L’exclusion des capitaines soulignait l’atmosphère infernale qui régnait à l’Eden. Slavia a payé le déjà-vu d’Ogbu

L’exclusion des capitaines a souligné l’atmosphère infernale qui régnait à Eden. Slavia a payé pour le déjà vu d’Ogbu

Le Sparta a fait match nul 1:1 avec le Slavia lors de la neuvième journée de FORTUNA:LIGA. Dans un derby de la 308e, très disputé et émaillé de cartons, dont deux rouges pour les deux capitaines, les tirs au but ont joué un rôle prépondérant. Le premier a été marqué à la 58e minute par Václav Jurečka, qui a rappelé le record vieux d’une semaine de Pardubice. Il semblait que ce serait le but décisif, mais dans la mise en place, le match a obtenu une intrigue hollywoodienne. Mojmír Chytil a d’abord marqué un but d’assurance, mais son tir a été annulé en raison d’une main antérieure. Comme lors de la prolongation, Igoh Ogbu s’est rendu coupable d’une faute dans sa propre surface de réparation, ce dont les Susians ont été punis par l’égalisation de Lukáš Haraslín sur le point de penalty.

Malgré un rythme élevé, le premier acte se jouait la plupart du temps au milieu du terrain et il n’y avait pas grand-chose d’intéressant à voir devant les deux buts. Jan Kuchta tentait d’ouvrir le score à la fin du premier quart d’heure, mais sa frappe après un centre sur coup de pied arrêté passait juste au-dessus de la barre transversale.

Quelques instants plus tard, Peter Vindahl devait lui aussi se méfier, Christos Zafeiris tentant de le surprendre sur un corner. Mais sa frappe n’atteignait que le filet latéral. Ivan Schranz était le seul joueur à tirer entre les trois poteaux en première mi-temps, mais il ne touchait pas le gardien danois à bout portant.

Vindahl capitulait à la 58e minute, lorsque l’arbitre accordait un penalty après une faute d’Ángel Preciado sur Muhamed Tijani. Jurecka plaçait le ballon sur le point blanc et saisissait l’occasion avec aisance. Peu après, Asger Sörensen a failli égaliser sur un coup de pied de coin, mais Aleš Mandous, déjà surpuissant, a été brillamment remplacé par Lukáš Masopust.

Les Spartiates manquaient de marquer à la 65e minute, le centre millimétré de Haraslín ne pouvant être dirigé vers sa destination par Tomas Wiesner. Jurečka aurait pu enfin briser la résistance des visiteurs, mais sa tentative de l’extérieur des seize mètres était repoussée par Vindahl. Après un vif accrochage entre Jan Bořil et Ladislav Krejčí, les deux capitaines étaient expulsés à juste titre et tout se dirigeait vers une victoire des Sešians.

Cependant, à la fin d’une longue mise en place, Ogbu jouait de la main dans sa propre surface de réparation et Haraslín égalisait sur penalty.

Tableau FORTUNA:LIGA

A lire également