L’Inter s’est incliné à l’extérieur pour la deuxième fois de la saison, Naples n’a pas réussi à marquer à domicile contre Monza.

L’Inter perd à l’extérieur pour la deuxième fois de la saison, Naples ne marque pas à Monza

Les footballeurs de l’Inter Milan n’ont perdu que leurs deuxièmes points sur le terrain de leurs adversaires cette saison en Serie A. Lors du match de la 18e journée, ils ont fait match nul à Gênes et ont augmenté leur avance sur la Juventus, deuxième, à seulement cinq points, le club turinois ayant un match en moins. La Fiorentina a battu le FC Torino 1-0 dans son stade. Le milieu de terrain local Antonin Barak est resté sur le banc, tandis que le stoppeur de l’équipe adverse David Zima a manqué le match en raison d’une blessure non spécifiée. Naples, champion en titre, a fait match nul à domicile contre Monza sans marquer.

Le Genoa a surpris l’Inter, pourtant favori, en faisant match nul 1-1 sur son terrain. Le leader du championnat italien a pris l’avantage peu avant la fin du temps réglementaire du match aller, mais Radu Dragusin, un produit de l’académie de la Juventus, deuxième, qui a suscité l’intérêt de clubs de Premier League anglaise, a égalisé dans les arrêts de jeu. L’intervention du stoppeur roumain a été le premier but marqué en championnat par les visiteurs en décembre. Le Genoa a ainsi privé le prétendant au titre de points pour le deuxième match consécutif.

A Florence, c’est surtout le gardien local Pietro Terracciano qui s’est illustré à plusieurs reprises pour sa 100e apparition dans la plus prestigieuse des compétitions italiennes, notamment face au boulet de canon Duvan Zapata. Le but de ce dernier rappelle un match vieux de deux ans et demi au cours duquel il avait abattu les Violets de deux tirs alors qu’il portait encore le maillot de l’Atalanta.

De plus, l’occasion manquée par l’attaquant colombien était doublement frustrante à la 83e minute, lorsque Luca Ranieri décidait de la troisième victoire possible la plus serrée pour l’équipe locale d’affilée. La Fiorentina a prolongé sa série de matches consécutifs sans défaite à huit, et n’a pas marqué pour la troisième fois consécutive, ce qui lui permet de revenir à un point de l’AC Milan, troisième.

La ligne offensive de l’équipe locale était visiblement privée de son élément moteur, Victor Osimhen, qui n’était pas entré sur le terrain en raison d’un carton rouge reçu lors du match précédent. Il avait reçu un carton pour comportement antisportif, ce qui n’a pas été évité par l’équipe locale cette fois-ci, avec des mots durs de la part de l’entraîneur Walter Mazzarri, qui a fini par être exclu. Les Napolitains, nerveux, n’ont pas marqué pour le troisième match consécutif, mais auraient pu le faire à la 68e minute grâce à Matteo Pessina, qui n’a pas réussi à transformer un penalty pour la première fois de sa carrière.

Dans ce choc entre rivaux régionaux, dont les stades sont séparés par moins de 100 kilomètres, les visiteurs ont pris l’avantage à la surprise générale en punissant la main de Matteo Guendouzi sur un penalty. Le Français a rappelé son avant-dernière apparition sous le maillot marseillais, lorsqu’il a permis au Panathinaïkos d’égaliser de la même manière, ce qui a permis à l’équipe grecque d’éliminer les Olympiens de la Ligue des champions.

Mais à la 70e minute, Taty Castellanos marquait sur une passe du remplaçant Gustavo Isaksen et quelques dizaines de secondes plus tard, les deux hommes changeaient de rôle. Le triomphe des Romains était ensuite souligné par un Patric seul au second poteau, à qui le ballon était dévié par le latéral des visiteurs. Les Canaris s’inclinent ainsi pour la septième fois consécutive en championnat à l’extérieur.

Tableau de la Serie A

A lire également