L’île de Gran Canaria est restée invaincue. La série de défaites du Celta s’est prolongée à cause d’une fin de match ratée et de la malchance.

L’île de Grande Canarie n’a pas été conquise. La série de défaites du Celta prolongée par la malchance et une fin de match ratée

Las Palmas a battu le Celta Vigo 2-1 lors de la huitième journée de LaLiga et n’a toujours pas connu d’adversaire dans son stade cette saison. C’est l’équipe visiteuse qui prenait l’avantage après le changement de côté, mais Jonathan Viera parvenait à égaliser sur penalty à la 84e minute. Marc Cardona a été le héros de cette longue mise en place, qui a été à l’origine de ce retournement de situation sensationnel. En revanche, Jörgen Strand Larsen a été le joueur malchanceux des Celestes, qui a touché la barre et la transversale en moins de 90 minutes, avec la joie d’avoir marqué un but qui lui a été retiré par une interférence vidéo.

Las Palmas a tout misé sur la carte défensive après sa promotion dans la plus haute compétition espagnole. Aucun des sept matches disputés jusqu’à présent n’a donné lieu à plus de deux buts, mais les succès ont été obtenus exclusivement à domicile. L’équipe n’a encaissé qu’une seule fois jusqu’à présent, et lors de sa dernière apparition devant ses supporters, elle a également enregistré sa première victoire. L’excellente forme du gardien Álvaro Valles était impatiente de tester Larsen, qui avait marqué lors des deux précédents matches à l’extérieur.

Dès le début de la rencontre, les locaux ont fait preuve d’une supériorité statistique sur leur territoire. La première grosse occasion de but survenait à la 17e minute. Le grand problème du Celta était un centre de Peña, qui rebondissait presque dans les filets de deux joueurs adverses, mais le gardien Iván Villar parvenait à tendre le bras et à repousser le ballon pour le mettre en sécurité avant de céder.

Jonathan Bamba ne surprenait pas Álvaro Valles à bout portant à la 29e minute, mais la reprise de Larsen était déjà dangereuse et le ballon n’était arrêté que par la barre transversale. Peu après, le même joueur trouvait le chemin des filets, mais la joie du but était vite remplacée par la déception, la vidéo montrant que le but avait été précédé d’une faute.

L’attaquant norvégien n’était pas du tout favori pour entrer dans les statistiques de buts, puisqu’il s’élançait sur la passe au sol de Carlos Dotor à la 59e minute. Cependant, sa frappe pleine d’espoir ne visait que le second poteau, d’où le ballon déviait sur le poteau. Ce qui n’a pas fonctionné pour Larsen a plusieurs fois fonctionné pour Anastasio Douvikas.

A la 67e minute, Bamba trouvait très bien le footballeur grec, qui marquait le premier but du match après une passe précise. Mais les Canaris de Las Palmas réussissaient un exploit sans précédent. Carl Starfelt commettait une faute et Viera ne gâchait pas l’occasion de penalty qui lui était offerte, en retournant le ballon Dans la dernière minute du temps additionnel, il s’assurait une victoire à l’arraché avec le soutien tonitruant de Cardona.

Las Palmas n’a pas perdu lors de son quatrième match à domicile, prenant tous les points pour la deuxième fois consécutive. Vigo, quant à lui, n’a pas goûté à la victoire pour la quatrième fois consécutive.

A lire également