il oublie l’indisponibilité de Boniface. Je pense que c’est assez réaliste, car son service sera encore bon.

Le Bayer aura encore plus de mal avec sa défense, où il lui manquera deux titulaires de la formation à trois. Tout comme le Bayern, Kim Min-jae et Noussair Mazraoui ont leur place dans l’équipe de départ. La solution est d’aller sur le marché des transferts. Et c’est ce que fera le Bayern, à mon avis. Il ne veut pas prendre de risques. Il a déjà été dit à l’automne que le Bayern ne disposait pas d’un effectif assez large et que, de surcroît, des joueurs allaient disparaître en raison de leurs engagements en équipe nationale. Le directeur sportif de Leverkusen, Simon Rolfes, a ouvertement admis qu’ils surveilleraient le marché et que si quelque chose se présentait, ils se lanceraient dans l’aventure.

Pour Nottingham en Angleterre, par exemple, un renforcement hivernal de l’équipe est une nécessité. Après tout, six joueurs vont disparaître et ils ne sont qu’à cinq points de la première place de relégation (la 15e place est occupée par Luton, qui a un match à jouer, ndlr).

Mais il n’y a pas que les joueurs d’élite qui partent en Afrique. L’Allemagne a également trouvé un joueur dans la cinquième compétition la plus élevée du tournoi : Stanley Ratifo, 29 ans, qui évolue au 1.CfR Pforzheim et dont la valeur est estimée à environ 75 000 euros, représentera le Mozambique. Il jouera donc contre Salah, ce qui pourrait être l’expérience de sa vie.

Je trouve cependant étrange que deux tournois se déroulent à la même date, en plein milieu de la saison, et qu’ils affectent ainsi les compétitions européennes. D’après ce que j’ai lu, l’ironie est que les deux tournois ont été déplacés à cette date. En Asie, le tournoi devait se dérouler en Chine l’année dernière, mais en raison du covid, il a été déplacé au Qatar, ce que les organisateurs ont salué en raison des infrastructures mises en place dans ce pays depuis les championnats du monde.

En Afrique, la date initiale était encore en juin dernier, mais en raison de la saison des pluies, elle a été déplacée à cet hiver. Leur décision doit être respectée, mais d’un autre côté, c’est malheureux parce que cela affectera les ligues étrangères. En tant que supporter, je ne serais pas du tout heureux de cette décision et je n’aimerais pas que les meilleurs joueurs du club que je soutiens partent pendant un mois.

De plus, j’admets que je ne trouve pas certains matchs de la Coupe d’Asie, par exemple, très attrayants dans les groupes préliminaires. À mon avis, un supporter européen ne manquera pas les matches de l’Ouzbékistan, de la Syrie ou de la Thaïlande au détriment de la Premier League, de la Bundesliga ou de la Liga.

De plus, pour les joueurs asiatiques, ce tournoi est important en termes de mérites dans le pays s’ils réussissent. J’avais trois coéquipiers coréens à Augsbourg, de formidables patriotes. Ils n’ont jamais hésité à aller en équipe nationale et y sont toujours allés. C’est un grand honneur de les représenter.

De plus, dans leur pays, le service militaire est obligatoire. S’ils réussissent avec l’équipe nationale lors de la Coupe d’Asie ou d’un autre grand événement, ils peuvent être pardonnés ou bénéficier d’une réduction significative, ce qui n’est pas étonnant que ces gars-là prennent la chose au sérieux.

La Coupe d’Afrique des Nations me tient plus à cœur. Le Qatar jouera peut-être dans de nouveaux stades, mais l’Afrique verra des joueurs de meilleure qualité. De plus, je vois plus de favoris pour le triomphe final. L’équipe de Côte d’Ivoire a l’air très bonne, avec une nomination incroyablement complète.

Le Nigeria, qui peut lentement mettre en place trois attaques très fortes, est également très bien pourvu. Le troisième candidat au titre est pour moi le Sénégal, qui dispose d’un bon gardien de but en plus de son attaque et de sa défense. Et il ne faut pas oublier le Maroc, qui a fait une impression sympathique lors de la Coupe du monde au Qatar.

J’ai laissé de côté le Cameroun et l’Egypte, par exemple. Je ne trouve pas l’équipe camerounaise très intéressante. J’ai été surpris qu’ils aient laissé de côté Choupo-Motinga du Bayern dans la nomination, ce qui est peut-être même surprenant. Salah, quant à lui, aura énormément de mal à emmener son pays loin.

Lors de la Coupe d’Asie, je pense que ce sont les batailles de la phase à élimination directe qui seront intéressantes, car il y a beaucoup d’équipes en lice. Je vois le Japon comme le principal candidat à la victoire. Avec la Corée, il dispose d’une équipe incroyablement forte.

Ils ont des joueurs dans les meilleurs clubs européens, certains dans les cinq premières ligues. Il s’agit de clubs comme Liverpool, le PSG, le Bayern, le Sporting, Monaco, Feyenoord, Stuttgart, le Celtic… Beaucoup de joueurs talentueux n’ont même pas été nommés. Je pense que nous avons beaucoup à leur envier à cet égard. De plus, la Corée du Sud est dirigée par Jürgen Klinsmann, ce qui est intéressant.

Quoi qu’il en soit, comme je l’ai déjà dit, la faiblesse du tournoi asiatique est que l’attrait pour les spectateurs ne se fera sentir qu’à partir des éliminatoires. La saison régulière me manquera et je ne serai probablement pas le seul.

A lire également